Close

Extra fantômes: les vrais, les faux, l'incertain

fantômes Gaité lyrique
Que l’on y croie ou non, que l’on en voie ou que l’on refuse d’en voir – autant de positions qui n’ont guère d’incidence sur les fantômes et leurs apparitions : personnages de fiction, projections de l’imagination, images de l’art ou figures de croyance, ces êtres revenus de la mort habitent notre culture.
La prochaine grande exposition de la Gaîté Lyrique "Extra Fantômes" explorera des visions de la maison hantée à travers le prisme de notre culture numérique. Un parcours autour d’œuvres contemporaines qui explore la capacité du numérique à nous connecter à l’impalpable et à l’occulte, ainsi que le passage vers la réalité fantomatique de notre existence technologique, en explorant les champs invisibles, la surveillance automatisée et culmine avec nos propres tentatives de devenir des fantômes aux yeux des machines.
L’expérience se vit à travers diverses figures des fantômes : les vrais, les faux… Et l'incertain.
 
"Dans un monde où triomphe encore la rationnalité scientifique, l’intérêt pour des formes alternatives de relation au monde et aux autres est de plus en plus vif.
Nous acceptons de plus en plus le fait que l’humanité est un infime moment de l’histoire de la planète.
Le développement exponentiel des technologies est paradoxalement un moment propice de réappropriation de phénomènes magiques, inexpliqués, mythologiques.
Pour le pire et le meilleur : Pour le meilleur car les technologies sont un puissant vecteur d’émancipation, elle nous ouvrent les yeux sur un fonctionnement non linéaire, non progressif, non conscient, de la société. Pour le pire parce qu’elles sont, dans leur « intelligence », un tout aussi puissant vecteur de contrôle des individus et des sociétés.
Extra Fantômes nous plonge dans cette histoire, celle des faux fantômes issus de croyances, de jeux et de frissons face à l’inexplicable, à l’inconnu, au doute. Celle des vrais fantômes, issus des technologies numériques, monstres que nous suscitons et dont nous sommes potentiellement les fantômes nous-mêmes, lorsque par exemple nos données constituent des facettes de nos multiples identités virtuelles au service de puissances qui nous échappent.
Enfin celle de l’incertain, où la croyance croise le doute, où ce qui nous échappe nourrit nos imaginaires selon des représentations et récits que nous en faisons.
Avec Extra Fantômes, la Gaîté lyrique continue ainsi son exploration de la société présente et à venir, en interrogeant avec les créateurs les ressorts de nos mutations.
Avec joie, avec gravité, avec des frémissements et des prises de conscience inquiétantes".
Jérôme Delormas, Directeur de la Gaîté lyrique
 
D’abord théâtre, puis temple de l’opérette, parc d’attraction ou encore lieu de raves interdites, les époques ont traversé la Gaîté lyrique en la peuplant de mémoires et d’histoires. Face à cette maison hantée, Extra Fantômes explore des visions du fantôme, à travers le prisme de notre culture numérique. On y questionne d’abord la capacité du numérique à nous connecter à l’impalpable et à l’occulte . Puis la visite évolue vers la réalité fantomatique de notre existence technologique, en explorant les champs invisibles, la surveillance automatisée et culmine avec nos propres tentatives de devenir des fantômes aux yeux des machines. Miroirs hantés, surveillances invisibles, maisons vivantes, cyborgs de l’occulte, phénomènes incroyables, machines spectrales, ondes impalpables et existences virtuelles : la nouvelle exposition de la Gaîté lyrique présente une sélection d’œuvres contemporaines qui se vit à travers diverses figures des fantômes : les vrais, les faux… Et l'incertain.
Manipulez, effleurez, touchez... Secrets et illusions mystiques invoquent notre sens d’émerveillement, notre fascination pour le fantastique. Fantôme ou fantasme ? Laissez vos sens vous jouer des tours, laissez-vous surprendre.

Les faux

Acceptez l’irrationnel. Laissez vos peurs subconscientes prendre le pas sur la logique.   Croyez en la magie. Hantée, la Gaîté Lyrique fissure les murs retenant notre imaginaire le plus sombre en invoquant les spectres, hybrides, cyborgs et autres monstres produits par les moyens de notre époque. Noirceur, passages secrets, environnements fantasmagoriques, cette partie de l’exposition est une promenade mystérieuse, aux frontières de l’inexplicable, parsemée d’illusions et d’expériences mystiques.

Les vrais

Les machines envahissent notre quotidien de manière imperceptible : elles occupent les champs électromagnétiques, wifi, surveillent notre monde avec leurs optiques et leurs propres systèmes sensoriels. Nous recourrons à des technologies pour nous protéger de champs invisibles, échapper à l’oeil robotique...assombrissant les limites entre fiction et réalité. Nous développons des outils et des techniques pour ré-équilibrer le rapport de force et nous transformer à notre tour en fantômes aux yeux des machines.

L'incertain

L'incertain ? Entre les illusions, les spectres de l'imaginaire, les invocations mystiques, les croyances et les certitudes, les ombres de nous-mêmes ou les cyborgs de l'au-delà, qui existe vraiment ? Où se situe l'impalpable frontière entre ce qui existe et ce qui n'existe pas ? À la fin de la visite, chacun d'entre nous sera libre d'inventer son propre territoire et sa propre mythologie.
 
