Close

1ère édition Paris Musées OFF

arts et culture

Le temps d’un week-end, musiciens et artistes contemporains investissent huit musées de la Ville de Paris les 24 et 25 janvier 2015 de 10h à 18h. Au cœur de l’hiver, Paris Musées propose une manifestation vivifiante qui mêle art vidéo, graphisme, design sonore, bande-dessinée et musique. Paris Musées Off, c’est un programme de réjouissances exceptionnelles inédit et gratuit conçu avec la complicité des Siestes électroniques.

Les samedi 24 et dimanche 25 janvier 2015, les artistes de Tigersushi, Raphael Henard, Mehdi Meddaci, Pierre Vanni, Gonzales, Les Cris de Paris, Léon Maret et Li Kunwu métamorphosent les espaces du musée d’Art moderne de la Ville de Paris, de la maison de Balzac, du musée Carnavalet, de la maison de Victor Hugo, du musée de la Vie Romantique, du Petit Palais, du musée Cognacq-Jay et du musée Cernuschi. Jouant sur l’imaginaire associé à chacun de ces établissements, les artistes invités offrent un regard décalé sur les collections de ces huit musées parisiens.
Une première édition qui s’annonce aussi surprenante que réjouissante, ouverte à tous et qui plus est gratuite.

Programme 

- Tigersushi Record, une déferlante de sons et d’images au musée d’Art moderne de la Ville de Paris :
Les artistes Joakim, Krikor, Guillaume Teyssier, DyE, Maestro et Principles of Geometry envahissent le musée d’Art moderne avec une série de concerts et la projection de vidéos sélectionnées parmi les collections du musée.
Sous l’égide de Joakim, le label Tigersushi s’est fait le chantre d’une musique électronique libre et plurielle. Formant une famille moins stylistique que d’esprit, Tigersushi réunit ce que la scène parisienne compte de plus innovant en la matière. En 2015, Tigersushi fête ses 15 ans.
Musée d'art moderne, 11 av. du Président Wilson 75016 Paris - de 14h à 18h

- Pierre Vanni, expose Les excitants modernes à la maison de Balzac :
Pas loin de 200 ans après sa parution, Pierre Vanni s’empare du Traité des excitants modernes de Balzac et en offre sa propre interprétation plastique à travers une exposition et une réédition exceptionnelle de l’essai. En regard, des œuvres de Pierre Alechinsky inspirées par l’ouvrage et tirées des collections du musée.
Graphiste ayant travaillé pour le Centre Pompidou, le CNEAI, le festival de la mode de Hyères, ou bien encore le New- York Times, Pierre Vanni est également enseignant à l’École Nationale Supérieure d’Art de Nancy.
Maison de Balzac, 47 rue Raynouard - 75016 Paris - de 10h à 18h

- Léon Maret met en bulles la Maison de Victor Hugo :
En exclusivité, l’auteur et illustrateur Léon Maret propose Visite de la maison Victor Hugo, un album collector conçu pour l’occasion à partir du rapport que Victor Hugo entretenait avec le spiritisme (en libre-service, édition limitée).
Élu lauréat du grand prix jeune talent du festival d’Angoulême en 2010 alors que sa première bande-dessinée venait tout juste d’être publiée, Léon Maret a depuis écrit Course de bagnoles pour Les requins marteaux et Le chien dans la botte pour Albin Michel.
Maison de Victor Hugo,  6 place des Vosges - 75004 Paris - de 10h à 18h

- Gonzales dévoile son nouvel album au musée de la Vie romantique : 
En avant-première et en exclusivité pour Paris Musées Off, le nouvel album du musicien canadien Gonzales est en écoute déambulatoire dans tous les espaces du musée de la Vie romantique.
Entertainer devant l’éternel, producteur/ arrangeur pour Daft Punk aussi bien que Jane Birkin, Gonzales est surtout un grand pianiste qui porte un amour sincère à la musique romantique.
Musée de la Vie romantique Gonzales, 16 rue Chaptal - 75009 Paris - de 14h à 18h

