ARTS & CULTURE

Jivya Soma Mashe à la galerie Hervé Perdriolle

arts et cultures
Le galeriste Hervé Perdriolle, collectionneur et spécialiste des « Autres maîtres de l’Inde », ces artistes contemporains de l’art tribal et de l’art populaire, présente Jivya Soma Mashe, le légendaire artiste de la tribu Warli en Inde, dont les peintures comptent parmi les plus renommées d’Inde, à 200 km au nord de Bombay. Jivya Soma Mashe a métamorphosé l'aspect abrupt des peintures éphémères en un style libre et franc d'où émane une grande sensibilité. Chaque détail de ses peintures en est le témoignage. Le trait, la ligne et les points qui foisonnent, fourmillent, sur la toile vibrent et s'agencent au grè de compositions habiles qui, elles-mêmes, renforcent la vibration de l'ensemble. Le détail et la composition générale de l'œuvre sont, l'un et l'autre, au service de la vie et du mouvement. Les thèmes récurrents de son œuvre, l'activité quotidienne des siens et les légendes Warli, sont le prétexte à un éloge constant de la vie et du mouvement. Jusqu’au 19 juin 2017.
Photo : JIVYA SOMA MASHE "DOUBLE FISHNET" 2008, acrylique et bouse de vache sur toile 138 X 237CM. Collection Agnès B.
 
L'histoire de Jivya Soma Mashe est singulière. Abandonné par sa famille dés son plus jeune âge, il s'enferme dans un mutisme total. Sa seule façon de s'exprimer est le dessin. Cette pratique quotidienne, d’un art jusqu’alors exclusivement éphémère et pratiqué aux seules occasions des rites Warlis, attire l’attention des premiers émissaires du gouvernement, en charge de conserver et de promouvoir l'art des Warlis. Son talent fut très vite remarqué au niveau national, recevant directement de la main des plus haut responsables politiques de l’Inde – tels Nehru ou encore Indira Gandhi - les plus importantes récompenses artistiques indiennes, puis au niveau international, participant à des expositions remarquées dont les Magiciens de la terre, en 1989.
 
Jiva Soma Mashe - Photo ©Romain Mounier Poulat
 
De cette période de repli sur lui-même, Jivya Soma Mashe semble avoir conservé un imaginaire et surtout une sensibilité hors du commun. Le travail sur des supports comme le papier et la toile lui ont permis de s'affranchir des contraintes de la surface irrégulière et escarpée du mur. Jivya Soma Mashe a métamorphosé l'aspect abrupt des peintures éphémères en un style libre et franc d’où émane une sensibilité propre. La marche est omniprésente tant dans les paysages warli, avec ses innombrables pistes marquant le sol comme les vestiges d’une sédentarisation inachevée, que dans les peintures de Jivya Soma Mashe. Dans ses peintures, la marche s’inscrit également sous la forme de pistes, représentées le plus souvent par une simple ligne. Une ou plusieurs lignes, qui parcourent et structurent la toile, nous invitent à suivre ses personnages toujours en mouvement, ses « marcheurs » dont la forme rudimentaire et hardie évoquent les silhouettes, elles aussi élémentaires et décidées, d’autres « marcheurs » célèbres représentés, ou figurés, par Alberto Giacometti, Charlie Chaplin ou encore Jacques Tati.
 
Jivya Soma Mashe 1997 acrylic and cow dung on canvas 100x125 cm 
 
En regardant attentivement les peintures de Jivya Soma Mashe, ce qui frappe le plus c’est le « mouvement », la qualité du détail, la légèreté et, dans un même temps, la précision du trait. L’hésitation n’existe pas dans l’oeuvre de Jivya Soma Mashe. L’artiste va à l’essentiel tant dans le dessin que dans la composition. Directement, sans ambages, avec la simplicité de l’évidence, de l’ingénue, du naturel. Chaque détail de ses peintures en sont le témoignage. Le trait, la ligne et les points foisonnent, fourmillent, sur la toile vibrent et s'agencent au grès de compositions habiles qui, elles même, renforcent la vibration de l'ensemble.
 
Jivya 2013 april 127x165cm 
 
Le détail et la composition générale de l'œuvre sont, l'un et l'autre, au service du mouvement. Les thèmes récurrents de son œuvre, l'activité quotidienne des siens et les légendes Warli sont elles aussi le prétexte à un éloge constant du mouvement.
 
