UP' Magazine L'innovation pour défi

blockchain

8 Décembre : La Blockchain appliquée à l'open innovation

Le Jeudi 8 Décembre 2016, de 8h30 à 19h se déroule le premier forum dédié à la blockchain. Ce Forum inédit est le premier organisé sur le thème de la blockchain appliquée à l’open innovation. Il combine des réflexions prospectives (keynote speeches, échanges lors de tables rondes) avec des ateliers sur des thèmes d’application, des business meetings, des pitches de startups. Au travers de nombreux use cases, le Forum illustre les challenges et les opportunités de la coopétition et de son outillage blockchain.
 
Les entreprises ne misent plus sur une R&D verticale, isolée et monolithique : l'innovation ouverte a permis de montrer que la créativité et la productivité de la R&D bénéficiait de l'ouverture à une communauté plus large.
 
La blockchain - considérée comme la prochaine révolution du web - permet à des individus inventifs de se regrouper afin d’innover ensemble tout en gardant la plus-value qu’ils ont créée. D’abord cantonnée au domaine du bitcoin et des transactions financières cette technologie a un potentiel de disruption dans de multiples secteurs. Mais au-delà d’applications métiers, la blockchain donne lieu à un nouveau paradigme en permettant de repenser complètement les approches de co-création et d’open innovation. Les innovateurs vont enfin pouvoir se réapproprier la valeur qu’ils créent ! Et en suscitant une saine coopétition entre eux, la blockchain libère la créativité et l’intelligence collective au service d’une innovation plus éthique.
 
La blockchain introduit ainsi une nouvelle dimension de modélisation des échanges d'information entre individus et sociétés concurrents, et permet l'apparition de nouveaux modèles de gouvernance. La rentabilité d'une approche co-créatrice de projets peut alors être envisagée.
 
Liste non exhaustive des intervenants de la journée :
Philippe Bournhonesque - CTO IBM France
Marcella Atzori - International technopolitics analyst, blockchain governance specialist
Pierre Marro - Administrateur, DG CONNECT Start-ups & Innovation Unit - Commission Européenne
Sébastien Jehan - CEO & lead architect - Ledgys
Thibault Verbiest Associé - Cabinet d’avocats de Gaulle Fleurance & Associés
Stefano Volpi Co-fondateur - Connecting Food
Bertrand Copigneaux Consultant senior - IDATE
Henri Samier Enseignant-chercheur - ISTIA Innovation
Vidal Chriqui Responsable Innovation - SII
Wilfried Pimenta de Miranda - Founder & CEO (sous réserves) - Alpha Venturi
Pierre Paperon -Fondateur - Observatoire Blockchain des énergies
Christian Delom -VP Digital - Mon e-Parti
 
Lieu : CCI Paris Ile-de-France 6 Avenue de la Porte de Champerret - 75017 PARIS
 
http://www.blockchainforum.fr/
 

 

Parlement des entrepreneurs d'avenir

8 décembre : Parlement des Entrepreneurs d'avenir

Le Parlement des Entrepreneurs d'avenir se tiendra les 8 et 9 décembre 2016 à Bordeaux sur le thème « Et si on vivait mieux autrement ? » La 7ème édition du Parlement des Entrepreneurs d'avenir mobilisera les acteurs économiques, politiques et sociaux pour l'émergence d'une économie et d'une société plus humaines.
 
Dans le prolongement et l’esprit des Parlements organisés depuis 2009, le Parlement des Entrepreneurs d'avenir en Nouvelle Aquitaine à Bordeaux est un rendez-vous essentiel d’échanges sur l’engagement économique, social et écologique des entreprises, des principaux dirigeants du territoire, des acteurs publics, des responsables sociaux et associatifs.
Il souhaite mettre à l’honneur des entreprises qui réussissent à concilier efficacité et responsabilité sociale, engagement éthique et environnemental. Il valorise l’action des entrepreneurs, acteurs associatifs, représentants des pouvoirs publics pionniers et engagés dans l’émergence d’une économie innovante et responsable.
Avec des objectifs clairement énoncés par les entrepreneurs eux-mêmes :
- Faire grandir le réseau des acteurs contribuant à un progrès durable,
- Présenter les engagements innovants d’entreprises, d’entrepreneurs sociaux et d’acteurs impliqués dans la promotion d’une « société à énergie positive ».
- Illustrer ces enjeux par la valorisation de bonnes pratiques,
- Définir et proposer des voies d’actions pour et avec les entreprises, les acteurs publics et tous les autres décideurs de la région (écoles, universités, associations…).
 