- Raphaël Henard donne voix au sensualisme au musée Cognacq-Jay :
Virtuose dans l’art du collage de documents sonores, Raphaël Henard réalise un assemblage inédit sur le thème du sensualisme à partir des discours de philosophes et d’esthètes. Une pièce sonore originale à écouter bien au chaud dans le musée.
Moitié du groupe techno avant-gardiste Plapla Pinky, Raphaël Henard travaille le son pour le cinéma ou les arts plastiques comme d’autres sculptent la pierre. Diplomé de la Femis, il a travaillé pour Le Fresnoy, le Centre Pompidou et divers jeunes réalisateurs.
Musée Cognacq-Jay, 8 rue Elzévir - 75003 Paris - de 10h à 18h

- Mehdi Meddaci fait la révolution en images au musée Carnavalet :
La révolution est en marche au musée Carnavalet qui renouvelle les dispositifs de médiation multimédia des salles consacrées à la Révolution française. Mehdi Meddaci s’en inspire pour proposer une installation vidéo autour de la question des classes sociales et des mouvements de foule.
Figure de l’art vidéo nouveau français, parfois comparé abusivement à Bill Viola pour son attachement à la plastique, Mehdi Meddaci œuvre plus volontiers à raconter des histoires personnelles et collectives où le corps humain et le corps social tendent à se confondre.
Musée Carnavalet, 16 rue des Francs Bourgeois - 75003 Paris - de 10h à 18h

- Li Kunwu accroche ses dessins sur la Chine au musée Cernuschi :
Dessinateur infatigable, peintre, caricaturiste, journaliste pendant trente ans pour le quotidien chinois Yunnan Ribao, Li Kunwu est un artiste dont le destin se confond avec l’Histoire de la Chine. L’exposition de ses planches originales et dessins au musée Cernuschi constitue la première présentation de ses œuvres en dehors de Chine et coïncide avec son statut d’invité d’honneur au 42e festival d’Angoulême.
Pionnier du roman graphique à la chinoise, Li Kunwu a publié 30 « histoires documentaires » comme il aime à le dire en 50 ans de carrière. Il y raconte les transformations géopolitiques comme intimes d’une Chine bouleversée.
Musée Cernuschi, 7 avenue Vélasquez - 75008 Paris - de 10h à 18h

- Les Cris de Paris chantent Allegri au Petit Palais :
Toutes les demi-heures, de 14h à 17h, quinze chanteurs du chœur Les Cris de Paris interprètent le sublime Miserere, œuvre mythique du répertoire baroque écrite au XVIIe siècle par Gregorio Allegri.
Créés par Geoffroy Jourdain en 1999, Les Cris de Paris s’illustrent dans des formes d’expressions vocales très variées : leur répertoire s’étend du XVIe siècle à nos jours. Artistes curieux et passionnés, ils s’investissent avec la même audace dans la redécouverte d’œuvres méconnues que dans l’exploration des potentialités de la voix au sein de la création contemporaine.
Petit Palais, Avenue Winston-Churchill - 75008 Paris - de 14h à 18h

 

A propos de Paris musées :
Etablissement public qui réunit les 14 musées municipaux de Paris, Paris Musées a pour mission principale la gestion des musées qui lui sont rat- tachés mais veille également à la mise en œuvre des objectifs fixés par la ville dont notamment :
- la mise en valeur des collections municipales
- la programmation d’expositions et l’édition de publications de haut niveau
- le développement et l’élargissement des publics
www.parismusées.fr

A propos de Les Siestes électroniques :
Manifestation de niche et de cœur dédiée aux musiques aventureuses, Les Siestes électroniques représente un temps de découverte musicale aussi essentiel que vivifiant. Nées à Toulouse en 2002, installées à Paris au Mu- sée du Quai Branly depuis 2011, parcourant le monde depuis 2007 et ayant fait des émules un peu partout, Les Siestes Electroniques sont l’une des manifestations les plus singulières de France.
Désormais en pleine maturité, Les Siestes Electroniques s’essaient donc à ouvrir le champ des possibles, au-delà de leur cœur de métier musi- cal. Poursuivant une même ligne éditoriale, ardue mais salvatrice, Les Siestes Electroniques veulent créer des moments aussi agréables et dans l’air du temps que particulièrement exigeants en terme artistique. Quels que soient nos événements, nos objectifs restent toujours les mêmes : programmation courageuse, découverte de nouveaux talents ou mise en valeur de patrimoines méconnus, ouverture à un public le plus large et le plus divers possible, accessibilité, qualité et humilité.
www.les-siestes-electroniques.com