"Il y a les êtres humains, les oiseaux, les animaux, les insectes, etc. Jour et nuit il y a du mouvement. La vie est mouvement." Par ses propos, Jivya Soma Mashe, décrit le sentiment profond qui anime l'âme Warli. Adivasi, premiers habitants, les Warli nous parlent des temps les plus anciens et évoquent une culture ancestrale dont l'étude approfondie permettrait peut-être de révéler quelques-uns des fondements culturels et religieux de l'Inde moderne.
Jivya Soma Mashe a arrêté de peindre durant l'été 2016.
 
Voyage sur les terres Warli
 
Jivya Soma Mashe fait partie de la tribu Warli. Située dans le Thane District, à approximativement 150 km au nord de Bombay, la tribu Warli compte encore aujourd'hui plus de 300 000 membres. Les Indiens appellent les peuples issus des communautés tribales les « Adivasis », littéralement les premiers habitants.
 
Les Warli n'ont rien à voir avec l'hindouisme. Ils ont leur propre mode de croyance, de vie et de coutume. Les Warli parlent un dialecte qui ne s'écrit pas. Il est un mélange de mots issus du sanskrit, du Maharati et de Gujarati. Le mot Warli viendrait du mot "warla" qui désigne une parcelle de terrain, un champs. Yashodara Dalmia, dans son livre intitulé "The painted Word of the Warlis", note que les Warli seraient le prolongement d'une tradition dont les origines se situent entre 2 500 et 3 000 avant JC.
 
Leurs peintures murales s'apparentent à celles faites dans les grottes de Bhimbekta, dans le Madya Pradesh. L'iconographie extrêmement rudimentaire de leurs peintures murales est construite autour d'un vocabulaire graphique des plus basiques : le rond, le triangle et le carré. Le rond et le triangle sont nés de l'observation de la nature ; le rond de l'observation de la lune et du soleil et le triangle de celles des montagnes, et plus particulièrement de la montagne sacrée au sommet acéré, aigu, ou des arbres aux cimes pointées vers le ciel. Seul le carré ne semble pas né de l'observation de la nature et apparaît alors comme une création de l'homme afin de délimiter l'enclos sacré, la parcelle de terrain.
Les corps des êtres humains, comme ceux de nombreux animaux, sont représentés à l'aide de deux triangles inversés qui se rejoignent en leurs pointes respectives, le triangle supérieur figure le torse, le triangle inférieur évoque le bassin. L'équilibre précaire de ces triangles symbolise l'équilibre de l'univers, du couple.
 
Jivya Soma Mashe biographie sélective :
1975 - Gallery Chemould, Bombay, Inde.
1989 - Magiciens de la Terre, Centre Pompidou, Paris, France.
1998 - Other Masters, New Craft Museum, New Delhi, Inde.
2003 - Richard Long, Jivya Soma Mashe, Dialog, Museum Kunst Palast, Düsseldorf, Germany.
2004 - Richard Long, Jivya Soma Mashe, Un Incontro, PAC, Milano, Italy.
2006 - Jivya Soma Mashe and the Warli Tradition, Shippensburg University, USA.
2007 - Nek Chand, Jivya Soma Mashe, Halle Saint-Pierre, Paris, France.
2007 - Warli, paintings by Jivya Soma Mashe and Balu, Gallery Chemould, Mumbai, India.
2009 - Prince Claus Award, Amsterdam, Hollande.
2010 - Autres Maîtres de l’Inde, Musée du Quai Branly, Paris France.
2010 - Hervé Perdriolle Galerie, Paris
2011 - (M)other India, Galerie du Jour/Agnès B., Paris
2012 - Histoires de voir, Fondation Cartier, Paris
2013 - Formas Biograficas, Reina Sofia, Madrid
2015 - Chinese Utopia Revisited, BOZAR, Bruxelles
2016 - Triennale di Milano
 
Expositions 2017 :
GALERIE HERVE PERDRIOLLE, RUE GAY LUSSAC PARIS 5ème
SALON DU PANTHEON, 13 RUE VICTOR COUSIN 75005 PARIS JUSQU'AU 19 JUIN, DU LUNDI AU VENDREDI DE 15H A 19H
SEOUL MUSEUM OF ART DU 30 MAI AU 15 AOUT 2017

 

 

Articles en relation
Pasteur, l'expérimentateur

L’exposition « Pasteur, l’expérimentateur », présentée du 12 décembre 2017 au 19 août 2018 au Palais de la découverte, revient sur l’homme et le travail du scientifique ; elle cherche à expliquer le...

SeaBubbles fait du bad buzz sur Paris

Tous les parisiens attendaient avec impatience l’arrivée des SeaBubbles sur la Seine. Ces bulles volantes, nouveau concept du navigateur Alain Thébault pour développer un mode de transport des plus...