ARTS & CULTURE

Les Magiciennes de la Terre : "Pour que la Vie sache qu'elle est "en train de vivre"."

arts et cultures
Des œuvres insolites dans et par la nature par les plus grandes artistes de la scène contemporaine sont présentées dans un ouvrage d’émerveillement, dirigé par Virginie Luc, aux éditions Ulmer.
Virginie Luc nous présente un panorama des artistes contemporaines les plus remarquables, qui façonnent des œuvres insolites dans et par la Nature. Ce sont « Les magiciennes de la terre », des femmes artistes qui désormais s'avancent sur le devant de la scène artistique mondiale et renouvellent le dialogue ancien entre art et environnement et plus largement, entre nature et culture.
 
Avec elles, l'autre source de vie : la Nature. Inspiratrice, support et matériau de leurs œuvres, la nature est omniprésente dans cette aventure initiatique.
Des forêts invasives d'Eva Jospin aux constellations de pierres de Cornelia Konrads ; des pièges végétaux de Claire Morgan aux mécaniques animales et poétiques de Rebecca Horn ; des boutons de roses sous perfusion d'Akiko Ikeuchi aux chimères parées de plumes de Kate MccGwire..., ces œuvres graciles et troublantes sont des contes de fées aussi séduisants que subtilement menaçants.
 
Quelque chose couve, mais quoi ? Le désir de renouer le lien en passe d'être rompu entre les hommes et la nature ? La résurgence du viscéral et du primitif, d'une nature prête à reprendre le dessus ?
 
« Il est un seul livre ouvert à tous les yeux, c’est celui de la nature » professait Jean-Jacques Rousseau.
 
"Tantôt la nature s’offre comme la source de vie de naissance et de connaissance. Tantôt elle se fait duplice, double, belle et cruelle, vorace et indomptable. Support et matériau de l’œuvre, elle est toujours le lieu d’une épreuve initiatique. « La Nature peut nous apprendre qui nous sommes – nous les humains « dit Rei Naïto, née à Hiroshima, et dont l’œuvre radicale « célèbre et remercie les forces vives de la vie ».
Certes la nature a toujours été une source d’inspiration pour les artistes. Dès les années 60-70, la prise de conscience de la fragilité et de la dégradation de l’environnement donne naissance au Land Art et, longtemps resté dans l’ombre, à l’Art dit « écologique » ou « environnemental », porté principalement par des plasticiennes, dont la pratique mêle esthétique, science et art.
A la différence des artistes du Land Art qui soulèvent terre et ciel pour produire des installations monumentales, les artistes de la nature puisent dans les matériaux élémentaires – pierres, bois, végétaux, plumes, vent, lumière, eau, … - matière à leurs dérives poétiques, cultivent l’intervention éphémère en résonance avec les lieux, partagent le goût de l’infini dans le fini, avec humilité et, souvent, avec humour.
En outre, les Magiciennes s’inscrivent dans une histoire et une géographie transitoires, fragiles, précaires, qui sont les nôtres. Sans doute l’entrée de notre époque dans l’Anthropocène – cette nouvelle ère géologique marquée de façon irrémédiable par les activités humaines – et la menace qui pèse sur l’environnement comme sur notre place au sein de la nature, rendent nécessaire la production de ces œuvres silencieuses et intérieures, hautement intuitives – presque primitives. Des œuvres qui questionnent notre présence et notre conscience de cette présence. Sans doute aussi ce contexte est-il nécessaire pour que, à notre tour, nous répondions à l’appel."
Virginie Luc
Rei Naïto - Matrix, 2010
 
C'est une féérie générale, poétique et profusante que cet ouvrage : installations, vidéos, photos, peintures, sculptures, ... Une résurgence du viscéral et du primitif, une fascination d'effroi et d'attractivité pour célébrer une Nature que l'on espère toujours vivante, pour célébrer le désir de renouer le lien en passe d'être rompu avec les hommes. 
 
"Parfois, c'est la vision d'un artiste qui peut nous rendre à nous- mêmes" dit Rei Naïto qui "célèbre et remercie les forces vives et élémentaires de la Nature", à travers la lumière, le vent, le temps. 
 
Cornelia Konrads "Passage, 2007"
 
Pour Cornelia Konrads, les pierres dansent au-dessus du sol, les branchages dessinent des portiques en suspens, les livres s'écrivent avec des ronces ou des gouttes d'eau ... comme pour mieux se disloquer à nos yeux. Des dérives poétiques comme des espaces de transition et d'interrogation, des pièges capables de soulever des possibles, et par chance, de réveiller la joie d'un autre regard.
 
Kate MccGwire - Quell (détail), 2011
 
"Ce n'est pas la nature que nous détruisons. (...) Nous détruisons notre place au sein de la nature. Nous sommes en train de scier la branche sur laquelle nous sommes assis."
 
Fujiko Nakaya - Performance cu chorégraphe Min Tanaka, "Locus Focus" dans la sculpture de brouillard "London Fog", 2017
 
Le versant obscur et de menaçant de la nature nous est offert par Hélène Schmitz. A travers son travail photographique, l'artiste suédoise interroge les espaces fascinants où nature et culture se rencontrent et livrent combat.
 
L'être humain cherche à dominer et à contrôler la nature. Mais je crois qu'au fond, nous savons que c'est impossible et cela est terrifiant."
Hélène Schmitz
 
Gerda Steiner & Jörg Lenzlinger, "Les Pierres et le Printemps", 2015
 
Gerda Steiner et Jörg Lenzlinger se promènent dans l'imaginaire pour créer des installations féériques : chapelles de fleurs séchées, banquets de végétaux cristallins, nuées de graminées et gadgets en plastique - attributs de notre modernité galopante ...
Insolites et généreux, ces artistes sont les passagers d'un monde qui nous manque.
 
 
 
Photo d'entête : Ellie Davies - "Smoke and Mirrors", 2010  ©Ellie Davies
120 illustrations - 160 pages
 
L’auteur, Virginie Luc :
Virginie Luc est journaliste et essayiste. Elle a interviewé les principaux acteurs de notre temps : le Dalaï Lama, Stephen Hawking, Bill Gates, Rauschenberg.. Elle est auteur et producteur de grands reportages publiés dans la presse internationale, de documentaires et de programmes radiophoniques. Elle a publié plusieurs essais, récits et nouvelles.
 
Artistes présentes dans le livre : Rei Naïto, Cornelia Konrads, Helene Schmitz, Miya Ando, Ellie Davies, Gerda Steiner & Jörg Lenzlinger, Fujiko Nakaya, Su-Mei Tse, Eva Jospin, Kate MccGwire, Claire Morgan, Min-Jeong Seo, Janet Laurence, Bridget Polk, Akiko Ikeuchi, Georgia Russell, Mathilde Roussel.
 
 

 

Articles en relation
Psychologie de la connerie

Psychologie de la connerie, sous la direction de Jean-François Marmion - Auteurs :  Jean-Claude Carrière, Boris Cyrulnik, Antonio Damasio, Howard Gardner, Alison Gopnik, Daniel Kahneman, Tobie Nathan,...

Noël numérique et immersif à Trévarez

  Tourbillons de flocons virtuels au château :Miguel Chevalier invité du Domaine de Trévarez   Illuminations, expositions et animations dans un lieu patrimonial emblématique du Finistère : "Noël à Trévarez"...