UP' Magazine L'innovation pour défi

Close

La consumérisation se généralise au sein des entreprises de la zone EMEA, en dépit des problématiques de sécurité

arubaUne enquête menée par Aruba Networks montre que les entreprises investissent dans la sécurité, le réseau sans fil, le contrôle d'accès utilisateur et la bande passante pour répondre aux défis de la consumérisation

Aruba Networks, Inc, annonce aujourd'hui les résultats qu'une enquête sur la progression de la consumérisation (aussi dénommé BYOD pour Bring Your Own Device) au sein des organisations privées et du secteur public, sur l'ensemble de la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA).

Cette enquête – BYOD in Europe, Middle East and Africa : An Overview of Adoption, Challenges and Trends – porte sur un panel de 773 professionnels de l'informatique et des réseaux dans la zone EMEA. Les principaux résultats de cette enquête indiquent que les organisations adoptent de plus en plus la consumérisation, bien que les problématiques réseau et de bande passante constituent des barrières pour nombre d'entre elles. Aruba a également conçu une infographie qui synthétise l'essentiel des résultats : http://www.arubanetworks.com/wp-content/uploads/Aruba-Networks-Infographic-v6.jpg

L'enquête d'Aruba souligne que 69% des organisations interrogées ont adopté la consumérisation en permettant aux équipements personnels des collaborateurs d'accéder à Internet uniquement, ou à des applications corporate également. Ce chiffre témoigne d'un changement des mentalités par rapport à la prohibition totale des équipements grand public qui était encore en vigueur il y a quelques années. Cependant, seules 22% des organisations ont plus d'un collaborateur sur 4 qui utilise un équipement personnel, ce qui laisse penser que le potentiel de la consumérisation est loin d'être totalement réalisé.

L'enquête se penche également sur l'impact d'un marché de la mobilité très fragmenté, ce qui implique que les administrateurs prennent en charge une pléthore d'équipements et de marques différentes. Sans surprise, dans le domaine des smartphones, c'est Apple (88%) qui est le fabricant le plus demandé, suivi de Samsung (57%). Même son de cloche pour les tablettes avec 86% pour Apple et 51% pour Samsung.

"La consumérisation a eu un impact significatif sur les entreprises dans le monde, et a imposé de nouveaux défis aux équipes informatiques», Chris Kozup, Directeur du Marketing EMEA chez Aruba. « Les entreprises veulent adopter la consumérisation doivent s'adapter à la forte diversité des équipements mobiles dans leur manière de concevoir et de gérer les réseaux corporate. Les organisations doivent déployer des infrastructures ouvertes à une large gamme d'équipements mobiles, et sans alourdir les tâches d'administration. »

En dépit du succès indéniable que connaît la consumérisation, un tiers des entreprises interrogées continue à interdire à leurs collaborateurs de se connecter aux réseaux d'entreprise avec leurs équipements personnels. La sécurité est le principal frein à la consumérisation pour 70 % des entreprises interrogées, tandis que 45% d'entre elles s'interrogent sur comment appliquer des droits d'accès fondés sur l'utilisateur, l'équipement utilisé ou le type d'application.

En France, plus du quart des entreprises (25,4%) réfutent l'utilisation d'équipements personnels sur le lieu de travail. Pourtant, selon une étude récente de GFK, les ventes de tablettes devraient doubler en France entre 2011 et 2012. Face cet essor annoncé, 78,9% des personnes interrogées en France affirment que les principaux défis de la consumérisation portent sur la sécurité des connexions des équipements personnels.

Au-delà des problématiques de sécurité que subissent les entreprises, ces dernières doivent aussi dimensionner les ressources réseau de manière appropriée pour prendre en charge le trafic supplémentaire généré par ces équipements multimédia. C'est le cas pour 35% des personnes interrogées, qui considèrent que dimensionner la couverture sans fil et les capacités constituent un défi technologique majeur. Cet inévitable impact sur le réseau a conduit nombre d'entreprises à définir et à planifier une stratégie de mobilité adossée à des technologies robustes et adaptées. D'ailleurs près des deux tiers du panel entendent investir davantage dans les technologies sans fil dans l'année à venir.

"La sécurité est et devrait toujours être une préoccupation majeure lorsque les données d'entreprise sont en jeu", poursuit Chris Kozup. « Les mécanismes de défense doivent être imperméables, mais aussi productifs. D'ou l'intérêt des modèles de sécurité fondés sur l'identité, et de la prise en charge de tous les équipements sur tous les réseaux à partir d'une seule plateforme d'administration centralisée. Avec un modèle de sécurité efficace en place, les avantages de la mobilité se concrétisent ».

Et Chris Kozup de conclure : "les résultats de cette enquête suggèrent que les entreprises se rendent compte que la problématique de consumerisation doit être prise en charge. Nombre d'entreprises se sont déjà engagées sur cette voie, mais il leur reste du chemin à parcourir. Les habitudes de travail évoluent et les entreprises doivent être plus nombreuses à évaluer la pertinence d'un réseau orienté mobilité pour remplacer des infrastructures traditionnelles qui ne répondent plus aux exigences des collaborateurs modernes. »

Les résultats de l'enquête BYOD in Europe, Middle East and Africa: An Overview of Adoption, Challenges and Trends sont téléchargeables sur : http://www.arubanetworks.com/wp-content/uploads/Aruba-EMEA-Airheads-Survey-2012.pdf.

(Source : Cabinet Johnson King - juin 2012)

 

Loading...
Loading...