UP' Magazine L'innovation pour défi

Close

16ème édition Prix Le Monde de la recherche universitaire : excellence et partage !

Ce Prix, récompensant les meilleures thèses de doctorat en sciences, techniques et médecine, a été créé pour honorer la science transdisciplinaire, en faisant connaître de jeunes chercheurs et présenter leurs travaux, leurs recherches. Un nombre record de candidatures (400 dossiers) pour ce cru 2013 pour cinq lauréats dans chaque discipline : c'est la reconnaissance de l'excellence de ces travaux de thèse non seulement pour l'aspect scientifique ou sociologique, mais pour la capacité des candidats à partager leur savoir avec les "ignorants que nous sommes presque tous, tant la science est devenue aujourd'hui affaire de spécialiste".

Cette année, ce qui marque dans le choix exercé par les différents jurys des deux catégories (sciences sociales et sciences exactes), c'est qu'il s'agit de thèses de contextualisation : la science avec les enjeux d'aujourd'hui.
"Cette intelligence d'ouverture sur le contexte historique et sur le monde est très contemporaine. Elle permet ainsi un éclairage sur les zones d'ombre de nos sociétés et les grands courants qui les traversent". Edgar Morin, Philosophe, Sociologue - Président du jury du Prix Sciences sociales.

"Il faut que ce Prix permette aux concitoyens de savoir ce qu'est un chercheur, un doctorant et pourquoi ils sont les "meilleurs" à faire partager leurs connaissances. Ces thèses lauréates reflètent les différentes préoccupations de notre époque". Professeur Pierre Léna, Académicien - Président du jury du Prix des Sciences exactes.

Une sélection aussi pour restaurer le pacte de confiance entre la société et la science afin de redéterminer la déontologie de l'activité scientifique, sans débordement et dans le partage ; ouvrir le débat sur "qu'est-ce que l'excellence scientifique" : où est l'éthique dans le monde d'aujourd'hui où peut-on encore "penser" que certaines personnes puissent faire partie de la race animale... Garder l'espoir que les chercheurs n'aient jamais à choisir entre leur métier et leur conscience, comme ce fût déjà le cas.

Les lauréats en Sciences sociales

- Xavier de Larminat (Université de Versailles - Saint-Quentin-en-Yvelines) : "La probation en quête d'approbation".

Ou l'éxécution des peines en milieu ouvert entre gestion des risques et gestion de flux. La libération conditionnelle existe depuis le XIXème siècle mais de nombreux problèmes continuent à se poser : nous sommes sur des positions de principe alors qu'il y a des courants de recherche alternative. Comment sont mises en place les conditions d'éxécution de ces peines alternatives : mutation des métiers, équilibre à trouver entre surveillance et accompagnement...

Directeur de recherche : René Lévy

- Nicolas Marquis (Université Saint-Louis Bruxelles) : "Sociologie de la pratique de lecture du développement personnel en régime d'autonomie : du texte à l'expérience".

Dans quel monde vivons-nous ? Et dans quel monde voulons-nous vivre ? Les livres de développement personnel envahissent les librairies : ils ont la prétention de "changer nos vies" et les lecteurs ont l'air ravi. Cette thèse de recherche met en exergue ce phénomène comme analyseur de logiques sociales contemporaines, la mise en lumière des nouvelles façons de réagir face aux situations problématiques de la vie courante, mais aussi et surtout des façons d'évaluer les "bons" et les "mauvais" individus (ceux qui prennent leurs responsabilités ou ceux qui se contentent de se plaindre). Allons-nous vers de nouvelles formes d'inégalités, autres que le revenu, l'éducation, mais à de nouveaux critères tels la capacité à être autonome et responsable, la force du vécu, la vérité de l'authenticité,...

Directeur de recherche : Jean-Pierre Delchambre

- Muriel Montagut (Université Paris VII) : "Les possibilités d'être après la torture. Sociologie clinique du système torturant".

Il s'agit là de l'analyse du système torturant, de la logique de déshumanisation. Comment reconquérir son intégrité ? Comment les personnes peuvent-elles se dégager de l'effet de la torture ? Qui produit ces processus d'emprise (qui sont les commanditaires) ? Car, loin d'être un système "fou", il serait mis en place par quelques individus sadiques, obéissant à des logiques précises : désappartenance à la communauté humaine, désaffiliation, emprise,...

Directeur de recherche : Vincent de Gaulejac 

- Laetitia Ogorzelec-Guinchard ((Université de Franche-Comté) : "Le miracle de l'enquête. Analyse sociologique de l'expérience médicale des guérisons déclarées "miraculeuses" à Lourdes".

Une analyse démontrant que le miracle est la résultante d'un jeu de forces hérérogènes : complexe, synthétisant de nombreux intérêts et nombreuses contraintes liés à des craintes sociales datant du XIème siècle sur la foule, des superstitions en découlant, des confrontations entre catholiques et rationalistes,... Les évolutions et progrès de la médecine ne sont-ils pas responsables aujourd'hui de l'actuelle raréfaction des miracles à Lourdes ? De quelle nature sont les relations entre expertise médicale et enquête épiscopale ? 