Pensée comme un parcours complètement immersif, la scénographie de l'exposition Extra Fantômes propose une exploration – et des rencontres – à la fois ludique, étrange et poétique.
L’exposition offre une nouvelle expérience du fantôme:  il n’est pas seulement maison hantée et films d’horreurs mais prend au contraire toutes sortes de visages. La scénographie rend donc hommage à toutes les formes de fantômes contemporains, en créant des lieux multiples, imaginaires ou réels, où ceux-ci pourraient se cacher.
Construite en quatre parties – les Ténèbres, la Chambre rouge, la Salle de contrôle et le Bunker – le visiteur plonge dans un circuit de passages secrets, d’univers fantasmagoriques, de vision incertaines.
• Les Ténèbres mettent en scène les codes du manoir hanté : noirceur, suspense, spectres et visions incertaines.
• La Chambre rouge fait place à l’occulte et au fantasmagorique et prend des allures de rêve étrange.
• La Salle de contrôle renvoie directement au monde réel à travers des codes scientifiques et laboratoires où l’on découvre les dimensions cachées de notre cohabitation
avec le monde technologique. On y découvre des champs invisibles, on y apprivoise la surveillance robotisée.
• La dernière partie, le Bunker, initie le visiteur à divers stratagèmes que les artistes explorent pour enfin disparaître et devenir des fantômes aux yeux des machines.

Le studio Daily tous les jours

Daily tous les jours est un studio à la recherche de nouvelles façons d’interagir et de raconter des histoires dans l’espace public. Ils proviennent des domaines du design d’interaction et des environnements narratifs. Ils créent des expériences collectives grand format. Leurs projets ré-enchantent le quotidien, en stimulant des rencontres, des conversations et les imaginaires devant tous les possibles.
Ils utilisent les moyens de notre temps pour inviter le public à participer activement à la transformation du monde qui l’entoure. Ils visent à créer une notion de vie commune.
dailytouslesjours.com
  
Avec les artistes et collectifs :
 
Adam Harvey, Antoine Schmitt, Charlotte Charbonnel, Chris Sugrue, David Erbner, DeFrame, Einar Sneve Martinussen, Golan Levin, Heather Dewey-Hagborg Jack Schulze, Karolina Sobecka, Kyle McDonald, Malte Martin, Mathieu Schmitt, Nils Völker, Onformative, Palm Top Theater, Paolo Cirio, Scenocosme, SemiConductor, Timo Arnall, Tobias Zimmer... 

Les ateliers

La Gaîté lyrique propose en accompagnement de l’exposition Extra Fantômes, un parcours d’ateliers créatifs à destination des petits et des grands.
A l’assaut des forces invisibles qui hantent les technologies d’aujourd’hui, les publics sont invités à la chasse aux fantômes à travers un regard artistique et scientifique sur le monde de demain.
Menés par des artistes dont les œuvres sont présentées dans Extra Fantômes ainsi que par des artistes invités, ces ateliers permettent aux enfants et aux familles de mieux comprendre les thématiques de l’exposition en mêlant découvertes ludiques et pratiques créatives.
 
Autour des œuvres et des artistes de l’exposition :
 
• Atelier avec Malte Martin autour de « Spectres »
Spectres en atelier : L’artiste propose une exploration de l’œuvre en invitant les enfants et leurs parents à créer leurs propres spectres en temps réel dans l’installation.
Atelier parents-enfants de 6 à 10 ans + visite accompagnée de l’exposition
le samedi 9 Avril à 15h + dates à venir
 
• Atelier avec Béatrice Lartigues / Le Lab 212 autour de « Augmented Hands Series » | 2014
Golan Levin, Chris Sugrue, and Kyle McDonald
Les phénomènes surnaturels et moi... : Création graphique d'animations en gifs autour de la main comme personnage. La main devient un être autonome qui a la capacité de se transformer à l'envi, de traverser les murs …
Atelier pour les 8-12 ans + visite accompagnée de l’exposition les samedis 7 et 14 Mai à 15h + dates à venir
 
• Atelier avec Antoine Schmitt autour de « Tempest »
Big Bang : Atelier de création audiovisuelle autour du projet de concert audiovisuel Tempest. Des milliers de particules se déplacent sur l'écran, mues par des forces invisibles.
À l’aide d’un logiciel, les participants sont invités à créer des formes graphiques et de recréer leurs propres scénarios autour du phénomène du Big Bang.
Atelier parents-enfants de 8 à 12 ans + visite accompagnée de l’exposition
le samedi 21 Mai à 15h
 
• Atelier avec La Nouvelle Fabrique
Holofantômes : La Nouvelle Fabrique est une micro usine urbaine inspirée des FabLab réunissant des lignes de productions numériques pour construire demain, ici et maintenant. Invité au 4ème étage de la Gaîté lyrique, le collectif convie petits et grands à créer leurs histoires de fantômes en découvrant les techniques de l’holographie et de l’animation 3D.
Atelier réservé aux groupes scolaires et champ social le mercredi 13 et jeudi 14 avril à 14h, le jeudi 8 et 9 juin à 14h + dates à venir
 
• Atelier avec Chevalvert
Hydrométéore : Les hydrométéores sont en général formés d’ensembles de gouttes d’eau ou de particules de glace en suspension dans l’air.
Le collectif Chevalvert propose au public de découvrir les coulisses de la création d’une installation interactive utilisant la fumée comme matière sensible de video projection.
Ce workshop sera composé d’une partie technique où les participants pourront interagir directement avec le dispositif.
Atelier pour public adulte, étudiants et professionnels le samedi 28 mai à 15h, le mercredi 15 juin à 17h 
 
• Atelier avec Charlotte Charbonnel
Adolidays : Informations à venir
Atelier pour les 12-16 ans le mercredi 6 et jeudi 7 Juillet à 15h
 
Gaîté lyrique du 7 avril au 31 juillet 2016,  3 bis, rue Papin - 75003 Paris
 
• Commissaires : Mouna Andraos et Melissa Mongiat du studio Daily tous les jours
• Consultante artistique : Anne-Sophie Bérard
• En partenariat avec le Centre Phi – Montreal
 
Photo © Louis David Najar