UP' Magazine L'innovation pour défi

Close

Cosmetomique : une plateforme pour stimuler l’innovation

Cosmetomique est une plateforme mutualisée d'innovation. Son premier Open Lab est au service des tests d’innocuité et d’efficacité des produits cosmétiques.
Portée par le pôle de compétitivité Cosmetic Valley, la plateforme mutualisée d'innovation (PFMI) Cosmetomique a officiellement été créée le 16 avril 2013 lors du salon In-Cosmetics.

Trois « Open Labs » constitueront à terme la plateforme. Pour l’heure, la première entité est d’ores et déjà opérationnelle. En juin 2013, le premier Open Lab de la plateforme Cosmetomique a ouvert ses portes à Cergy Pontoise. Dédié à la caractérisation et à la mesure de l’efficacité et de l’innocuité des produits cosmétiques, il est spécialisé dans la caractérisation, l’optimisation des produits et le diagnostic à différentes échelles (d’où son nom : Codde) et fédère les compétences et équipements de l’Université de Cergy Pontoise (spécialiste de l’utilisation des lasers pour étudier la peau et le cheveu), de la PME Bio-EC (centre de recherche spécialisé dans les tests d’efficacité et d’innocuité de produits cosmétiques ) et du synchrotron SOLEIL (utilisation de la lumière Synchrotron pour caractériser la peau, le cheveu et les interactions des cosmétiques avec eux).

Avec de multiples objectifs : développer de nouveaux outils de mesure et de test en collaboration avec les équipementiers, favoriser l’innovation entre grands groupes, PME et TPE, offrir un accès à des outils et des formations innovants, proposer des services personnalisés pour développer la performance des entreprises, et renforcer la visibilité des acteurs de la filière en France et à l’International. En outre, il s’agit de doter les industriels et acteurs de l’industrie cosmétique d’une force de propositions représentative de la filière pour faire face aux nouveaux enjeux réglementaires.
« L’objectif de la plate-forme Cosmetomique est de créer une infrastructure permanente de gestion alliant prestation de services, recherche, transmission de la connaissance et propriété intellectuelle autour de différentes activités de R&D » précise Cosmétic Valley dans sa lettre mensuelle.

Les deux autres Opens Labs seront basés en Normandie (sur le thème de la sécurité) et en région Centre (essais cliniques). Ainsi, l’ensemble des problématiques de recherche et de développement sera abordé pour conforter l’industrie française de la cosmétique dans sa position de leader.

Les plateformes mutualisées d’innovation en quelques mots

Les plateformes mutualisées d’innovation sont destinées à offrir des ressources mutualisées (équipements, personnels et services associés) en accès ouvert, principalement aux membres du ou des pôle(s) de compétitivité labellisateur(s) et en particulier aux PME. Elles permettent de mener à bien des projets de recherche et développement (R&D) à forte retombées économiques, pouvant aller jusqu’à leur phase d’industrialisation et de mise sur le marché. Elles ouvrent la possibilité de procéder à des projets d’innovation, des essais et des tests, de développer des prototypes et/ou des préséries, voire de servir de laboratoires d’usages ou « living labs ».

(Source : Optics Valley - 18 septembre 2014)

 

Loading...
Loading...