Close

La Cité du Mot, un défi de partage, de rencontres et de culture

Du Festival du Mot à la Cité du Mot, Centre culturel de rencontre : une évolution logique pour la 10ème édition du Festival qui vient de se terminer (28 mai - 1er juin 2014). 
Artistes, écrivains, poètes et chercheurs se sont retrouvés pendant cinq jours pour nous faire partager leur plaisir, nous faire sourire et réfléchir. Le postulat du festival est simple : faire vibrer les mots pour mieux réfléchir à leur magie et leurs pouvoirs avec la conviction que les mots doivent se partager avec le plus grand nombre. 

C'est tout naturellement que La Charité-sur-Loire ambitionne de devenir la Cité du Mot pour prolonger le Festival tout au long de l'année «comme Angoulême l’est devenue pour la BD» lance Marc Lecarpentier, directeur de la programmation. Déjà, une centaine de murs de la ville arborent des citations peintes contenant le terme Mot. Visite au pays des Mots...

Un Festival qui, depuis 2005, s'est imposé dans le paysage culturel national

L’idée de créer à La Charité-sur-Loire un Festival du Mot est née d’une rencontre entre Gaëtan Gorce, député-maire, soucieux de pérenniser et d’amplifier le titre de Ville du livre de sa commune, et Marc Lecarpentier, ancien président de Télérama, et journaliste amoureux des mots. 
Parce que la Charité sur Loire regroupe une quinzaine de libraires, bouquinistes et artisans des métiers du livre, et parce qu'existait déjà une programmation d'événements autour du livre et de la littérature, il a paru naturel et prometteur aux fondateurs de l'association Mot-et-MOTS de créer là le premier Festival du Mot avec l'idée que livres et mots trouveraient naturellement des intérêts communs.

Depuis 2005, le pari audacieux, voire carrément fou pour certains, d’oser organiser à La Charité-sur-Loire un Festival d’envergure locale, régionale et nationale a été tenu.
Malgré un budget limité, le souci d’impliquer concrètement les acteurs locaux en affirmant haut et fort que le bonheur des mots doit se partager avec le plus grand nombre, s’est affirmé au fil des ans.

Depuis bientôt huit ans, le Festival du Mot a su rassembler des manifestations pluriculturelles, conjuguant légèreté
et réflexion.
Et depuis bientôt huit ans, médias et spectateurs souvent enthousiastes ont confirmé l’intérêt d’une manifestation totalement originale, sans équivalent en France, entremêlant toutes les formes artistiques pour valoriser la saveur des mots.

Des mots pour le plaisir

Depuis 2005, la diversité des genres et des formes artistiques (expos, projections, animations, rencontres, stands, performances, théâtre, arts plastiques, chanson, musique classique et contemporaine, slam, sculptures, humour, philo, dégustations, photographie, DJ, cirque, rock, conférences, lectures, cinéma, danse etc.), a permis de rassembler plusieurs milliers de spectateurs chaque année, sans compter les centaines d’enfants et adultes ayant bénéficié d’ateliers préparatoires.

Depuis 2005, la ville elle-même a pu vérifier l’impact du Festival, particulièrement pendant l’été, avec la visite de nombreux touristes « ayant entendu parler du Festival ».

Enfin, au-delà des chiffres, le bonheur des organisateurs est venu du réel intérêt suscité par les mots : parce que les mots permettent à chacun de concevoir et d’énoncer un langage nécessaire à l’affirmation de sa propre existence autant qu’à la communication avec autrui, ils sont au cœur même du projet culturel du Festival.

En proposant de dompter les mots ou de les apprivoiser, le Festival du Mot aide à lutter contre les déterminismes sociaux.
« Je dis, j’écris, donc je suis. ».



La programmation artistique

Ni salon du livre, ni course à la lecture de textes, ni rassemblement d’auteurs, le Festival du Mot défend un parti pris : faire vibrer les mots pour mieux réfléchir à leur magie et leurs pouvoirs sans jamais succomber à la tentation de ne s’adresser qu’à ceux qui les manient avec aisance ou s’en jouent avec talent.

