ARTS & CULTURE

Et si la beauté pouvait sauver le monde ?

arts et cultures
La neuvième édition du "Congrès" se tiendra à Paris, du 24 au 27 août prochains, à la Cartoucherie de Vincennes, haut lieu du théâtre, affirmant ainsi un désir de placer l’art au cœur de la rencontre, pour nourrir la soif d’émerveillement et de création en chacun, pour creuser toujours davantage l’accès à cette beauté essentielle qui nous fait entrer dans l'étonnement devant l'univers, brisant l'espace étroit et fini de nos peurs et de nos repliements. Elle nous fait espérer l'inespéré, elle nous insuffle le désir d'agir, d'innover, de créer ; elle naît toujours d'un « entre » comme l'a écrit François Cheng ; elle naît de la relation.
 
Face aux enjeux de nos sociétés contemporaines, la prophétie de Dostoïevski, « la Beauté sauvera la monde », peut faire sourire. Et si ce sourire était justement le début d’une réponse ? Qui a fait l’expérience de la beauté sait combien elle est porteuse de vie et de sens.
Venant de nombreux pays et continents, des hommes et des femmes de différents métiers se retrouvent régulièrement depuis 1993 dans un congrès au titre insolite :  « Et si la beauté pouvait sauver le monde ? ».
Ils partagent une même conviction : le beau agit à l’intime de l’homme, et lui redonne dignité et espérance.
 
Le Congrès, au-delà des rencontres internationales, c’est une manière de vivre, une recherche au quotidien de nouvelles pratiques. Beaucoup s’y emploient à titre personnel. Des associations ou organismes professionnels sont explicitement partie prenante du Congrès, relayant sa dynamique propre au sein de leur activité.
 
Le mot « congrès » signifie « marcher ensemble ». Depuis plus de 20 ans, le Congrès suscite de nombreuses et fructueuses collaborations.
L’ambition du Congrès est de poser ensemble l’acte artistique, ou du moins symbolique de croire à la communion en acte entre personnes aussi diverses en âges, ethnies, capacités intellectuelles, talents, croyances, d’en goûter le fruit et d’en offrir le rayonnement et les initiatives concrètes qu’il ne manquera pas d’engendrer.
 
C’est cette expérience qui est proposée de vivre dans une rencontre qui fera la part belle aux artistes, les invitant par leurs créations et aussi par leur parole à nous éclairer sur ce chemin exigeant, urgent et passionnant. Avec l’espoir qu’elle donnera à beaucoup d’entre nous le goût d’ajouter sa note propre à cette symphonie composée ensemble à Paris, où nous souhaitons vivre la même qualité de parole et d’intimité, pour la partager ensuite, comme témoins d’une beauté fragile mais si essentielle.
 
Toutes les informations :  congres-beaute.org/
 
 

 

Articles en relation
Effet spéciaux, crevez l'écran !

Que serait le cinéma sans les effets spéciaux, ces fameux trucages qui, depuis Georges Méliès, trompent nos sens pour notre plus grand bonheur ? Alors que le numérique multiplie les possibles comme jamais,...