Close

Workshops au Cube : Roberta Sebjanic et Catherine Nyeki

Dans le cadre de la manifestation La Science se livre, Le Cube organise deux Workshops le samedi 7 Février 2015 de 14h à 18h, en partenariat avec Décalab.

Ces workshops font suite aux réflexions menées la veille sur le statut du vivant, dans le cadre de La science se livre, manifestation organisée tous les ans par le Département des Hauts-de-Seine. Véritables rencontres avec les artistes, ces workshops permettent au public de travailler avec eux et de mieux appréhender leurs méthodologies. Ce sont des sortes de laboratoires ouverts pour penser et manipuler les imaginaires du vivant.

-« Aurelia 1+Hz / proto viva sonification » : Workshop avec l’artiste Robertina Šebjanič
Public : adolescents et adultes
Au cours de l’atelier, l’artiste Robertina Šebjanič présente la recherche et l’épine dorsale du projet Aurelia 1+Hz / proto viva sonification. L’atelier est ensuite dédié aux manipulations, toujours dans l’esprit « Do It Yourself » de la performance de la veille (microscope, laboratoire portatif, free software et hardware, technologies biotech), afin de comprendre le processus de sonification des systèmes vivants. La sonification de l’environnement, ou sonification des processus, est de la communication : une étape vers la compréhension de la communication inter-espèces.

- « Mimarium, à la frontière du mime, une biologie imaginaire » : Workshop avec l’artiste Catherine Nyeki
Public : adolescents et adultes
Engagée dans une démarche « art et science », l’artiste Catherine Nyeki aime à se définir comme une plasticienne laborantine. Le workshop qu’elle propose ici est une continuité de ses réflexions menées dans le cadre de son projet Mimetika, une installation plurimédia autour des thèmes de la prolifération cellulaire, des découvertes de laboratoire, de l’apparition d’organismes vivants étranges et le plus souvent nés du fruit de son imagination.
Le mime est souvent, dans la nature, utilisé pour se protéger des prédateurs. Chez l’humain, le mime consiste à représenter un récit. Car il s’agit bien de cela, imaginer à partir même de nos bras qui deviennent alors des marionnettes, un bestiaire imaginaire de drôles de bêtes destinées à exister via le truchement des moyens technologiques empruntés par l’artiste.

Mimarium se découpera en trois temps dans le cadre d’un protocole quasi scientifique :
1. la captation filmée du geste, bras mimé-costumé du participant ;
2. la récolte par les participants et l’artiste des candidats destinés à exister sous forme d’un nouvel organisme, évocation scientifique des cellules-souches ;
3. l’assemblage de l’organisme ainsi créé.

www.nyeki.com

Inscription gratuite sur réservation au : 01 58 88 3000