Evénements

L'Usine extraordinaire : Pour changer d'idée sur l'usine

usine
Fin novembre, le Grand Palais va accueillir pendant quatre jours une usine grandeur nature. L’objectif ? Révéler au grand public – en particulier les jeunes générations – les coulisses des usines d’aujourd’hui : des lieux de production modernes, inspirants et connectés. Au programme : expériences immersives, dialogues avec des techniciens, ingénieurs, chefs d’ateliers et étudiants qui partageront leur vision, découverte des coulisses avec des lignes de production recréées sur place, réalité virtuelle, parcours expérientiels inédits avec des expositions de machines monumentales… et conférences passionnantes.
 
Cet événement inédit d’intérêt général, porté par la Fondation Usine Extraordinaire sous l’égide de FACE (Fondation Agir Contre l’Exclusion), est totalement gratuit. Plus de 3 000 collégiens et lycéens, venant d’une centaine d’établissements de toute la France, sont déjà inscrits aux journées spéciales « scolaires » (jeudi & vendredi). Objectif final : 5 000 élèves.
 

L’usine de demain ça se passe aujourd’hui…

Pour « retisser les liens avec la société » et amener les Français à « changer d’idées sur l’usine », les acteurs industriels ont choisi de recréer une véritable usine vivante dans un lieu unique : l’impressionnante nef du Grand Palais – ancien Palais des Arts et de l’Industrie.
L’événement est porté par la Fondation Usine Extraordinaire, abritée par FACE (Fondation Agir Contre l’Exclusion). L’objectif : susciter des vocations au sein des nouvelles générations, en favorisant l’épanouissement de tous les talents, quels que soient leur situation, leur genre ou encore leur milieu social.
 
« Avec L’Usine Extraordinaire au Grand Palais, nous allons lever le voile sur la réalité de l’usine d’aujourd’hui. Une usine innovante, connectée à son territoire et utile à la société. Une usine qui inspire et donne envie aux jeunes femmes et hommes de tous horizons, de s’y projeter ! » déclare Bruno Grandjean, Président de la Fondation Usine Extraordinaire et de l’Alliance pour l’Industrie du Futur.
 
Pendant quatre jours – du 22 au 25 novembre 2018 – le grand public participera à une expérience à mi-chemin entre exposition et voyage immersif. Les journées du jeudi 22 et vendredi 23 novembre sont dédiées à l’accueil des scolaires : les élèves se verront proposer des visites en petits groupes, menées par des étudiants-guides bénévoles, issus d’écoles telles que les Arts & Métiers – partenaire de l’événement.
Les inscriptions se font directement sur le site : www.usineextraordinaire.com
 
Plus de 3 000 élèves sont d’ores et déjà inscrits, représentant à ce jour une centaine de classes de collèges et lycées – pour un objectif final de 5 000 élèves. En phase avec les valeurs et objectifs de la Fondation Usine Extraordinaire, la priorité est donnée aux établissements REP et REP+.
 

Quatre univers pour émerveiller les collégiens et lycéens

Les enseignants, collégiens et lycéens figurent parmi les publics prioritaires de l’Usine Extraordinaire. Les circuits de visite s’articuleront autour de thématiques telles que « nature & industrie » ou « collaborations hommes/robots », au sein de quatre grands univers :
•             INVENTER : comment l’usine – et ses communautés humaines – se réinvente-t-elle pour répondre aux grands défis de l’humanité ? L’objectif de cet univers est de retracer l’histoire de l’usine et de l’industrie et d’aller à l’encontre des idées reçues en montrant les innovations qui amènent les grandes transformations
•             FABRIQUER : la nef du Grand Palais se métamorphose ici en usine géante. Pour vivre l’usine de l’intérieur à travers une « plongée en immersion » : visite d’une chaîne de fabrication, FabLab, ateliers et animations proposées par les industriels
•             CONNECTER : véritable lien social et moteur d’intégration, l’usine est en prise avec son territoire, sa richesse, ses talents, ses centres de recherche, ses acteurs économiques et institutionnels. Découvrez les opportunités offertes par le secteur : formations, emploi, alternance, et imaginez votre futur dans l’industrie
•             PARTAGER : un espace de prises de parole et d’échanges à la rencontre des « héros » qui font vivre l’industrie au quotidien : conférences, témoignages, inspirations... Une « Galerie Extraordinaire » de machines et pièces industrielles monumentales, viendra compléter cette étape du parcours.
 
