Close

9ème Biennale internationale des Bains numériques

Biennale des bains  numériques
Du 1er au 5 juin, Le Centre des arts d’Enghien accueille « Les mondes sensibles », sous le patronage de la Commission nationale française pour l’UNESCO, dans le cadre de la célébration du 350ème anniversaire de l’Académie des sciences : cinq jours de festival entièrement gratuit dans un cadre d’exception au bord du lac pour une manifestation en faveur de la création digitale et de l’hybridation entre les arts, les sciences et les technologies.
L’art numérique sous toutes ses formes : une exposition, des installations, des spectacles, concerts et DJ sets, des rencontres avec les artistes, des ateliers…
 
Bains numériques est devenu le rendez-vous incontournable de la création artistique numérique contemporaine. Après huit éditions auréolées de succès publics et professionnels, la biennale a su développer des axes forts pour faire vivre les arts numériques au cœur de la ville Le festival, à travers un parcours d’art numérique pensé à partir de l’espace public combinant concerts, performances et installations, compétitions et rencontres professionnelles internationales, révèlera le potentiel créatif et social du territoire. Le point d’orgue du festival restant ses concerts électro sur la scène flottante du lac d’Enghien.

Musique

Une programmation foisonnante de concerts et DJ sets électro sur la spectaculaire scène flottante du lac :
 
Samedi 4 juin, de 18h à 1h :
- Carte blanche à la scène électro de Mannheim (Allemagne)
Avec Adam Stacks, Sasch BBC et Steffen Baumann
- 2MANYDJS : Reconnu dans le monde entier, le duo belge composé des deux frères Dewaele, s’est fait connaître sur scène par l’assemblage de musiques rock, électro, dance, hip-hop...
- MOLÉCULE : Mêlant synthés, guitares, et sons saisis au gré des balades à bord, Romain Delahaye - alias Molécule - plongera le public dans une musique ambiante entre l’Atlantique Nord et le lac d’Enghien-les-Bains.
 
Dimanche 5 juin, dès 16h30
CLUB TRAX : Un après-midi bucolique en musique au bord du lac d’Enghien. Encore tenu secret, le line-up de cet après-midi de clôture de festival promet une promenade – DJ set parmi les installations de la biennale.

Arts plastiques

 
Une exposition collective au croisement des arts et des sciences et 13 installations immersives et interactives dans la ville.
Tournée vers les imaginaires scientifiques, l’exposition collective « Hémisphères » est conçue comme une traversée des mondes, du réel à la fiction, au mythe, à l’utopie ou encore au virtuel. C’est aussi un parcours sensoriel traversant l’espace, le temps et le langage au fil d’installations sonores et visuelles, de dispositifs immersifs et interactifs. Pendant la biennale, l’exposition est prolongée dans l’espace urbain par des installations multimédia ouvrant  le champ de la création contemporaine à d’autres univers et à des artistes capables d’imaginer une nouvelle sémantique de la création.
Avec : Jean-Sébastien Baillat & Patrick Trudeau, Golnaz Behrouznia, Magali Desbazeille, David Guez, Olga Kisseleva, Laab / Laboratoire Associatif d’Art et de Botanique  (Nicolas Bralet, François Collin & Sabrina Issa), Fabien Léaustic, Julien Poidevin, Flavien Thery

Danse et spectacles

Depuis sa création, le Centre des arts d’Enghien, révèle et soutient la création numérique chorégraphique, musicale et théâtrale. Pendant le festival, des spectacles multimédia mêlant danse, show audiovisuels, théâtre numérique, performances robotiques…seront offerts au public.
Et, comme à chaque édition, un appel à projets international a été lancé pour donner l’occasion à des créations existantes ou en cours de production, mais inédites en Île-de-France, d’être montrées au sein de la programmation  internationale de la Biennale et de rencontrer de nouveaux publics.  Cette démarche permet à des créations existantes ou en cours de production, mais inédites en Île-de-France, d’être montrées au sein de la programmation de la Biennale et de rencontrer de nouveaux publics. Le Prix Bains numériques décerné par un jury de professionnels et présidé par un membre de l’Académie des sciences, permet de distinguer l’un des lauréats qui sera accueilli en résidence au Centre des arts dans le cadre de la saison 2016/2017.

Performances et débats

 
Des espaces de questionnements et d’échanges autour des relations entre art et sciences.
L’objectif de ces rencontres, appelées Labos, est de susciter une discussion entre artistes, scientifiques, chercheurs et public sur une problématique spécifique liée à la perception.
- Labo Main / Musique et autisme interaction numérique : sur le rôle des outils numériques et des nouvelles techniques de création artistique dans les interactions entre autistes et personnes non-autistes
- Labo Ergonomics : une recherche sur l’usage et la nature du corps contemporain hybride
- Labo striptease en nanoséquences : performance digitale autour des manipulations cellulaires par ORLAN

Shooroom de projets innovants

 
2 juin, 11h-19h / 3 juin, 11h-22h
Au cœur du festival, la Fabrique numérique sera un espace de présentation et d’expérimentation de projets numériques innovants. Dans un lieu de 700m2, artistes, universités, instituts de recherche et entreprises françaises et internationales seront invités à présenter des dispositifs qui favorisent les interactions entre l’homme et son environnement. Un lieu de rencontres et de networking, des ateliers grand public et une série de conférences viendront enrichir les présentations de ces stands.