UP' Magazine L'innovation pour défi

Close

L'ère du management paradoxal

verreintelligencecollectiveIntelligence collective : désordre, chaos ou innovation ?

Olivier Zara, un des grands théoriciens et praticiens de l'intelligence collective, développe ici pour la première fois un thème novateur, celui du management paradoxal dans lequel le chaos, le désordre serait le moteur de l'agilité dans les organisations. Pour Zara, une entreprise performante est une entreprise qui sait et doit organiser le « chaos » pour contre-balancer les effets pervers d'une entreprise trop centrée sur l'ordre et qui perd donc de facto son agilité. Elle doit organiser le chaos mais aussi l'articuler avec l'ordre. En quelque sorte, gérer... le paradoxe.

"A l'évocation du mot "intelligence collective", certains comprennent "perdre le contrôle", anarchie, désordre,... ; d'autres comprennent innovation, résolution de problème, performance collective, valorisation des intelligences et des expertises pour mieux produire et mieux vendre.

 Dans les entreprises, l'intelligence collective n'existe pas. Il faut la créer par la volonté des dirigeants (c'est une décision, une vision, un paradigme et non le constat résigné qu'on fait que cela existe ou que cela n'existe pas). Dire que l'intelligence collective n'existe pas est une vision du monde. Vouloir créer l'intelligence collective et la gérer est une autre vision du monde.

Mais, peut-on vouloir créer et gérer l'intelligence collective si on a peur de produire du désordre, de l'anarchie ? Depuis 10 ans que je travaille sur le sujet, j'ai toujours considéré que le simple fait de poser cette question était une forme de résistance au changement et que répondre à cette question était une perte de temps. Je pense aujourd'hui que je me suis trompé et, par ce billet, je vais donc réparer mon erreur.

Pour répondre à la question, je vous propose le concept de management paradoxal qui induit l'idée d'une organisation paradoxale. Le terme de "management paradoxal" m'a été inspiré par Dee Hock, fondateur et ancien CEO de VISA via son livre Birth of the Chaordic Age. "Chaordic" est la contraction de chaos et d'ordre : http://en.wikipedia.org/wiki/Chaordic.

Ordre ou désordre... ou chaos ? Bernard Nadoulek a dit : « Une entreprise dans laquelle il n'y a pas d'ordre est incapable de survivre mais une entreprise sans désordre est incapable d'évoluer ». On peut en déduire que l'ordre est le moteur de l'action et que le désordre est le moteur de l'agilité.

Plutôt que "désordre", je préfère le mot "chaos" de Dee Hock. Le chaos peut créer des choses positives (créativité, innovation, initiatives,...) et négatives (désordre, anarchie). Je pense que le positif apparaît quand on organise le chaos et le négatif quand on ne l'organise pas. C'est finalement cohérent avec le titre de mon livre : Le management (organisation) de l'intelligence collective (chaos).

Le terme de "désordre" a une connotation péjorative qui ne reflète pas l'objectif à atteindre qui est d'organiser le chaos pour produire de l'intelligence collective et non du désordre. Il est peut-être logique de mettre en balance ordre et désordre mais cela nous induit en erreur.

Qu'est-ce que le chaos ? Très simple : le chaos, c'est vous !"

Pour lire la suite du billet sur le blog d'Olivier Zara 

 

Loading...
Loading...