Rendez-vous les 8 décembre sur le campus de Kedge Business School et le 9 décembre à l'Hôtel de Région
 

 

agenda de l'innovation

8-9 Décembre : Ateliers Objectifs de Développement Durable

Le ministère de l’Environnement, de l’Energie, et de la Mer, organise un atelier de réflexion et de création collective autour des Objectifs de Développement Durable (ODD) de l'ONU les 8 et 9 décembre prochains, à Paris.
 
Ouverture des données publiques, inclusion toujours plus poussée des citoyens dans les processus de décision, incubation de projets citoyens... Depuis plusieurs années le gouvernement s'inscrit dans une dynamique d'ouverture et de travail en intelligence avec les citoyens et la société civile.
 
Le sommet du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (PGO) se tient à Paris du 7 au 9 décembre prochain. S'appuyant sur cette dynamique, le ministère organise deux journées d’atelier de réflexion et de création avec pour objectif de contribuer collectivement à la diffusion et à la valorisation des ODD. Les ODD sont un sujet par nature complexe et pluridisciplinaire, qui nécessite de mobiliser largement les citoyens afin d’en couvrir tous les aspects.
 
Pour ce faire, une première journée sera dédiée à la réflexion et aux idées. La seconde journée vous permettra de rendre tangible ce foisonnement d’idées en réalisant des prototypes ou encore des visualisations des interconnexions entre les ODD pour, in fine, produire des outils d’aide à la décision et à la compréhension. Afin d’y parvenir, vous bénéficierez de la présence et de l’apport crucial de designers et de développeurs Web.
 
De la synergie et de la complémentarité de vos compétences et de celles des designers/développeurs naîtront bandes dessinées ou illustrations, visualisations de données, applications ou encore infographies interactives…
La méthode : quatre séquences réparties sur deux jours :
•             8 décembre : réflexion collaborative
•             9 décembre : prototypage et réalisations concrètes
 
Pour approfondir le sujet des objectifs de développement durable avant le 8 décembre, deux documents de référence :
 
 
Lieu : Le Tank, 22bis rue des Taillandiers, 75011 - Paris

 

 

Civic tech

9 Décembre : Civic tech, outils numériques participatifs : une révolution en marche ou des outils parmi d'autres ?

L’institut de la concertation organise ce vendredi 9 décembre, de 10h15 à 11h05 , une table ronde sur le thème « Civic tech, outils numériques participatifs : une révolution en marche ou des outils parmi d'autres ? «, dans le cadre du Sommet OGP qui se déroule actuellement à Paris.
Table-ronde animée par Clément Mabi, Institut de la concertation et de la participation citoyenne Schedule, UTC Compiègne - Laboratoire Costech/Equipe EPIN.
 
Le foisonnement des "innovations démocratiques", "civic tech" est parfois appréhendé en soi comme une solution aux apories de la démocratie (opacité, défiance envers les politiques, les experts, les scientifiques), une (r)évolution démocratique. Cet engouement pour les solutions "on-line" peut conduire à un manque de recul sur ces outils, leurs conditions "d'efficacité démocratique", et donc à leur utilisation à mauvais escient.
 
Derrière l'objectif de renouvellement de nos démocraties, il faut repenser les manières de faire du politique, de faire société, notamment avec le média qu'est le numérique. En effet, celui-ci a introduit une nouvelle manière pour l'individu de s'informer, de s'impliquer, de donner son avis ; il est nécessaire de se demander quel type de citoyen cette nouvelle forme de socialisation contribue à former. A quelles conditions peut-on réellement parler de solutions collaboratives ou participatives ? Surtout lorsque derrières ces appellations se cachent des outils dont les fonctionnalités vont d'échanges de quelques clics entre des individus isolés derrière leur ordinateur à la co-élaboration d'un projet de rénovation urbaine entre élus, techniciens et habitants.
 
La proposition est de réunir autour de la table des intervenants ayant tenté d'apporter une réponse à certains des grands défis démocratiques : inclusion des publics absents, empowerment, consultation sur des sujets techniques, articulation participation physique et numérique... L'atelier sera animé par l'Institut de la concertation. Les intervenants auront une dizaine de minutes pour détailler la façon dont ils ont réussi à faire du numérique un outil efficace et pertinent, et les réflexions qui ont accompagné ce processus. Trente à quarante minutes seront ensuite dédiées à un échange avec la salle.
 
