Evénements

Les controverses de l'agriculture & de l'alimentation

agriculture et alimentation
Quel avenir après les Etats généraux de l’alimentation ? Convoqués en juin 2017 par le président de la République pour plancher sur leur activité et présenter par la suite leurs projets, les dirigeants agricoles, responsables de filière et chefs d’entreprise souhaitent débattre avec la société civile des actions initiées à la suite des Etats Généraux de l’Alimentation. Le Groupe Réussir Agra, leader de l’information professionnelle agricole et alimentaire, va le leur permettre en organisant l’événement « Controverses de l’agriculture et de l’alimentation » le 23 février 2018.
 
L’événement, uniquement réservé aux professionnels, aura pour sujets principaux trois grands thèmes : l’innovation permanente pour une agriculture durable ; « Agriculteurs, consommateurs, tous gagnants » ; et l’agriculture, atout du développement des territoires.
 
Pour rappel, les Etats généraux de l’alimentation ont organisé un certain nombre de chantiers (14) et d’ateliers qui avaient pour objectifs de répondre aux exigences d’amélioration de l'information du public sur les produits en termes de qualités nutritionnelles et environnementales, d'ancrage territorial, de bien-être animal et d'innovations ; de renforcer la transparence des données relatives à la sécurité alimentaire dans une économie agroalimentaire mondialisée et dans un contexte de changement climatique tout en prévenant les contaminations chimiques ; de développer les débats publics sur l'alimentation pour développer les initiatives locales et créer des synergies ; de développer la bio-économie et l’économie circulaire ; de rendre les prix d’achat des produits agricoles plus rémunérateurs pour les agriculteurs ; réussir la transition écologique et solidaire de notre agriculture en promouvant une alimentation durable ; lutter contre l'insécurité alimentaire, s'assurer que chacun puisse avoir accès à une alimentation suffisante et de qualité en France et dans le monde ; renforcer l’attractivité des métiers de l’agriculture et des filières alimentaires et développer la formation ; préparer l’avenir : quels investissements, quel accompagnement technique, quelle recherche pour une plus grande performance environnementale, sanitaire, sociale et économique ? …
 
Quels résultats ? Les 14 ateliers se sont déroulés sur trois mois comptabilisant 75 réunions et 163 000 votes.
Une première loi par ordonnance a été votée pour revoir les conditions de marché entre agriculteurs et distributeurs, une augmentation proportionnelle sur le terrain et en production du bio et la régulation des pesticides.
Cette loi doit permettre la restriction des promotions et une meilleure répartition de la valeur ajoutée. Des mesures expérimentales de lutte contre la vente à perte, et l'encadrement des promotions abusives seront suivies pendant deux ans.
La loi a aussi pour objectif de passer les produits bio, locaux ou écologiques dans la restauration collective d'ici la fin du quinquennat à 50%.
La recherche va être amplifiée pour trouver des alternatives aux produits phytosanitaires comme le glyphosate tout en évitant les distorsions de concurrence notamment pour les grandes cultures.
La loi prévoira un délit de maltraitance animale dans les abattoirs et les transports d'animaux.
Et elle va étendre aux cantines scolaires l'obligation de donner des excédents alimentaires à des associations.
 
Malgré ces premières décisions, de nombreuses questions restent en suspens, notamment la valorisation des prix agricoles, quelle interaction avec le renouvellement de la PAC ou le CETA, …
 
Les intervenants :
 
- Christiane LAMBERT, PRÉSIDENTE DE LA FNSEA
- Vanik BERBERIAN, PRÉSIDENT DE L'ASSOCIATION DES MAIRES RURAUX
- Olivier de BOHAN, PRÉSIDENT DE CRISTAL UNION
- Florian BRETON, PRÉSIDENT DE MIIMOSA
- Jérémy DECERLE, PRÉSIDENT DES JEUNES AGRICULTEURS
- Frank GARNIER, PRÉSIDENT DE BAYER France
- Karine JACQUEMART, DIRECTRICE GÉNÉRALE FOODWATCH France
- Jean-Yves MANO, PRÉSIDENT DE LA CLCV ASSOCIATION NATIONALE DE DÉFENSE DES CONSOMMATEURS ET USAGERS
- Nicole OUVRARD, DIRECTRICE DES RÉDACTIONS AGRA
- Paolin PASCOT, PRÉSIDENT DE LA FERME DIGITALE
- Jean-Philippe PUIG, DIRECTEUR GÉNÉRAL DU GROUPE AVRIL
- Daniel ROGUET, PRÉSIDENT DE LA CHAMBRE D’AGRICULTURE DE LA SOMME
- Jean VIARD, SOCIOLOGUE AU CNRS
- Sébastien WINDSOR, PRÉSIDENT D’ACTA, LES INSTITUTS TECHNIQUES AGRICOLES
 
PROGRAMME
 
 
Informations et inscription sur : http://events.reussir.fr
 
« Controverses de l’agriculture et de l’alimentation » le 23 février 2018, de 14h à 18h15
 
Lieu : Maison de la Chimie – 28 rue Saint-Dominique - 75007 Paris