Actualités en bref

PROFEEL, le nouveau programme d’innovation technique réunissant la filière Bâtiment pour la rénovation énergétique

rénovation énergétique
François de Rugy et Emmanuelle Wargon ont validé ce vendredi 26 avril 2019 la convention de mise en œuvre du programme PROFEEL, visant à développer l’innovation au service de la rénovation énergétique des bâtiments. Cette convention associe également Julien Denormandie, le ministre en charge de la Ville et du Logement, l’ADEME, les porteurs de projets (CSTB et AQC) et les financeurs.
 
PROFEEL, programme de la Filière pour l’innovation en faveur des Economies d’Energies dans le bâtiment et le Logement, est le fruit d’une mobilisation de 16 organisations professionnelles du Bâtiment, qui se sont rassemblées pour contribuer collectivement à la réussite du Plan de Rénovation Énergétique des bâtiments, lancé il y a tout juste un an par le gouvernement.
 
PROFEEL est lauréat de l’appel à programmes CEE lancé au printemps 2018 par le ministère de la Transition Ecologique et Solidaire. Il se compose de neuf projets concrets, portés par l’Agence Qualité Construction (AQC) et le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB).
 
Les neufs actions thématiques et opérationnelles prévues vont notamment permettre de développer des protocoles de mesures de la performance réelle des rénovations, plus efficaces et moins couteux, ainsi que divers outils pratiques innovants à destination des professionnels du bâtiment : des applications numériques d’aide au diagnostic initial et à la décision dans la rénovation ou encore d’aide à la mise en place de procédures d’autocontrôle seront produites. Ces actions seront finalisées d’ici le mois de juin 2021.
 
Avec un budget de 24,5 millions d’euros, ce programme est financé dans le cadre du dispositif des certificats d’économie d’énergie grâce à des contributions financières d’EDF (40%), TOTAL (30%), ENGIE (20%), ENI (5%) et CPCU Paris (5%).
 
La présidence du programme PROFEEL a été confiée à Nadia Bouyer, investie depuis de nombreuses années sur les enjeux de la filière bâtiment et du logement.
 
Quatre grandes ambitions sont à l’origine de cette démarche collective des organisations professionnelles, toutes membres du Conseil Supérieur de la Construction et de l’Efficacité Énergétique (CSCEE) :
•             Promouvoir des usages intelligents pour des comportements responsables ;
•             Renforcer la culture du résultat pour donner confiance aux citoyens et aux propriétaires d’immeubles en leur fournissant des éléments de résultats, techniques et économiques, liés aux performances à l’issue de travaux de rénovation ;
•             Innover dans les process en s’appuyant sur le développement du numérique au service de la performance énergétique des bâtiments, de la qualité des ouvrages et des usages ;
•             Développer des solutions pour la massification.
 
 
Le dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE) impose aux fournisseurs d’énergie (carburants, électricité, gaz, fioul domestique…) de soutenir des actions d’économies d’énergie. Ils sont ainsi amenés - directement ou en partenariat avec les collectivités locales, les entreprises du bâtiment ou spécialisées dans les services énergétiques - à mettre en place des mesures d’incitation pour déclencher des opérations d’économies d’énergie :
 
Les actions soutenues sont importantes : depuis le début du dispositif, les CEE ont permis par exemple :
1.            l’installation de 1 000 000 chaudières individuelles performantes,
2.            l’isolation des combles, toitures ou murs de 450 000 logements,
3.            l'équipement de 50 000 logements en chauffe-eau solaire en outre-mer,
4.            la rénovation de 250 000 luminaires d’éclairage public,
5.            la formation à l’éco-conduite de 64 000 chauffeurs dans les entreprises,
6.            l’équipement de 2,5 millions de m2 de serres, de systèmes de chauffage performants,
7.            la récupération de chaleur sur des compresseurs d’une puissance totale de 330 MW dans l’industrie.
 
Le dispositif mobilisera plus de 6 milliards d’euros sur la période 2018-2020, pour réaliser des actions d’économies d’énergie : cette période permettra d’économiser l’équivalent de la consommation énergétique résidentielle de 12 millions de Français pendant 15 ans.
 
Source : CP Ministère de la Transition écologique et solidaire