Intervenants :
Ilaria Casillo, Vice-présidente de la Commission Nationale du Débat Public ;
Luc Belot, député de Maine-et-Loire ;
Janice Thomson, activiste et consultante dans le domaine de la mobilisation citoyenne ;
David Prothais, Eclectic Experience - Consultant spécialiste de la participation numérique
 
A propos de l’Institut de la concertation
L'institut de la Concertation est un réseau national de praticiens de la concertation. C'est un espace de débat et de réflexion ouvert à tous ceux qui, dans l’exercice de leur activité professionnelle, militante ou élective, se posent la question de l'amélioration et de la diffusion des pratiques de concertation. Il réunit des consultants, des agents territoriaux, des responsables associatifs, des chercheurs, etc. Leurs champs sont ceux des grands aménagements, des politiques de la ville, du transport, de l'environnement, du développement local, de l'énergie, de la santé, des conflits d’usage et de tous les enjeux d'une gestion partagée de l'espace et des ressources.
 
Lieu : Palais de Iéna, salle Eiffel – 9 avenue d’Iéna – 75016 - Paris
 
 

 

obsolescence

10 Décembre : HOP Day 2 : Faire bouger les lignes contre l'obsolescence programmée

Dans un esprit convivial et constructif, venez assister au grand événement organisé contre l'obsolescence programmée le samedi 10 décembre de 13h30 à 18h, pour agir contre tous ces produits conçus pour ne pas durer !  Contre cette course au gâchis inacceptable, des solutions existent ...
 
Ce sera un après-midi plein de surprises, organisé par l'association HOP : vous pourrez faire réparer votre vélo avec Ridy et apprendre à réparer l'électro-ménager avec Spareka... et acheter vos jouets/jeux de Noël reconditionnés avec Rejoué.
 
A 14h précises : Table-ronde "Les lignes bougent en Europe", avec Pascal Durand, Député Européen en invité d'honneur :
La généralisation de l’obsolescence programmée au sein de nos économies ne fait qu’accroitre les impacts négatifs, tant environnementaux que sociaux. Nous avons besoin, urgemment, de remettre l’humanité au cœur de nos choix économiques afin de s’assurer que le vivre ensemble sur notre planète passe avant les intérêts mercantiles. Malgré de nombreuses initiatives, la question de l’obsolescence programmée peine à émerger sur la scène européenne.
C’est pourquoi, j’ai souhaité vous présenter et échanger avec vous sur les avancées du travail mis en place depuis des mois sur le sujet et qui devrait aboutir au premier rapport parlementaire sur l’augmentation de la durée de vie des produits au sein de l’Union Européenne.
Pascal Durand
 
De 15h à 17h : Workshop Opé2017 : participez aux ateliers thinkathon pour co-construire le programme 2017 contre l'obsolescence programmée. Thinkathon organisé par HOP // Halte à l'obsolescence programmée, UFC-Que Choisir, Zero Waste France, Les Amis de la Terre France, C2C Community, La Communauté Cradle to Cradle, GreenIT , DemocracyOS France.
 
La journée se terminera par un concert et un cocktail-apéro bio offert.
 
 
Lieu : Mutinerie Co-working, 29 rue de Meaux, 75019 - Paris
 
 

 

intelligence artificielle

13 Décembre : Apprendre à vivre avec les Intelligences Artificielles

L’Institut Mines-Telecom et la Fondation Telecom organisent une conférence le mardi 13 décembre sur le thème « Apprendre à vivre avec les IA »
 
A l’occasion de la publication du Cahier de veille Intelligences Artificielles : quelles promesses ? quels défis ?, la Fondation Télécom et l’Institut Mines-Télécom s’associent au NUMA pour une rencontre qui questionnera les aspects aussi bien techniques qu’éthiques entourant la relation entre les humains et les IA le Mardi 13 décembre 2016 de 18h30 à 21h. Au programme : Quelle place pour les bots conversationnels dans nos échanges avec les IA ? Comment s’assurer que les IA sont acceptées par la société ?
 
