Close

Quatrièmes Ateliers sur la contradiction

Ateliers contradiction
Les 4° Ateliers sur la contradiction se dérouleront à l'Ecole centrale de Lyon les  14, 15 et 16 avril 2016. Pour cette quatrième édition et à l'occasion du Bicentenaire de l'École des Mines de Saint-Étienne, l'école se propose d'explorer l'articulation des trois termes suivants : Expérience, Expertise et Expérimentation.
 
Parler de contradiction, c'est reconnaître la richesse du monde et de nos vies : ils dépassent les représentations que nous pouvons en faire, ils dépassent les mots que nous pouvons en dire. C'est montrer la limite de notre raison qui joue avec ces mots. En même temps, c'est faire confiance en cette raison, capable de dévoiler les difficultés, nous plaçant du côté du discours plutôt que de la violence. Nous avons besoin d'éclairage théorique sur ces questions.
Nous avons aussi besoin d'examiner des exemples ; ceci est d'autant plus important qu'il n'y a pas de méthode générale pour s'y prendre avec les contradictions.

Les rationalités classiques et les champs d'exercice de la science comme de l'esprit scientifique sont aujourd'hui pris dans des tensions parfois paradoxales. Sujettes à controverses, contestations, contre-pouvoirs, contre-expertises, ébranlées dans leurs discours de vérité, les sciences et leurs acteurs « légitimes  » et « experts  » (ingénieurs, chercheurs, techniciens, designers...) sont parfois appelés à coproduire la connaissance avec des acteurs « amateurs » citoyens éclairés (l'univers des « labs » en plein essor : fablabs, biolabs, learninglabs… associatifs ou institutionnels). Entre ces deux pôles des relations sciences et société, qu'en est-il de ces trois termes : expérience, expertise et expérimentation ?
Quels sont les enjeux aussi bien sociopolitiques, scientifiques, qu'économiques de cette soif d'expérimentation et de production scientifique ? Quels contours disciplinaires, conceptuels, épistémologiques autant que pratiques redessine-t-elle ? 
Quelles contradictions voit-on naître dans ces initiatives, tant pour les acteurs scientifiques, « amateurs », qu'institutionnels ?
 
Les communications pourront donc aborder le thème sous les angles suivants (non exhaustifs) :
Axe 1– Les enjeux et paradoxes de la « démocratie technique », de la « participation » et de la « coproduction ».
Axe 2– Les cadres et lieux d'exercice de l'esprit scientifique : nouveaux territoires et terrains d'expérience, in vivo, in vitro, « identités » disciplinaires.
Axe 3 – La problématique de l'expérimentation : l'observation, la mesure, les échelles, les niveaux de réalité, les épistémes.
Axe 4 – La question des légitimités professionnelles et de l'encadrement de la production scientifique « hybride » (citoyens-experts, open data, open science).
Des communications hors axes ci-dessus mais analysant de façon argumentée diverses situations de contradiction pourront également être examinées par le comité scientifique.
 
Références bibliographiques
Callon M., Lascoumes P. et Barthe Y., 2001, Agir dans un monde incertain. Essai sur la démocratie technique, Paris, Seuil.
Crawford M., 2010, Éloge du carburateur. Essai sur le sens et la valeur du travai', Paris, La Découverte.
Flichy P., 2010, Le sacre de l'amateur. Sociologie des passions ordinaires à l'ère numérique, Paris, Le Seuil
Lallement M., 2015, L'âge du faire. Hacking, travail, anarchie, Paris, Seuil.
Rifkin J., 2013, La troisième révolution industrielle. Comment le pouvoir latéral va transformer l'énergie, l'économie et le monde, Paris, Actes Sud.
Lamard P. et Lequin Y-C, 2015, Éléments de démocratie technique, éd. Université de technologie de Belfort-Montbéliard, Coll. Sciences humaines et technologie.
Guy B., 2012, Deuxièmes Ateliers sur la contradiction ASLC 2011, Presses des Mines (Paris).
 
Bienvenue à vous ! 
 
Lieu : École Centrale de Lyon / IDEA - 36  avenue Guy de Collongue - 69134 Écully
 
Inscription :  marie.goyon[at]ec-lyon.fr