UP' Magazine L'innovation pour défi

Close

La plus petite carte 3D du monde : record de l’infiniment petit par IBM

ibmcarteC'est à IBM que l'on doit cet exploit : une carte du monde gravée en 3D à l'échelle nanométrique ! Pour un total de 22×11 microns. Si petite que mille d'entre elles pourraient tenir sur un grain de sel.

Œuvre de scientifiques d'IBM à Zurich, en Suisse, et d'Almaden, en Californie, elle tient dans un minuscule ruban de polymère de seulement 22 x 11 micromètres. 

Cet exploit a été accompli grâce à une nouvelle technique de gravage qui utilise une minuscule pointe de silicium – dont l'extrémité est 100 000 fois plus fine que celle d'un crayon aiguisé – pour créer des motifs et structures aussi petites que 15 nanomètres pour un coût et une complexité grandement réduits.

Cette pointe de silicium mesure 500 nanomètres de long et seulement quelques nanomètres de large à son sommet. Elle est semblable à celles utilisées dans les microscopes à force atomique. Comme on le sait plus on grave finement les transistors sur les processeurs et plus on peut en mettre sur la même surface ; voilà pourquoi les fondeurs de processeurs comme Intel, IBM ou AMD se livrent une course acharnée a celui qui gravera le plus finement. Car de cette finesse dépendra la puissance ainsi que la consommation des futurs processeurs. Intel, il y a quelques jours annonçait atteindre les 22 nanomètres pour fin 2011 et les 8 nanomètres pour 2017. 

Cette technique ouvre de nouvelles perspectives pour le développement d'objets de taille nanométrique dans des domaines tels que l'électronique, la médecine, les sciences de la vie et l'optoélectronique.

Pour démontrer les possibilités uniques de cette technique, l'équipe a créé plusieurs motifs 3D et 2D en utilisant différents matériaux pour chacun d'entre eux.

- Le Logo 2D de IBM a été gravé en 400 nm dans le silicium

- La carte du monde en 3D qui mesure seulement 22×11 micromètres a été « écrite » sur un polymère. Sur le relief, 1000m d'altitude correspond à 8 nm environ. Elle est composée de 500 000 pixels, chacun mesurant 20nm carré et a été créé en seulement 2 minutes et 23 secondes.

Cet exploit ouvre donc des perspectives énormes pour le futur de l'informatique.

 

Loading...
Loading...