Intervenants :
Yan Georget, cofondateur de la startup Botfuel
Yann Lechelle, COO de la startup Snips
Flora Fischer, Doctorante en philosophie des technologies, chargée de programme de recherche au Cigref
Diana Filippova, Startup connector à Microsoft, cofondatrice de OuiShare et doctorante à Télécom ParisTech
Sébastien Soriano, Président de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes)
 
 
Lieu : NUMA, 39, rue du Caire 75002 PARIS
 
 

 

agriculture

13 Décembre : Transformations à long terme de l'agriculture : des scénarios nationaux pour un enjeu mondial

L’IDDRI organise le Mardi 13 décembre 2016, de 12h30 à 14h00, un séminaire Développement durable et économie de l’environnement sur le thème « Transformations à long terme de l'agriculture : des scénarios nationaux pour un enjeu mondial ». Avec Marie-Hélène Schwoob et Sébastien Treyer (Iddri)
 
Les systèmes de production agricole et le fonctionnement des filières agroalimentaires font aujourd’hui face à des difficultés profondes en termes de viabilité économique et de durabilité environnementale et sociale. Les facteurs en cause sont multiples et se situent à de nombreuses échelles : dégradation des sols et pertes de fertilité, verrouillage technologique des systèmes agricoles, volatilité des prix des matières premières, compétition internationale ou standardisation de la demande globale.
 
Dans les pays du Sud comme dans les pays du Nord, la poursuite et l’extension d’une agriculture spécialisée à grande échelle, hautement mécanisée et consommatrice d’intrants, est remise en question par ceux qui pointent ses limites tant environnementales que socio-économiques. Le cadre des Objectifs de développement durable, adopté par l'ensemble des pays de la planète en 2015, indique ainsi la nécessité dans tous les contextes d'une transformation à long terme pour produire des résultats sociaux, économiques et environnementaux positifs dans de multiples dimensions (pauvreté, sécurité alimentaire et nutritionnelle, santé, développement socio-économique, biodiversité, eau, énergie, climat).
Comment définir, dans chaque contexte spécifique, la nature de ces transformations vers des systèmes agricoles et alimentaires durables, et identifier les obstacles et les leviers qui doivent être actionnés pour se placer dans une telle perspective de transformation ? Le pari de la nouvelle période ouverte par l'Accord de Paris et l'agenda des ODD consiste à miser sur un processus d'apprentissage collectif, entre pays confrontés à des situations à chaque fois spécifiques, sur les trajectoires de transformation des systèmes agricoles et alimentaires. Mais comment équiper et outiller cette nouvelle approche stratégique des transformations ?
 
L'initiative ATPi (Agricultural Transformation Pathways Initiative) vise précisément à appuyer les acteurs nationaux des différents pays dans l’élaboration de trajectoires nationales de transformation de leurs secteurs agricoles et alimentaires, articulant la définition d'une vision à long terme de l'agriculture durable et l'identification d'une séquence d'action opérationnelle permettant de s'engager dans la bonne voie pour y parvenir. À partir de premiers résultats sur des pays pilotes, cette session visera à mettre en débat le potentiel d'une telle approche pour lever les principaux obstacles aux transformations nécessaires.
 
Sébastien Treyer introduira la session. Marie-Hélène Schwoob reviendra sur l’expérience menée par l’initiative au cours des derniers mois dans des pays pilotes tels que l’Uruguay, la Chine ou le Royaume-Uni. Étienne Hainzelin apportera un éclairage plus particulier sur les trajectoires de transformation agricole dans des régions telles que l'Afrique.
 
Marie-Hélène Schwoob est ingénieure agronome (AgroParisTech) et diplômée de Sciences Po Paris (mention recherche, Asie). Après avoir dirigé le programme Énergie-Environnement du think tank Asia Centre, elle a rejoint l’Iddri en 2011 pour apporter sa contribution au programme Alimentation & Agriculture, en parallèle d'un doctorat à Sciences Po Paris (CERI) sur la modernisation agricole chinoise. Elle est aujourd'hui chercheure et coordinatrice de l'initiative SDSN des Nations unies sur les transitions agricoles et alimentaires menée par l'Iddri et Rothamsted Research.
 
