ARTS & CULTURE

Rencontres InCité : le lien entre la recherche et les arts

Rencontres InCité
InCité, première édition des rencontres annuelles autour des Arts et des Sciences organisées par la scène nationale de Saint-Quentin-en-Yvelines, débutera du 18 au 26 mars 2017 par une interrogation sur le Temps : Un voyage dans l’imaginaire et la réalité du Temps, par les sciences et les scientifiques, par les arts vivants (danse, cirque, théâtre et musique) et les artistes, et par le cinéma qui s’empare du thème depuis plus d’un siècle.
Photo : Illusion de Temps dans l’espace – «  Tripwire «  de Jean-Michel Albert
 
Le projet est né de l'idée de donner sens à la proximité de la scène nationale et d'un haut lieu de la recherche française : le plateau de Saclay. Comment un théâtre, lieu de circulation des idées, peut-il inciter les spectateurs, et plus largement les citoyens, à prendre à bras-le-corps des questions qui nous concernent tous ? InCité propose de créer un lien entre la recherche et le geste poétique qui permette une plus grande compréhension du réel.
Ainsi, durant une semaine, les Arts et les Sciences vont se côtoyer pour se compléter, s’illustrer, se décaler, se contredire aussi, afin d’appréhender toutes les dimensions de la thématique choisie pour cette première édition : le Temps.
 
L’idée d’une semaine de rencontre des arts et des sciences vient avant tout de l’intérêt croissant des artistes et des citoyens pour les questions relevant des divers champs scientifiques, comme un besoin pressant de comprendre la complexité de notre monde.
Ce constat prend un sens très particulier avec la situation géographique de la scène nationale de Saint-Quentin- en-Yvelines, à deux pas du Plateau de Saclay, périmètre qui concentre près de 15% de la recherche publique et de la recherche privée en France. Comment un théâtre, lieu de circulation des idées, peut-il inciter les spectateurs, et plus largement les citoyens, à prendre à bras-le-corps des questions qui nous concernent tous. Un lien peut-il exister entre la recherche d’une part et le geste poétique d’autre part qui nous permettrait une plus grande compréhension du réel ?
 
Car c’est bien au citoyen, autant qu’au spectateur, que vont s’adresser les Rencontres InCité. Par notre choix d’une thématique annuelle et notre façon d’en délimiter les contenus artistiques et scientifiques, nous affirmons notre envie de nous adresser à des publics ayant des niveaux de connaissance scientifique fort différents, des habitudes diverses de fréquentation des lieux culturels, mais une insatiable curiosité ! Dans leur rencontre, les arts et les sciences doivent se compléter, s’illustrer, se décaler, se contredire aussi. Les uns mis au service des autres doivent nous permettre d’appréhender toutes les dimensions d’une thématique.
 
Le Temps sera donc la thématique de la première édition des Rencontres InCité. Pourquoi le Temps ? Parce qu’en lui semblent s’inscrire nos vies. C’est pourtant une notion abstraite. Le Temps nous manque, mais que savons-nous réellement de lui ? Le Temps nous appartient-il ? A-t-on la moindre influence sur son cours ? A l’évidence non ! Que recouvre alors cette notion que nous utilisons en toute circonstance sans parvenir à la définir ? Il nous faudra souvent bousculer les idées reçues pour tenter de le comprendre.
 
Nous voyagerons pendant une semaine dans l’imaginaire et la réalité du Temps; par les sciences et les scientifiques eux-mêmes bien sûr, grâce à notre guide Roland Lehoucq, astrophysicien au CEA Saclay, qui nous a patiemment aidés à cerner cette matière fort complexe ; par la danse, le cirque, le théâtre et la musique avec des artistes qui font de la question temporelle la matière même de leur spectacle ; par le cinéma, qui nous montrera à quel point le Temps a inspiré les réalisateurs depuis un siècle.
 
Au programme :
 
Neuf conférences proposées par des scientifiques de haut vol : Roland Lehoucq, Etienne Klein, Alexei Grinbaum, Denis Savoie, Guillaume Lecointre, Jean-Philippe Uzan, Francis Eustache, Marc Lachièze-Rey.
Quatre spectacles : Tenir le Temps, chorégraphie Rachid Ouramdane, Aléas, conception, réalisation, interprétation  Chloé Moglia, Corps Diplomatique, mise en scène Halory Goerger, La Face cachée de la lune, musique Pink Floyd, conception Thierry Balasse.
Dix-neuf films : avec entre autres, en avant-première, Ghost in the Shell de Rupert Sanders & Neil Smith et  Les Maîtres du temps de René Laloux, Bandits bandits de Terry Gilliam , Edge of tomorrow de Doug Liman,  Lost Highway de David Lynch…
 
 
 
Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines - Scène Nationale, Place Georges Pompidou CS 80317 - 78054 Saint Quentin en Yvelines Cedex
 
 
 

 

Articles en relation
Pasteur, l'expérimentateur

L’exposition « Pasteur, l’expérimentateur », présentée du 12 décembre 2017 au 19 août 2018 au Palais de la découverte, revient sur l’homme et le travail du scientifique ; elle cherche à expliquer le...