Actualités en bref

Éconavigation : protéger les richesses marines

éconavigation
Une nouvelle charte d'écoresponsabilité de l'activité de transport maritime pour la période 2018/2020 vient d’être signée entre la compagnie de transport maritime La Méridionale et le réseau d'aires marines protégées de la Méditerranée. Une démarche animée par l'Agence française pour la biodiversité.
 
Un gage de l'éco-responsabilité du transport maritime ?
Cette charte veut s'inscrire dans une démarche globale d'écoresponsabilité de l'activité de transport maritime concernant les compagnies de transport de passagers à l'égard du réseau d'aires marines protégées (ou AMP). Les AMP signataires ce jour-là sont le Parc national des Calanques, le Parc national de Port-Cros et le Parc naturel marin du Cap Corse et de l'Agriate.
 
La Méditerranée, hotspot de la biodiversité mondiale
La France dispose du deuxième domaine maritime au monde. Elle est le seul pays à être présent dans les cinq océans. Une chance mais aussi une responsabilité importante dans la sauvegarde de la biodiversité marine. La Méditerranée est un des 25 hotspots de biodiversité mondiale qui représente entre 4 et 18 % des espèces marines connues dans le monde, alors qu'elle couvre moins de 1 % des océans mondiaux.
 
La Méridionale, une compagnie qui se veut écologiquement vertueuse
La charte d'écoresponsabilité témoigne de la volonté de la Méridionale d'œuvrer pour la protection des richesses marines, pour la réduction de son empreinte environnementale et pour le respect de la biodiversité. Ce projet a été porté par le commandant Olivier Varin. Amoureux des mers et des océans, le Commandant Olivier Varin a officié plus de 30 ans à La Méridionale. Il est à l'initiative de la charte d'écoresponsabilité.
 
Certifiée ISO 14001, lauréate du Trophée Charte Bleue en 2013, la Méridionale agit dans un objectif de performance économique, d'évolution sociétale. La compagnie a déjà mis en œuvre des actions très concrètes telles que la connexion électrique des navires à quai, le traitement des eaux de ballast par UV, le tri sélectif et la valorisation des déchets, une gestion optimisée des consommations ou encore la sensibilisation des passagers à la préservation de l'environnement.
 
L'Agence Française pour la biodiversité (AFB)
Établissement public du ministère de la transition écologique et solidaire, l'AFB exerce des missions d'appui à la mise en œuvre des politiques publiques dans les domaines de la connaissance, la préservation, la gestion et la restauration de la biodiversité des milieux terrestres, aquatiques et marins. En particulier, elle a un rôle d'appui technique à l'ensemble du réseau d'aires marines protégées et a vocation à accompagner les acteurs institutionnels, publics et privés dans leurs actions en faveur de la biodiversité.
 
L'Agence française pour la biodiversité, et la Méridionale souhaitent que cette charte bilatérale soit suivie de nouveaux engagements, afin que les armateurs se mobilisent pour préserver les océans.