Sébastien Treyer est directeur des programmes de l’Iddri depuis janvier 2010, où il développe également le programme Agriculture & Alimentation. Ses travaux de recherche sont centrés sur l’utilisation des démarches de prospective au service de la gestion de l’environnement. Après une thèse sur l’anticipation de la raréfaction future de l’eau en Méditerranée, réalisée en partenariat avec le Plan Bleu, il a été chargé de la prospective au ministère français chargé de l’Écologie de 2002 à 2006, ce qui l’a amené à travailler sur de nombreux enjeux d’environnement, depuis les relations entre agriculture et environnement, les estuaires et le littoral, la gestion des déchets, jusqu’aux espaces protégés et la protection de la biodiversité. Il a été enseignant chercheur à AgroParisTech / ENGREF de 2007 à 2010, et membre du Cired (Centre international de recherche sur l’environnement et le développement). Il a également été chef de l’opération de prospective INRA-Cirad « Agrimonde » (Agricultures et alimentations du monde en 2050) de 2007 à 2009. Sébastien Treyer est président du comité scientifique et technique du Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM). Il est également membre du conseil scientifique du bassin Seine-Normandie et du comité scientifique sectoriel « Écosystèmes et Développement durable » de l’Agence nationale de la recherche.
 
Étienne Hainzelin est conseiller du président directeur général du Cirad. Ingénieur agronome, spécialiste du maïs et de la canne à sucre, Etienne Hainzelin s'est progressivement intéressé aux liens entre les sciences agronomiques au sens large et les dynamiques sociales, la gouvernance et les changements globaux en milieu rural. Il a travaillé dans des contextes et des pays très divers, en particulier sur les diverses voies de transformation de l'agriculture, et a notamment coordonné l'ouvrage Cultivating biodiversity to transform agriculture (Edition Springer 2013).
 
Lieu : Reid Hall, "Grande Salle" - 4, rue de Chevreuse - 75006 Paris (M° Vavin)
 
 

 

changement climatique

14 Décembre : Le rôle de la finance dans la lutte contre le réchauffement climatique

France Stratégie organise une web conférence le mercredi 14 décembre de 13h30 à 14h15 sur le thème « Le rôle de la finance dans la lutte contre le réchauffement climatique »
 
Alors que la COP22 vient de se terminer, les interrogations persistent sur la manière de concrétiser l’Accord de Paris sur le climat, approuvé le 12 décembre 2015 par l’ensemble des délégations présentes à la COP21 et entré en vigueur le 4 novembre à l’issue du processus de ratification par les instances nationales. D'ailleurs, quel rôle la finance peut-elle jouer pour contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique ?
Peu connue du grand public, cette dimension est néanmoins cruciale : la gouvernance économique et financière mondiale doit s’impliquer pour adapter le système financier aux objectifs du développement durable.
 
Après l’échec de la conférence de Copenhague (2009) pour mettre en place un marché mondial du carbone, la « finance climat » a pris le relai de la « finance carbone » de par l’engagement des pays du Nord à transférer 100 milliards de dollars par an vers les pays du Sud. Néanmoins, la communauté financière est restée plutôt « indifférente » au climat jusqu’au tournant de la COP21, qui a été l’occasion d’une prise de conscience des risques que les dérèglements climatiques font peser sur l’activité du monde financier.
 
En ce sens, la véritable nouveauté de l'Accord de Paris est la volonté de diriger les flux financiers vers un mode de développement bas carbone, donnant à la finance climat une dimension nouvelle. L’objectif est d’interpeler les grands groupes financiers mondiaux afin de les sensibiliser aux enjeux climatiques. Plus largement, il s’agit de mettre le système financier international au service du développement durable.
Mais de quel type de finance s’agit-il exactement ? Quels sont les points clés de la COP21 et les conclusions de la COP22 ? Qu’en est-il de l’engagement français ?
 
Baptiste Perrissin Fabert, économiste à France Stratégie, spécialiste du prix carbone et de la finance climat, apportera des éléments de réponse dont vous pourrez débattre avec lui lors de la webconférence qui aura lieu le mercredi 14 décembre à 13h30 (UTC+2).
 
 

 

15 Décembre : Petit-déjeuner de la science et de l'innovation

Le prochain Petit-déjeuner de la science et de l’innovation, coorganisé par l'Association française pour l'avancement des sciences, l'Association des anciens et amis du CNRS et la Société d'encouragement pour l'industrie nationale, aura lieu le Jeudi 15 décembre 2016, de 9h à 10h30 sur le thème « Les végétaux, un nouveau pétrole ? »
 
Les Petits-déjeuners de la science et de l’innovation donnent la parole à l’industrie et à la recherche, qui font le point sur une innovation technologique susceptible d’avoir un impact fort sur nos économies et nos sociétés.
L’utilisation massive des produits carbonés fossiles a permis un développement énergétique et chimique sans précédent. Mais charbon, gaz et pétrole, dont la ressource n’est pas inépuisable, provoquent également d’importants bouleversements sur l’environnement. D’autres sources énergétiques et de carbone doivent donc être recherchées pour remplacer au moins partiellement les produits fossiles. Les végétaux (matière agricole, bois, algues) pourraient constituer une véritable alternative, tant en ce qui concerne le secteur énergétique que celui des matériaux et autres produits dérivés du pétrole.
 