Parce que c’est l’âme des mots que les organisateurs souhaitaient placer au cœur du Festival, pas question de choisir
entre la convivialité qui rassemblerait et la singularité qui diviserait : au contraire, l’ambition est de mêler rire et sens, pédagogie et ludisme, rêve et regard concret sur le monde.

Pour partager avec le plus grand nombre, sans démagogie, ont donc été mis en place des dispositifs originaux, séduisants.
Pour rendre visible la réflexion et prendre un temps pour réfléchir sur ce qui est spectacle, ont été associés spécialistes, scientifiques et créateurs.
Depuis 2005, se sont donc réunis à La Charité-sur-Loire des artistes, des chercheurs, et des médiateurs pour affirmer la volonté de partage des organisateurs et leur souci permanent de permettre à chacun, quel que soit son âge, d’aller à sa guise butiner dans le programme pour mieux capter le secret des mots.
Dans cette optique, chaque édition du Festival du Mot s’est accompagnée tout au long de l’année d’ateliers d’initiation, d’échange et de découverte (dans les établissements scolaires, centres sociaux, centres de soins etc.), favorisant l’éveil au fabuleux domaine des mots.

Le postulat des fondateurs de l’association Mot-et-Mots était simple : on peut apprendre à se garder des mots du démagogue, à vibrer aux mots du poète, et à découvrir les mots multicolores venus d’ailleurs en faisant la fête avec des mots qui dansent pour tous.
Pari tenu grâce à des invités connus ou inconnus, tous soucieux de donner du plaisir et du savoir.

En 2012, le Prieuré de la Charité, Cité du mot labellisé Centre culturel de rencontre

Le positionnement original du Festival du Mot, son succès en termes de fréquentation et de notoriété ont conduit le Ministère de la Culture à labelliser Centre culturel de rencontre le Prieuré de la Charité, Cité du Mot. 
Plusieurs arguments ont réussi à convaincre le Ministère de la Culture : le succès croissant du Festival, la qualité et l’originalité de sa programmation conduite par Marc Lecarpentier, la politique culturelle conduite depuis dix ans par une petite ville rurale comme La Charité, la qualité des travaux de restauration du prieuré…

Le label Centre culturel de rencontre vient distinguer « la force d’un projet artistique, culturel, intellectuel en synergie avec un site patrimonial majeur qui se met au service de la création, de la transmission, de la recherche et de l’innovation ».

En liant la Ville du livre et le Festival du Mot, la Cité du Mot se propose d’inventer un futur en construisant un projet culturel et social original qui servira et fera découvrir le patrimoine architectural de la ville.
Pôle d’excellence, mais aussi pôle d’attraction pour la ville et la région, la Cité du Mot mêlera offre culturelle et propositions touristiques, en fêtant les mots, comme Nantes fête l’estuaire de la Loire en s’appuyant sur le talent d’artistes internationaux.

La Cité du Mot, dont le Festival a constitué une forme de préfiguration, convoquera tous les esprits inventifs pour valoriser les mots écrits, les mots dits, les mots peints, les mots chantés, les mots rêvés, les mots joués, les nouveaux mots (SMS / Web) et servir leur mystère, leur force, leur poésie.
Dans cet esprit, le souci permanent des concepteurs sera de construire des passerelles, d’explorer de nouvelles géographies culturelles, et de favoriser d’étonnantes rencontres pour rendre joyeusement aux livres et aux mots l’hommage qu’ils méritent.

