Actualités en bref

Lutte contre la Précarité Énergétique : La Fondation Grenoble INP crée la chaire d’excellence industrielle HOPE

précairté énergétique
Selon un rapport de l’Observatoire National de la Précarité Energétique un français sur cinq est en précarité énergétique, c’est-à-dire que ses dépenses d’énergie dépassent 10 % de ses revenus. D’où des problèmes de santé publique et des situations d’exclusion. Le 25 septembre, la Fondation Grenoble INP a inauguré une chaire d’excellence industrielle dédiée à la lutte contre la précarité énergétique : la chaire HOPE.
 
Comment mesurer la précarité énergétique et ses impacts ? Quelles innovations pour favoriser la co-production de services avec les personnes concernées ? N’existe-t-il que des solutions individuelles ou peut-on bâtir un nouveau modèle ? Vers quoi faire évoluer les métiers de l’énergie ? Autant de sujets sur lesquels vont porter les travaux de la chaire.
 
« Cette chaire fédère un nombre important de partenaires d'horizons divers (1), sur un sujet qui dépasse très largement les problématiques d'ingénierie que nous traitons habituellement dans nos chaires. Elle présente un vrai défi sociétal à relever » souligne Emmanuel Arnould, directeur de la Fondation Grenoble INP.
Pour Pierre BENECH, administrateur général de Grenoble INP, « le défi environnemental est un des enjeux stratégiques de la recherche et de la formation à Grenoble INP. C’est aussi une préoccupation importante pour le pilotage de l’établissement. Nous formons des ingénieurs créatifs, responsables et engagés pour un monde durable et équitable. C’est pourquoi nous sommes très fiers de créer cette Chaire avec nos partenaires. ».
Enfin, Régis Largillier, titulaire de cette chaire, précise que « l’ambition première de cette chaire est de concilier économie et humain, technologie et social » et réaffirme que « la précarité énergétique est une réalité économique et sociale qui touche près de 20% des français. »
 
Allier économie, innovation et social pour la lutte contre la précarité énergétique La chaire HOPE, placée sous le patronage du Ministère de la Transition écologique et solidaire, devra accompagner les innovations technologiques de modèles économiques, d’organisations ou de gouvernance. La détection et l’identification des précarités seront également un sujet d’étude ainsi que la recherche de services adaptés aux personnes concernées.
 
Les travaux porteront en particulier sur quatre aspects : expérience (comment transformer des expériences existantes en solutions pérennes et commercialisables) ; connaissance (comprendre les processus qui mènent à la précarité énergétique, ses impacts sur le logement, sur la santé, sur la mobilité etc.) ; innovation (susciter la création de solutions) ; valorisation et communication (partager les connaissances avec tous les acteurs qui luttent contre la précarité).

LIRE DANS UP' : Lutter contre la précarité énergétique ? Des étudiants s'engagent.

(1) Dotée de plus de 500.000 € de financement à son démarrage, la chaire fédère 12 partenaires très variés : de grands groupes (Fondation Rexel, Fondation Schneider Electric, EDF, Gaz Électricité de Grenoble) ; des organisations (InnoEnergy, Udimec, Tenerrdis, CEA LITEN) ; des organismes bancaires (La Banque des territoires, Banque Populaire Auvergne Rhône-Alpes) et 2 collectivités territoriales : Grenoble Alpes Métropole et Roannais Agglomération.