Close

Exposition Isabelle Cornaro: place au subconscient artistique !

exposition Isabelle Cornaro
Invitée par le curateur Guillaume Désanges à clore le cycle d’expositions "Des gestes de la pensée" à La Verrière, le site bruxellois de la Fondation d’entreprise Hermès, Isabelle Cornaro en métamorphose l’espace d’une manière aussi sensible que radicale, pour un changement d'ambiance assuré.
 
L’œuvre spécifiquement conçue pour La Verrière par l’artiste française (née en 1974) s’inscrit au sein d’une série d’installations, les Paysages avec Poussin et Témoins oculaires. Celles-ci font référence à la technique mise au point par Nicolas Poussin (1594-1665), qui avait coutume de fabriquer des boîtes percées d’un trou dans lesquelles il disposait des figurines et des objets pour mieux mettre en scène les éléments du paysage qu’il était en train de peindre. 
 
Depuis sa première exposition personnelle en 2010, Isabelle Cornaro s'intéresse aux relations qu'entretiennent les objets et la notion de valeur dans l'histoire de l'art, à travers les problématiques de la représentation, de la perception et de la reproduction. Elle explore également les possibilités de transcription des formes et du langage (transposition de figures peintes en objets, de films en partitions graphiques, de techniques artistiques anciennes dans une pratique contemporaine, du vocabulaire de l'art minimal dans un langage émotionnel, etc.).  Isabelle Cornaro crée une ambiguïté en instaurant une tension entre les dimensions analytiques, symboliques, lyriques et anecdotiques, interrogeant la manière dont nos perceptions du monde le construisent, lui et ses usages. Elle travaille avec différents supports et techniques, de l'installation au dessin en passante par la peinture, la sculpture et la vidéo.
 
À La Verrière, la structure centrale imaginée par Isabelle Cornaro relève du paysage : d’abord visible frontalement depuis l’entrée, tel un grand ensemble, l’installation se décompose ensuite selon les points de vue adoptés au cours de la visite. D’autant que, pour la première fois, l’artiste a introduit un aspect caractéristique d’une autre série d’œuvres – Les Reproductions – en traitant les éléments sculpturaux géométriques qui la composent à la peinture en spray. Il en résulte une forme d’impression colorée pointilliste, un grand dégradé dont les contours vaporeux nous font doucement pénétrer au plus profond de la matière picturale. 
 
Isabelle Cornaro clôt le premier cycle imaginé par le commissaire d’expositions Guillaume Désanges à La Verrière. De l’exposition inaugurale, manifeste et collective, articulée autour de la figure de Marcel Duchamp, aux expositions monographiques qui ont fait suite, l’ensemble a mis en lumière des œuvres porteuses de tensions fécondes entre forme et pensée, intelligence et technique ; des œuvres au sein desquelles les frontières entre l’idée et sa réalisation, l’esprit et la main, le geste et la pensée paraissent toujours plus troubles et infimes. Un nouveau voyage débutera le 23 avril avec l’inauguration du deuxième cycle pensé par le commissaire, dont l’intitulé – « Poésie balistique » – nous transporte déjà. 
 
Isabelle Cornaro à La Verrière du 15 janvier au 27 mars 2016
Commissaire : Guillaume Désanges
 
 
La Verrière - 50, boulevard de Waterloo – 1000 Bruxelles
Entrée libre du lundi au samedi, de 11 h à 18 h
 
Photo : Isabelle Cornaro, Paysage IX, 2016
Vue de l’exposition Isabelle Cornaro à La Verrière, Bruxelles, 2016
Photo Isabelle Arthuis. Courtesy de l’artiste et de la Fondation d’entreprise Hermès