Trois projets pour la Cité du Mot

1 - Un projet culturel - La Maison du Mot : Dans le site restauré, la Maison du Mot développera un projet culturel contemporain (recherche, création, rencontres, accueil de professionnels, actions expérimentales…).
Au cœur de la ville, l’ancien prieuré – en cours de restauration – accueillera l’ensemble de la « Maison du Mot » qui comprendra :
- Une bibliothèque « grand public » Une bibliothèque conviviale ouverte à tous, lieu de partage où le livre est omniprésent, moins intimidant que les traditionnels temples du savoir. Lieu d’expérimentation des nouveaux usages du numérique.
- Une bibliMothèque spécialisée Dans des lieux clairement distincts de la salle de consultation et de prêt
adolescents /adultes, des espaces seront consacrés au fond spécialisé de la maison du mot dont l’accès sera contrôlé.
Ces espaces pourront servir, sur demande, de lieu d’étude pour un chercheur, un artiste, un groupe (dans le cadre du projet de Cité du Mot), de lieu de présentation d’un livre, d’une œuvre, de lieu de manifestation exceptionnelle.
- Un auditorium polyvalent Accueil de colloques, séminaires, conférences.
- Des espaces d’expositions temporaires Manuscrits, outils d’écriture, photos, typographie, dessins, peinture etc.
- Des résidences de créateurs : Des créateurs de toutes disciplines disposeront du temps et de l’espace nécessaires à leurs recherches, pour proposer, en fin de séjour, le résultat de leur travail.
- L’atelier des mots : Se mettront en place :
* Des classes du mot, classes du livre (en lien avec l’Éducation Nationale)
* Un « labo du Mot » avec des structures d’initiation et de formation
* Des actions en direction des personnes en situation d’illettrisme
* Des rencontres sur la difficulté de dire ou d’écrire les mots (dyslexie, autisme, bégaiement, etc.)
* Des interventions en milieu social, scolaire…
* Des recherches sur l’écriture des mots (Pictogrammes, typographie, ponctuation, calligraphie, orthographe, graphologie, etc.).
* Une collaboration avec les universités : Dijon (Psychologie cognitive), Marseille (Lexicologie), etc

2 - Un projet touristique - La ville en Mots : Autour de cette maison du Mot, et dans toute la ville, se déploiera un projet artistique, soucieux de valoriser la ville et son développement touristique.
Les mots, parce qu’ils sont la clé la mieux partagée d’entrée vers le savoir et le plaisir, inspirent depuis longtemps les créateurs de toutes les disciplines artistiques. Au fil du temps, et en fonction d’appels à projets rigoureux, la ville deviendra source de surprises multiples pour les visiteurs.
Seront mis en place :
- Des spectacles réguliers :
* Théâtre, chanson, lectures, se succéderont tout au long de l’année, dans l’ancienne Halle aux grains rénovée. Des productions spécifiques seront mises en place.
* Spectacles de rue (visite farfelue du patrimoine, visite en vers …)

- Des interventions de plasticiens À l’image des citations réalisées par Christian Souverain pour le Festival, la ville jouera avec les mots pour offrir aux visiteurs une surprise à chaque coin de rue.
Exemples :
- Scénographie urbaine : Patrick Chauvin (Préfiguration pendant les Festivals 2009, 2010, 2011, 2012)
- Lumières : Patrick Rimoux (Préfiguration en nov. 2011)
- Livre électronique : avec le Centre d’art contemporain de Pougues
- Chemin d’écritures
- Roman interactif
- Phrase la plus longue
- Exercices oulipiens, etc.

- Un jardin des Mots : En 2009, le Festival a fait réaliser, avec la complicité de l’Oulipo, un éphémère Jardin des Mots. Un concours proposera l’installation de jardins pérennes conçus par un duo réunissant un écrivain et un plasticien, dans lequel adultes et enfants trouveront matière à s’interrogersur la force des mots.
Des parcelles de jardins collectifs seront aussi ouvertes aux habitants de la ville.

- Des week-ends de Mots : Avec l’Office de Tourisme, seront proposés des « week-ends » de mots en compagnie d’écrivains.

- Un bar / restaurant du Mot : Chaque semaine, la carte rendra hommage à un grand écrivain dont les mots donneront lieu à des créations culinaires (Cf Mac Val / Vitry sur seine). On pourra y entendre des lectures des œuvres qui ont inspiré le chef.

