UP' Magazine L'innovation pour défi

Close

Focus sur six nouveaux projets R&D innovants

Six projets ont été sélectionnés pour un co-financement par l'Etat et les Collectivités Territoriales parmi les 143 dossiers présentés au 15ème appel à projets du Fonds unique interministériel (FUI) des pôles de compétitivité. Ils ont été retenus pour leur caractère particulièrement innovant et l'activité économique qu'ils génèreront. Des projets de R&D collaboratifs du pôle Mov'eo sélectionnés pour des automobiles et moyens de transport avancés, pour sécuriser l'homme et son environnement.

Le nombre, la diversité et la qualité des projets retenus témoignent de la dynamique d'innovation et de partenariat impulsée par le pôle Mov'eo et confirment sa place de pôle référent de la recherche collaborative automobile et de mobilité. Chercheurs et entrepreneurs se mobilisent, dans le cadre de coopérations public-privé, sur des projets qui n'auraient pas été lancés sans l'action du pôle.

Ces projets d'excellence concourront au redressement productif de notre pays que le Gouvernement a placé au cœur du Pacte pour la croissance, la compétitivité et l'emploi. Ils permettront aux entreprises impliquées de prendre des positions de leader sur les marchés concernés et de développer l'activité et l'emploi.

Ces six projets labellisés par le pôle Mov'eo représentent un budget de R&D de 28,3 M€.

Ils impliquent un total de 59 partenaires dont 15 PME. Cette nouvelle vague de financement porte désormais à 156 le nombre de projets Mov'eo qui ont reçu le soutien des pouvoirs publics à hauteur de 330 millions d'euros.

1. MOBICUS : optimisation de l'électro-mobilité des véhicules électriques

Modélisation des Batteries Intégrant le couplage entre le vieillissement Calendaire et d'USage pour véhicules électriques et hybrides.

Projet porté par RENAULT / Partenaires : (Grands groupes) VALEO, EDF, DOW-KOKAM ; (ETI) LMS ; (PME) LUMENEO, DBT, Controlsys ; (Etab. De recherche) IMS Bordeaux, EIGSI, CEA, IFPEN, IFSTTAR. Autres pôles ayant labellisé le projet : i-Trans et LUTB

Un pack de batterie représente une part très importante de la valeur d'un véhicule électrique. Or, les batteries vont subir des endommagements sous l'effet de l'usage et du temps. La maîtrise de la durabilité des batteries est un enjeu majeur pour l'avenir économique de la filière de l'électro-mobilité.
Le projet MOBICUS a pour objectif de développer les systèmes de gestion des batteries et les bornes de recharges contenant les stratégies qui prolongent la durée de vie des batteries. Ces stratégies seront appliquées aux véhicules électriques LUMENEO, puis à ceux de La Poste. 

2. RENOTER 2 : Récupération de l'énergie à l'échappement du moteur par thermo-électricité

Projet porté par la société VALEO / Partenaires : (Grands groupes) RENAULT, RENAULT TRUCKS, (PME) ARELIS, Hot Block On Board - HBOB, Sherpa Engineering ; (Etab. De recherche) CEA-LITEN, CNRS-IJL. Autres pôles ayant labellisé le projet : ID4CAR, LUTB et TENERRDIS.

Dans la continuité du projet RENOTER (FUI 6). Ce nouveau programme de R&D collaboratif a pour objectif de développer Générateur Thermo-Electrique (GTE) multi-tensions à électronique intégrée et à faible inertie thermique générant 15 W électriques par g/s de débit de gaz d'échappement. Ce générateur sera utilisable sur véhicule essence hybride et adaptable à la fonction EGR des véhicules industriels.
Choisi pour sa simplicité, sa compacité et sa fiabilité, lorsqu'il est installé sur une ligne d'échappement faisant office de 'source chaude', un GTE de conception adapté pourrait transformer la chaleur des gaz d'échappement du moteur thermique en électricité pour alimenter le réseau électrique des véhicules et en particulier les véhicules électrifiés.
La puissance visée est de 400W électrique, soit 3% de gain de consommation (2 à 4g de réduction de CO2/km sur cycle NEDC).

Ce produit permettra de structurer une nouvelle filière industrielle en France. Les retombées sociétales seront importantes, puisque le projet estime qu'environ 60 emplois seront créés dès 2018 pour atteindre 200 emplois en 2020, répartis entre les grands groupes et les PME du projet.

3. ACCEA : Améliorer la conductivité électrique et thermique des composites thermoplastiques mis en œuvre par injection et par thermo-compression

Projet porté par AERAZUR / Partenaires : (Grands groupes) ARKEMA, SAFRAN COMPOSITES, , INTERTECHNIQUE, AIRCELLE ; (PME) LIFCO, ADCIS, DEDIENNE; (Etab. De recherche) Univ Caen, Univ Nantes.Autres pôles ayant labellisé le projet : ASTech et EMC2.