Substituer au pétrole une matière organique d’origine biologique végétale permet de considérer une nouvelle chimie dite "chimie issue du végétal" ou "chimie biosourcée". Cette forme de chimie, ancienne à l’origine est une chimie "douce", économe en énergie, peu polluante, dont le surcoût apparent n’est en fait que relatif. L'intervenant analysera ces aspects et montrera comment les produits végétaux peuvent être une alternative, tout au moins partielle, à la pétrochimie.
 
Avec Jean-François Morot-Gaudry, directeur de recherche honoraire à l’Inra dans le domaine de la biochimie et de la biologie végétale, membre de l’Académie d’agriculture de France (président en 2011), auteur d’ouvrages concernant aussi bien la photosynthèse, le métabolisme azoté que la génomique.
 
Lieu : Hôtel de l'Industrie - 4 place Saint-Germain-des-Prés, 75006 Paris
 
Inscription préalable obligatoire, dans la limite des places disponibles, par courriel à : afas[at]orange.fr
 

 

agenda de l'innovation

26 Janvier 2017 : Colloque ObSoCo

Le Cercle de l'ObSoCo s'engage dans le débat avec une conférence qui se tiendra le 26 janvier 2017 de 14h à 18h sur le thème de la consommation.
 
La face sombre du modèle de consommation héritée du capitalisme industriel est de plus en plus visible. À l'insoutenabilité écologique s'ajoute la déception croissante des consommateurs : effets négatifs sur la santé, obsolescence programmée, sur-promesse du marketing, pouvoir économique de géants du numérique… Et plus généralement, le sentiment diffus que consommer toujours plus ne rend pas nécessairement plus heureux. Déjà près d'un Français sur deux aspire à consommer mieux, quitte pour certains à consommer moins. Les contributions à ce colloque viseront à rendre compte de cette évolution du rapport à la consommation, des manières dont évoluent en conséquence les comportements des consommateurs et des entreprises, et interrogeront la possibilité d'une « bonne consommation ».
 
Intervenants et thèmes abordés :
 
François Attali, Professeur au CNAM, Directeur Marketing Stratégique chez TERRENA, Psychanalyste.
PENSER ou PANSER ? Quels liens entre pulsions partielles et consommation ?
 
Olivier Badot, Doyen de la recherche, ESCP Europe, professeur de marketing à l’université de Caen, Titulaire de la Chaire E.Leclerc sur le commerce dans la société 4.0
"Quand le consommateur sera payé pour consommer : "privacy" contre reconquête de pouvoir d'achat".
 
Christophe Benavent, Professeur à Paris Ouest - Responsable du master Marketing Opérationnel International
"La machine des consommateurs".
 
Enrico Colla, docteur et habilité à diriger des recherche en Sciences de Gestion, est professeur émérite à Novancia, Business School Paris, et membre de la Chaire « Prospective du commerce dans la société 4.0 » de l’ESCP Europe
Risques, options et perspectives du commerce face aux défis du développement durable.
 
Dominique Desjeux, Anthropologue, professeur émérite à l’université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité, consultant international sur les innovations, les processus de décision et la consommation.
Comment la montée de la classe moyenne mondiale a transformé les modes de vie, la consommation et les frontières entre travail et consommation.
 
Benoit Helbrum, Professeur de marketing
Philosophies du bonheur et stratégies consommatoires
 
Nathalie Lemarchand, Géographe, Professeure, Directrice-Adjointe, Laboratoire LADYSS (UMR 7533), Université de Paris 8 (Vincennes - St-Denis)
De MacDo à la place Taksim : l’espace marchand comme symbole d’un mode de consommation contestable ?
 
Philippe Moati, Professeur d’économie, Paris Diderot
Pour une « bonne consommation »
 
Dominique Roux, Professeur de Marketing – Université de Reims
Calcul,  morale et consommation : parce que nous le valuons bien
 
Pierre Volle, Professeur de Marketing - Université Paris Dauphine
"La relation client" (titre provisoire).
 
 
Lieu : Université Paris Diderot - Paris 13ème
 

 

Loading...
Loading...