Evénements

Sur la voie de l'entrepreneuriat à impact positif dans toute la France

économie innovation
A l'heure où 95% des habitants de l'Hexagone attendent que les entreprises s'engagent en faveur des enjeux de société (1), monter une entreprise à impact positif fait rêver beaucoup des 25% de Français qui se projettent dans la création ou la reprise d'une « boîte » (2). La Jeune Chambre Economique (JCE) veulent démontrer que le « bien commun » et la « performance économique » sont des mots qui vont très bien ensemble, à l'occasion de son premier tour de France de l'entrepreneuriat à impact positif, du 17 au 29 juin. Intitulée « Booster For Good », l'opération vise à persuader les leaders de demain que les business models performants peuvent et doivent se conjuguer avec l'engagement citoyen.
 
A l’occasion du Booster for Good, la Jeune Chambre Economique veut mettre la France sur la voie de l’entrepreneuriat à impact positif. Tout au long du chemin qui la mènera au sein de programmes d’incubation ou d’accélération dans 22 villes françaises, l’association proposera aux startupers et futurs entrepreneurs un parcours initiatique en trois étapes : un Keynote « Je m’inspire », un Atelier « J’agis » et un Networking « J’échange », dans l’aura d’une personnalité inspirante à l’image de celle de Frédéric Mazzella, président-fondateur de BlaBlaCar et ambassadeur de Booster For Good.
 

De villes en villes : quels objectifs ?

L'opération est un tour de France dans 22 villes pour réconcilier Business model performant et intérêt général. L’étape parisienne aura lieu le mercredi 19 juin au Village by CA (accélérateur de startups) en présence du parrain de l'opération nationale, Frédéric Mazzella (fondateur de Blablacar) qui sera aux côtés de Nicolas Celier (fondateur de Ring Capital).
 
Le tour de France passera par Dijon (17 ou 24 juin) Nantes (17/06), Sophia Antipolis (18/06), Bordeaux (18 ou 25/06), Angoulême-Cognac (20/06), Tours (20/06), Chartres (20/06), Saint-Denis-de-La-Réunion (20/06), Béziers (21/06), Bourgoin-Jallieu (21/06), Nice (24/06), Montpellier (26/06), Brest (27/06), Romans et Bourg-de-Péage (27/06), Clermont-Ferrand (en cours de finalisation), Grenoble (en cours de finalisation), Angers (en cours de finalisation), Lille (en cours de finalisation), Dax (en cours de finalisation).
 
Ses objectifs ? Promouvoir l’engagement citoyen dans un parcours professionnel comme une source d’apprentissages accélérés (notamment de soft skills) et un vecteur d’employabilité renforcée ; contribuer à l’éclosion d’une startup nation responsable, alliant la performance avec la réponse à des enjeux de sociétés comme la protection de l’environnement, la lutte contre le réchauffement climatique et la cohésion sociale, thèmes fortement poussés ces derniers mois par les mobilisations des Gilets Jaunes et des manifestants pour le climat ; mais aussi enseigner aux entrepreneurs comment attirer des talents et les fidéliser en se différenciant grâce une marque employeur citoyenne.
 
« Innover pour le bien commun, œuvrer à un monde meilleur, plus inclusif, plus respectueux de l’environnement, est un moteur pour les entrepreneurs, notamment ceux de la jeune génération. Celles que l’on qualifie souvent de startups à impact suscitent l’intérêt toujours croissant des investisseurs et des grands groupes, désireux eux aussi de travailler à leur empreinte », commente Stéfanie Cochet, présidente de la Jeune Chambre Economique. « A travers Booster For Good, notre ambition est d’inspirer les futurs leaders responsables, capables d’allier performance, résilience et inclusion. », ajoute-t-elle.
 
Une initiative qui s’inscrit dans le renouvellement du projet associatif et du plan stratégique de la Jeune Chambre Economique, qui se positionne désormais comme un incubateur de leaders citoyens, amenés à apporter des solutions innovantes, concrètes et positives aux enjeux de demain.
 
(1) Etude 2019 Ifop-Observatoire de la matérialité, porté par l’institut du capitalisme responsable
(2) Etude Opinionway sur « Les Français, leur envie d’entreprendre et de développer leur entreprise », janvier 2018