- La librairie des Mots : Depuis trois ans, le Festival met en place une librairie éphémère tournée vers les ouvrages spécialisés sur les mots. Une librairie pérenne et originale trouvera naturellement sa place dans la Cité du Mot et devra constituer un pôle attractif grâce à son originalité (Cf Librairie « Le Bleuet » à Banon (04).

3- Un projet de territoires - Mots d'ailleurs et de demain : Du local à l’international : la Francophonie, le numérique, le réseau des CCR. Collaboration Internationale avec L’Organisation Internationale de la Francophonie (Contacts pris avec S.E Abdou Diouf, avec l’AUF, avec l’OFQJ).

- Un espace multi-média :
* Initiation aux sites Web spécialisés.
* Collaboration avec TV5 Monde : les mots dans le monde, le français dans le monde…
* Collaboration avec Orange / France Telecom : exposition et démonstration sur les recherches des nouvelles technologies pour de nouveaux langages.

- Contacts avec le réseau des CCR : Le label CCR permettra des collaborations actives avec les autres CCR français (Fondation La Borie, l’Abbaye de Noirlac, l’IMEC, la Chartreuse de Villeneuve Lez Avignon, la Saline d’Arc et Senan, l’Abbaye de Fontevraud, l’Abbaye d’Ambronay, la Corderie royale de Rochefort, l’Abbaye de Royaumont...) sans oublier les CCR situés en Europe et ailleurs dans le Monde.

Un Conseil d'orientation pour la Cité du Mot

Pour préciser, au fil des mois, le projet de Cité du Mot, un conseil d’orientation se réunira régulièrement. Il aura notamment pour mission de s’assurer de la cohérence globale du projet, mais aussi de proposer des pistes d’activités et de sélectionner les projets de créateurs.

Ont d’ores et déjà donné leur accord pour y participer :

Alain Rey, Président d’honneur du Festival du Mot
Olivier Barrot, Journaliste
Jean-Loup Chiflet, Écrivain et éditeur (Mots et Cie)
Philippe Delerm Écrivain, Directeur de la collection « Le goût des mots » (Points / Seuil)
Laurence Devillairs, Philosophe, éditrice (Sciences Humaines / Belin)
Bernard Faivre d’Arcier, Ancien directeur du Festival d’Avignon
Vincent Roca, Comédien
Olivier Salon, Écrivain oulipien, mathématicien

Un Comité d'honneur pour la Cité du Mot

La Cité du Mot s’appuie sur un comité d’honneur rassemblant des personnalités d’horizons divers, mais toutes susceptibles de soutenir l’idée d’une cité se mettant au service des mots.

Paul Andreu, Architecte
Bernard Cerquiglini, Recteur de L’AUF
Robert Charlebois Chanteur
Noëlle Chatelet, Écrivain
Malek Chebel, Écrivain
Abdou Diouf, Secrétaire Général de L’OIF
Paul Fournel, Écrivain oulipien
Philippe Grimbert, Psychanalyste
Philippe Geluck, Dessinateur
Jean-Luc Hees, Président de Radio-France
Jean-Noël Jeanneney, Ancien Ministre, Ancien Président de la Bibliothèque Nationale de France
Etienne Klein, Astrophysicien
Dany Lafèrriere, Écrivain (Québec/Haïti)
Bernard Latarjet, Marseille 2013
Pierre Lena, Astrophysicien
Hervé Le Tellier, Écrivain, oulipien
Danielle Manesse, Universitaire (Sorbonne)
Damon Mayaffre ,Chercheur (Université Aix-Marseille)
François Morel, Comédien
Dieudonné Niangouna, Écrivain
Erik Orsenna, Écrivain, Académicien
Patrick Rimoux, Designer lumière

« La Cité du Mot sera gardienne d’une vérité des signes, des pouvoirs de l’imaginaire, et formatrice d’une citoyenneté de la parole. Par les temps que nous vivons, c’est un défi ambitieux. Mais, c’est un défi de partage pour inventer de nouveaux chemins sur les plaisirs de la rencontre et de la culture. » Alain Rey, Président d’honneur de la Cité du Mot.

www.festivaldumot.fr