Directeur de recherche : Jean-Michel Bessette

- Tristana Pimor (Université Bordeaux-Segalen) : "En famille dans la rue : trajectoires de jeunes de la rue et carrières zonardes".

Donner la parole et permettre la reconnaissance d'autrui. Tel est le but de cette recherche de quatre ans effectuée auprès d'une population qui a choisi de refuser les mesures classiques de réinsertion en créant leur famille de rue, "la family". Une immersion ethnographique très impliquée et délicate dans un groupe de zonards d'un squat près de Bordeaux qui révèle de nombreuses nouvelles facettes  : nouvelles formes de transition, de constructions identitaires, d'affiliations, de prises de distance par rapport à leurs appartenances sociales. C'est l'ouverture sur une autre sensibilité de rêves, de solidarités, de révoltes,...d'un autre devenir.

Directeur de thèse : Eric Debardieux

Les lauréats en Sciences exactes

- Guillaume Trémoy (Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines) : "Etude de la composition isotopique de la valeur d'eau à Niamey (Niger) : vers une meilleure compréhension des processus atmosphériques en Afrique de l'Ouest".

Et si les isotopes stables de l'eau pouvaient nous renseigner sur le climat actuel et les phénomènes météorologiques ? C'est là  tout le défi de cette thèse :  réaliser et interpréter des mesures isotopiques inédites de la vapeur d'eau atmosphérique en continu et à haute fréquence au Niger, technique basée sur l'absorption moléculaire dans l'infrarouge. 

Directrice de recherche : Françoise Vimeux

- Emilie Macé (Université Paris VII) : "Développement d'une nouvelle modalité d'imagerie fonctionnelle cérébrale et étude de l'élasticité du cerveau par ultrasons".

Allons-nous vers l'échographie du cerveau ? L'originalité de ce travail  a été de développer un outil très innovant pour suivre l'activité cérébrale avec un appareil déjà couramment utilisé. Les applications des ultrasons fonctionnels sont prometteuses car elles permettraient d'améliorer le diagnostic des pathologies cérébrales chez le nourrisson et également de suivre l'activité cérébrale d'adultes en cours de neurochirurgie.

Directeur de recherche : Mikael Tanter

- Klervia Jaouen (Université Lyon I - ENS) : "Les isotopes stables des métaux de transition au service de l'anthropologie".

Pourrons-nous utiliser les isotopes du fer, du cuivre et du zinc pour avoir accès à des informations inédites en anthropologie ? L'identification du sexe des restes humains concentre tous les questionnements des anthropologues depuis les débuts de la discipline. De nombreuses fausses idées ont circulé qui se révèlent, grâce aux travaux de cette thèse, être de véritables avancées scientifiques.

Directeur de recherche : Vincent Balter 

- Mariane Metois (Université Paris VII - Paris Diderot) : "Quantification du couplage au long de la subduction chilienne".

Comment prédire les séismes ? C'est difficile, malgré une meilleure compréhension de la tectonique des plaques. Mais on tente d'estimer la probabilité d'occurrence des séismes, soit l'aléa sismique. Le Chili est frappé presque tous les dix ans par un séisme majeur puisque la plaque "Nazca" s'enfonce de presque sept centimètres par à-coups sous la plaque américaine. Cette déformation peut être mesurée au millimètre près grâce à des récepteurs GPS depuis les années 1990. Mais depuis 2010 et cinq missions de terrain plus tard, grâce à la haute précision du GPS, il a été possible de cartographier précisément les déformations et les ruptures à venir au Chili.  Cette carte est le résultat de cette thèse : de nouveaux outils pour mieux estimer les risques sismiques.

Directeurs de recherche : Christophe Vigny et Anne Socquet

- Vincent Tejedor (Université Paris VI et Technishe Université de Munich-Allemagne) : "Marches aléatoires et propriétés de premier passage : analyse de trajectoires et optimisation de stratégies de recherche"

Ou comment optimiser une marche aléatoire. En biologie, le temps est compté : une marche est efficace si elle permet de trouver rapidement une cible. L'optimisation consiste, selon les cas, à maximiser (infection par un virus) ou à minimiser (recherche de nourriture, d'une enzyme,...) ce temps. Deux résultats en découlent : l'optimisation de marches "persistantes" (explorer les environs immédiats tout en privilégiant une direction pour éviter de rester sur place) ; ou construire un réseau résistant aux attaques d'un marcheur (internet, propagations de virus, d'incendie,...). 

Directeurs de recherche : Raphaël Voituriez, Olivier Bénichou et Ralph Metzler

Les lauréats de ce prix verront leurs thèses éditées sous forme de livre aux éditions du PUF, et feront également l'objet d'un autre ouvrage aux éditions Le Pommier (Collection Promesses de la Science). 

 

Loading...
Loading...