Close

Hakanaï: Danse avec la lumière

Hakanaï est un solo dansé en forme de haïkus visuels, dans une boîte de lumière où se meuvent des images vivantes.

Depuis longtemps la chorégraphie a su apprivoiser les arts numériques pour créer de nouvelles scénographies et nous procurer de nouvelles émotions esthétiques. Associer savamment danseur, projection vidéo, images de synthèse, capture du mouvement, musique immersive, etc. dans un espace virtuel est toujours une expérience étonnante. C’est ce type d’expérience que propose la compagnie Adrien M/ Claire B avec Hakanaï.

Ici, l’enjeu n’est pas, comme quelques fois dans les arts numériques, d’effacer toute matière ou de faire disparaître le corps, mais au contraire, de le transcender. Se crée ainsi une «réalité augmentée» au sens premier du terme ; une réalité éphémère et surréelle, pleine de poésie.
La danseuse est immergée dans un volume de lumière qui réagit à ses mouvements grâce à des capteurs. Une véritable danse avec la lumière, onirique, abstraite, enchanteresse. Dans la langue japonaise, Hakanaï définit ce qui est impermanent, fragile, évanescent, transitoire, entre le rêve et la réalité. Mot très ancien, il évoque une matière insaisissable associée à la condition humaine et à sa précarité, mais associée aussi à la nature. Il s’écrit en conjuguant deux éléments, celui qui désigne l’homme et celui qui désigne le songe. Ce collage symbolique est le point de départ de cette partition pour une danseuse rencontrant des images, faisant naître un espace situé à la frange de l’imaginaire et du réel. Les images sont animées en direct, selon des modèles physiques de mouvement, au rythme d’une création sonore également interprétée en direct.

Hakanaï a été présentée le 22 mai à l'occasion du Festival D'ici Danse, à Vizille et le 28 mai au Théâtre Jean Lurçat, Scène Nationale d’Aubusson et fera cet été une tournée dans plusieurs villes du monde.

 Prochaines représentations d’Hakanaï :

  • 17 juin : Festival IKS, Split – dans le cadre de « Rendez-vous » Festival de la France en Croatie
  • 9-11 juillet : Festival GREC, Barcelone (Espagne)
  • 13-14 août : ISEA – 21st International Symposium of Electronic Art, Vancouver (Canada)

Retrouvez aussi l’univers de la Compagnie Adrien M / Claire B au Palais de la découverte à Paris du 8 juin 2015 au 3 janvier 2016 avec l’exposition XYZT, Les paysages abstraits

 

Découvrez Hakanaï en vidéo et en images :

 

 

A propos :
La compagnie Adrien M / Claire B crée des formes allant du spectacle aux installations dans le champ des arts numériques et des arts vivants. Elle est co-dirigée par Claire Bardainne et Adrien Mondot. Leur démarche place l’humain au centre des enjeux technologiques, et le corps au coeur des images, avec comme spécificité le développement sur-mesure de ses outils informatiques. Ils poursuivent la recherche d’un numérique vivant : mobile, artisanal, éphémère et sensible.
Depuis sa révélation aux Jeunes Talents Cirque 2004 avec le projet Convergence 1.0, Adrien Mondot, artiste pluridisciplinaire, informaticien et jongleur crée des spectacles mettant en œuvre des interactions sensibles entre le numérique, le jonglage, la danse et la musique. Avec Cinématique, il remporte le Grand Prix du jury dans le cadre de la compétition internationale «Danse et Nouvelles Technologies» du festival Bains Numériques à Enghien-les-Bains en 2009.
En 2011, avec Claire Bardainne, plasticienne, designer graphique et scénographe, ils refondent la compagnie qui devient Adrien M / Claire B. Aller au-delà de l’espace du plateau et de la temporalité de la représentation est notamment un des axes forts de la transformation de la compagnie. Ils co-signent ainsi la création de l’exposition interactive XYZT, Les paysages abstraits. En 2011, ils créent également le spectacle-conférence Un point c’est tout. Puis en 2013, Hakanaï, pièce chorégraphique pour une danseuse dans une boîte d’images. Ensemble, ils interrogent le mouvement et ses multiples résonances avec la création graphique et numérique. Il en surgit un langage poétique visuel, associant imaginaire, réel et virtuel porteur d’infinies perspectives d’exploration.
Photo © Romain Etienne / Item

Site : http://www.am-cb.net/