L’UIMM La Fabrique de l’Avenir, premier réseau privé de formation industrielle, offrira un parcours d’accompagnement personnalisé au cœur des opportunités de formation et d’emploi offertes aujourd’hui par l’industrie.
Un parcours pédagogique et ludique, SMILE, permettra également aux visiteurs de découvrir 10 métiers de l’industrie et d’échanger avec des professionnels dans une usine éphémère en fonctionnement.
 

Les acteurs du monde de l’éducation mobilisés et engagés pour la réussite du projet

L’Usine Extraordinaire est placée sous le haut-patronage du Président de la République Française et a reçu le soutien du ministère de l’Education. De nombreuses associations et partenaires ont également répondu « présentes » pour faire de l’événement un succès :
•             L’Onisep va proposer deux activités pédagogiques pour les 13-16 ans : un concours « mini-entreprises » lors duquel des équipes viendront développer leur projet et le défendre devant un jury mixte entreprenariat/industrie, et un atelier « joblab » qui fera travailler les élèves autour des métiers de l’usine.
•             L’association Elles Bougent, en partenariat avec la Fédération des Industries Mécaniques, la Fabrique de l’Industrie et la Direction Générale des Entreprises (DGE), va faire venir 120 jeunes filles accompagnées de leurs marraines pour découvrir le monde de l’industrie. Elles participeront notamment à un challenge photo : « l’image extraordinaire qui vous fait changer d’idée sur l’usine ».
•             La Fondation CGénial mobilisera plus de 200 collégien.ne.s et lycéen.ne.s de la région Ile-de-France, ainsi qu’une délégation d’enseignants et autres cadres de l’Education nationale inscrits dans le cadre de son programme national « Professeurs en entreprise ».
•             L’association Femmes Ingénieurs fera intervenir des femmes ingénieures pour présenter leurs parcours respectifs et l’enjeu de la féminisation des métiers de l'Industrie.
•             L’école Arts & Métiers fera tester deux expériences immersives aux visiteurs : une application de réalité virtuelle et un démonstrateur de réalité augmentée. L’école investira également la grande nef avec l’exposition photo Technologie Nom Féminin, 18 portraits d’étudiantes ingénieures réalisés par la photographe Marion Gambin.
•             La Fabrique de l’Industrie tiendra une librairie éphémère à l’intérieur du Grand Palais. Une rencontre-dédicace avec Dimitri Pleplé, auteur de L’Indus’trip, y sera notamment organisée.
•             L’ENSCI – Les Ateliers (Ecole Nationale Supérieure de la Création Industrielle), a apporté son expertise sur les grandes orientations et les contenus de l’exposition.
 
Un module pédagogique a été créé en concertation avec l’ensemble des partenaires pédagogiques du projet, sous la supervision de l’Education nationale. Disponible en téléchargement sur le site de l’événement, ce module est une ressource gratuite à destination des enseignants pour préparer la visite de leur classe.
 
Commissaire général : Jean Tournoux
Scénographie et production événementielle : Hopscotch
 
L’Usine extraordinaire, du jeudi 22 au dimanche 25 novembre 2018 au Grand Palais, 3 Avenue du Général Eisenhower, 75008 Paris
 
La Fondation Usine Extraordinaire est portée par cinq co-fondateurs : EDF, la FIM (Fédération des Industries Mécaniques), La Fondation d’Entreprise Michelin, Sanofi et ses partenaires (Accenture, Altran, BCG, Engie, Infosys, Microsoft, SAP), et l’UIMM. De nombreux mécènes ont également répondu à l’appel tels que : Biomérieux, Bosch, Cetim, La Compagnie Dumas, Daher, Dassault Systèmes, EY, FIVES, GIFAS, GIM, GIMELEC, The Lego Foundation, KSB, Poujoulat, Sew Usocome, SKF, STMicroelectronics, Stäubli, le Symop, Toyota et bien d’autres…