ARTS & CULTURES

Microbiote, le charme discret de l'intestin

microbiote

Un voyage au centre du système digestif du corps humain

Il vous reste quelques semaines pour visiter l'exposition ! Il va falloir se faire à l’idée que notre corps est non seulement constitué de chair, de sang, d’os et de muscles, mais aussi de tout un monde de bactéries, de virus et de champignons hébergés en quasi totalité par l’intestin. Tout un véritable écosystème mis en scène à la Cité des sciences et de l’industrie, inspiré du best-seller « Le charme discret de l’intestin » de Giulia et Jill Enders paru en 2015. Avec l’appui de l’Institut national de la recherche agronomique, cette exposition originale présente, sur 600m², l’incroyable univers du microbiote. Dans un parcours immersif à la scénographie expressive, le visiteur découvre le processus de chaque organe digestif et comprend l’importance de ces micro-organismes pour notre santé. Un voyage au sein de notre système digestif jusqu’au 4 août 2019 à la Cité des sciences de Paris.
 
Si vous qui croyez que votre intestin n'est bon qu'à se vider et qu'il pendouille inutilement le reste du temps dans votre ventre, vous allez être surpris en découvrant la richesse et la complexité du microbiote, le petit monde de virus, de bactéries, d'archées et de champignons qui l'habite !
Pas moins de 40 mille milliards de micro-organismes habitent notre corps. La majeure partie se trouve dans notre gros intestin. À l’échelle microscopique, nous ne sommes qu’à moitié humain : pour une cellule humaine, nous hébergeons 1,3 cellule étrangère.
 
De plus en plus, les chercheurs réalisent à quel point ces microbes nous gouvernent. Ils jouent un rôle central dans notre digestion, mais aussi dans nos maladies, notre immunité et même nos comportements. Une découverte importante émerge de l’ensemble de ces récents travaux : plus nous abritons d’espèces différentes de micro-organismes, mieux nous nous portons. Les recherches de ces dernières décennies ont en effet montré que ce microbiote jouait un rôle fondamental dans l'organisme et ont mis en évidence son influence sur notre système immunitaire et notre comportement. 
Chacun possède son propre microbiote, véritable marqueur personnel en constante évolution à l’instar des empreintes digitales.Ces dix dernières années, les recherches sur le sujet ont imposé l’idée du ventre comme « second cerveau ». Le système digestif est en effet doté de son propre système nerveux et interagit avec l’organisme au cours de la digestion. Coach du système immunitaire, il entretient donc des relations étroites et déterminantes avec le cerveau.
 
Décalée et décomplexée, l'exposition Microbiote vous explique sans tabou tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur vos intestins sans jamais oser le demander : après une visite complète et détaillée du système digestif, vous ferez connaissance avec l'étonnant petit peuple du microbiote - sa composition, son fonctionnement et son rôle essentiel pour la santé - et pourrez profiter de précieux conseils pour maintenir en forme ces indispensables compagnons de digestion.
 
L'exposition Microbiote est inspirée du best-seller “Le Charme discret de l’intestin” de Giulia et Jill Enders (Edition Actes Sud, 2015) et a été conçue en partenariat avec les chercheurs de l'INRA (Institut national de la recherche agronomique).  
 
Exposition Microbiote à la Cité des Sciences et de l'Industrie - la Géode | Paris Jusqu'au 4 août 2019
 

 

Articles en relation
La Fabrique du vivant « Mutations / Créations 3 »

L’archéologie du vivant et de la vie artificielle est exposée au Centre Pompidou qui présente de manière prospective les œuvres récentes d’une cinquantaine de créateurs ainsi que des recherches issues...

Cérémonie de clôture du Prix Design & Science

Depuis octobre 2018, 35 étudiants de Strate école de design, ENS Paris-Saclay, Centrale Supélec, Télécom et ENSTA ParisTech travaillent en groupe autour du thème « Intelligence Artificielle » dans...

Nos cerveaux resteront-ils humains ?

Le XIXe siècle était celui des mesures physiques du crâne ou du cerveau pour justifier la hiérarchie entre les sexes, les races et classes sociales. Les critères modernes du XXe siècle sont les tests...

L’épidémiologie arriverait à bout de souffle

C’est le professeur Arnaud Fontanet, épidémiologiste de renom (1), qui le déclare : « Après une période faste qu’on pourrait appeler les trente glorieuses, de 1960 à 1990, l’épidémiologie commence à...