Actualités en bref

Marie-Monique Robin lauréate du Prix littéraire des droits de l'homme

Marie-Monique Robin
La journaliste Marie-Monique Robin est la lauréate du Prix littéraire des droits de l'homme 2018 qui lui sera remis vendredi 14 décembre 2018 à l’Assemblée nationale par Nicolas Hulot.
 
Le Prix Littéraire des Droits de l'Homme 2018 sera remis au livre de Marie-Monique Robin : « Le Roundup face à ses juges » (Éditions La Découverte, 2017), honorant ainsi le travail d’enquête pionnier et de très longue haleine de cette journaliste et réalisatrice, pour alerter l’opinion publique sur les effets dangereux et mortels du glyphosate dans le monde.
 
Depuis 1984, le Prix littéraire des droits de l'Homme veut encourager la publication d'ouvrages consacrés aux droits traditionnels ou aux droits nouveaux. Depuis un quart de siècle le Prix littéraire des droits de l'Homme est remis chaque année par une importante personnalité (président de l'Assemblée nationale, Président du Sénat, ministre...) avec une importante diversité du choix du jury démontrant ainsi son indépendance : grands auteurs ou auteurs moins connus ; grandes ou petites maisons d'édition ; écrivains français ou étrangers, du nord ou du sud...
 
« Le Roundup face à ses juges » de Marie-Monique ROBIN
 
Depuis plusieurs années, l’inquiétude ne cesse de croître quant aux dangers du pesticide le plus utilisé au monde dans les champs et les jardins : le glyphosate. D’autant qu’en 2015, le Centre international de recherche sur le cancer l’a déclaré « cancérigène probable » pour l’homme, contredisant ainsi les agences de santé américaines ou européennes qui avaient assuré l’innocuité du Roundup de Monsanto, puissant herbicide dont le principe actif est le glyphosate.
Prolongeant son enquête retentissante de 2008 sur les dangers des produits toxiques de la firme américaine (Le Monde selon Monsanto, livre et film), Marie-Monique Robin montre dans ce livre (et le film associé) que la dangerosité du glyphosate est plus grande encore qu’on le craignait. Dans le monde entier, il rend malades ou tue sols, plantes, animaux et humains, car l’herbicide est partout : eau, air, pluie, sols et aliments. Le produit, cancérigène, est aussi un perturbateur endocrinien, un puissant antibiotique et un chélateur de métaux. D’où autant d’effets délétères documentés ici par des entretiens très forts avec des victimes aux États-Unis, en Argentine, en France et au Sri Lanka, ainsi qu’avec de nombreux scientifiques.
Ce livre choc révèle l’un des plus grands scandales sanitaires et environnementaux de l’histoire moderne. Il montre que, face à l’impuissance ou l’absence de volonté des agences et des gouvernements pour y mettre fin, la société civile mondiale se mobilise : en octobre 2016, s’est tenu à La Haye le Tribunal international Monsanto, où juges et victimes ont instruit le procès du Roundup, en l’absence de Monsanto, qui a refusé d’y participer. Donnant son fil conducteur au livre, ce procès a conduit à un avis juridique très argumenté, qui pourrait faire reconnaître le crime d’« écocide », ce qui permettrait de poursuivre pénalement les dirigeants des firmes responsables.
 
Les précédents lauréats
 
2017 : Pascal Bruckner : "Un racisme imaginaire", Islamophobie et culpabilité, paru aux éditions Grasset
2016 : Malika Sorel-Sutter : "Décomposition Française", édition Fayard
2015 : François Collosimo : "Les hommes en trop, la malédiction des chrétiens d'Orient", édition Fayard
2014 : Dominique Schnapper : "L'esprit démocratique des lois", édition Gallimard
2013 : Boris Cyrulnick : " Sauve toi, la vie t'appelle", édition Odile Jacob