Le projet ACCEA a pour objectif d'améliorer les conductivités thermique et électrique des matériaux composites à matrices thermoplastiques par des technologies innovantes compatibles avec la mise en œuvre par injection et par thermo-compression.

Pour les applications du secteur aéronautique, les performances obtenues par ces matériaux permettront des allégements significatifs. Les premières applications industrielles verront le jour dès 2016 dans le domaine des boitiers électriques, puis à l'horizon 2020 pour plusieurs composants non structuraux des futures gammes d'aéronefs. Des applications pour le secteur automobile sont également prévues à plus long terme.

4. COVADEC : Conception et validation des systèmes embarqués d'aide à la conduite

Projet porté par ALL4TEC / Partenaires : (Grands groupes) VALEO, PSA ; (PME) MDS, CIVITEC, INTEMPORA ; (Etab. De recherche) INPG, ARMINES. Autre pôle ayant labellisé le projet : Systematic.

Aujourd'hui pour tester les systèmes d'aide à la conduite (ADAS) proposés dans les voitures modernes, il faut équiper un véhicule d'essai et effectuer une campagne de roulage qui peut durer des années.
COVADEC est un projet qui porte sur la mise en place de méthodes et d'outils d'afin de :

- Optimiser les scénarios de tests et ainsi réduire les kilomètres d'essais nécessaires à la validation des ADAS
- Optimiser les coûts et délais de validation des systèmes ADAS
- Répondre efficacement aux exigences de fiabilité et de sécurité
- Standardiser les méthodes et outils de validation des ADAS

5. GMPDLC2 : Groupe Moto-Propulseur "Diamond Like Carbon for Low Carbon dioxide emission"

Projet porté par HEF / Partenaires : (Grands groupes) PSA, RENAULT, Thales ; (PME) MTS Camshaft ; (Etab. de recherche) LTDS, LSPC. Autres pôles ayant labellisé le projet : ViaMeca et Minalogic.

Les moteurs à combustion interne resteront pour de nombreuses années encore le moyen privilégié de motorisation des véhicules automobiles, qu'ils soient utilisés seuls ou en combinaison avec des moteurs électriques. Il est donc primordial de continuer à générer des innovations pour réduire les émissions polluantes des véhicules ainsi motorisés.
La réduction du frottement entre les composants mobiles du moteur constitue une des voies pour diminuer les émissions polluantes. De nouveaux revêtements tels que les DLC (Diamond-Like Carbon) font leur apparition sur quelques composants moteurs (poussoirs, axes de piston, segments) pour des gains d'émission de CO2 de l'ordre de 1 g/km.

Le projet GMP DLC2 vise à étendre l'utilisation des couches DLC à d'autres composants moteurs pour un gain de CO2 de l'ordre de 4 gCO2/km sur une moyenne actuelle à environ 125 gCO2/km. Cet objectif suppose une préconception très profonde de ces composants (arbre à cames, linguet et chemise) et le développement de technologies DLC de nouvelles générations.

6. TESSA : Transfert des efforts des sources solidiennes actives

Projet porté par Vibratec, CEVAA / Partenaires : (Grands groupes) Renault, PSA, Renault Trucks, Valeo ; (ETI) Pierburg Pump Tech,; (PME) Sonorhc ; (Etab. De recherche) EC Lyon, Université du Maine, INSA Lyon, CETIM. Autre pôle ayant labellisé le projet : LUTB.

L'électrification et l'allégement des véhicules automobiles et des poids lourds aura pour conséquence une réduction significative du bruit de la chaîne de traction et une réponse acoustique différente des véhicules. Cette réduction sera bénéfique pour le bruit extérieur des véhicules, mais aura des conséquences néfastes sur l'ambiance sonore intérieure. Les sources de bruit secondaires (systèmes de récupération d'énergie, pompes, compresseurs...) vont alors devenir prépondérantes, grever le confort et réduire la sécurité de conduite.
L'objet du projet TESSA est d'anticiper l'impact sonore des sources secondaires en mettant à disposition des méthodes de mesures et de simulation pour caractériser les excitations vibratoires et prédire la bruyance des composants vibrants. Ce travail est réalisé en collaboration étroite entre les constructeurs qui conçoivent les véhicules et leurs fournisseurs qui conçoivent les équipements.

A propos de Mov'eo

Pôle de compétitivité en R&D automobile et transports collectifs, Mov'eo développe des projets collaboratifs innovants pour renforcer la compétitivité internationale des entreprises françaises et des territoires. Implanté sur les régions de Basse-Normandie, Haute-Normandie et Ile-de-France (70% de la R&D automobile française) Mov'eo regroupe aujourd'hui 333 membres et a labellisé 291 projets R&D représentant un budget total de 1,29 Milliard d'Euros. Les projets collaboratifs de Mov'eo se construisent autour de sept domaines d'activités stratégiques. A travers ses projets, Mov'eo répond à sa double vocation : contribuer à la fois au développement de la R&D et au dynamisme des territoires. www.pole-moveo.org

 

Loading...
Loading...