UP' Magazine L'innovation pour défi

Close

Econ'o : quand le mobilier devient interactif

econoportraitA première vue, ce meuble-évier ressemble à n'importe quel meuble de cuisine. Mais ce n'est pas n'importe quel meuble de cuisine ! Car pour fonctionner, être utile, il a besoin du corps humain...

Ce meuble est intelligent car il permet de déclencher et de couper l'arrivée d'eau sur les robinets. Le genou – oui, notre genou – est l'instrument de régulation d'eau : l'eau s'écoule et ne s'arrêtera qu'à la seule position du genou sur la porte du placard, sous l'évier. Un appui déclenche l'arrivée d'eau ; un second appui arrête l'eau ! Je vous rassure, en cas de panne d'électricité, le système est débrayable.

Les protagonistes de cette innovation sont Olivier Conan, ingénieur et architecte naval et Benoît Huguet qui vient de l'ébénisterie, la menuiserie, spécialisé en bois et habitat. Up' les a rencontrés.

Comment ça marche ?

econoOn installe un petit boitier sur le champ du meuble et les portes ou les tiroirs viennent s'apposer dessus. Ensuite un mouvement du genou envoie une impulsion à travers ce petit boitier qui, lui, fait l'analyse, à savoir s'il s'agit d'un appui volontaire ou involontaire. S'il s'agit d'un appui volontaire, le boitier donne l'information d'ouverture des vannes pour l'écoulement de l'eau. Si c'est un appui involontaire, il n'y a aucune ouverture. Ce système intelligent permet donc de discriminer les appuis involontaires, tels que claquements de portes ou autres chocs parasites. Les petites vannes sont placées entre les tuyaux d'arrivée d'eau et les flexibles du robinet. Le tout est alimenté par deux types de source : soit par un boitier pile ou batterie de types LR6 , soit par un transformateur basse tension 220/5V type téléphone portable. Le tout se monte en 20mn.

Comment cette idée a-t-elle surgi ?

Ce mobilier interactif a été pensé pendant trois ans en R&D. L'idée est venue pendant notre précédente activité où nous travaillions comme ingénieurs sur un chantier nautique et dans le cadre d'un développement d'un croiseur haut de gamme. Le service marketing nous avait demandé de mettre en place des systèmes d'économie d'eau. Nous avions alors intégré les poires au pied. Parallèlement, Olivier Conan refaisait sa cuisine en voulant intégrer aussi un système d'économie d'eau. Mais des travaux importants étaient alors nécessaires (sol à casser, dérivation de plomberie, manque évident de design,...). On a alors réfléchi à différents systèmes pouvant s'intégrer facilement dans l'habitat du particulier sur la pose évier et lavabo.

Quelles solutions ont été envisagées à ce niveau ?

Olivier dirigeait le bureau d'études et moi-même, je m'occupais du bureau des méthodes du chantier naval. Nous avons élaboré un cahier des charges : il fallait donc un système très intégrable à tout type de mobilier, adaptable à tous types de robinets, sans encombrement (ne prenant aucune place dans le meuble) et non visible. Econ'o est né.

Quelle est la durée de vie du processus ?

Un grand travail de sourcing a été effectué en termes de qualité des composants. Nous nous sommes arrêtés sur une technologie de capteurs pouvant durer un million de cycles et sur des technologies d'électrovannes pouvant durer environ 500 000 cycles. En fait, cela représente plus de trente années d'utilisation sur la base d'une famille de quatre personnes, équipée d'un lave-vaisselle (50 cycles d'utilisation par jour). Il faut savoir qu'on utilise en moyenne 28m3 d'eau par an sur un évier de cuisine toujours pour une famille de quatre personnes.

Avec ce système, on économise jusqu'à 92 € sur la facture annuelle en France et cela peut aller jusqu'à 184 € d'économie si on habite au Danemark, par exemple. Et un million d'éviers est vendu chaque année en France !

Deux brevets ont été déposés : en France, sur la mise en place du système sur le champ du meuble et dans le monde, sur l'extension de PCT sur l'intelligence même du système.

janusVous avez déjà obtenu plusieurs récompenses...

Oui, c'est une innovation reconnue par le ministère de la recherche et de l'enseignement supérieur. Tout d'abord, nous avons été reçu au concours national de l'innovation OSEO 2010 d'aide à la construction technologie innovante en catégorie émergence, puis dans la catégorie création-développement l'année suivante. Nous avons été lauréat du Défit Jeune par la région Poitou-Charentes et lauréat Innovation de la CCI de La Rochelle en 2011. Et enfin, le très convoité Janus de l'Industrie 2012 par l'Institut Français du design. Ce dernier prix est d'une très grande importance en terme de notoriété pour approcher nos prospects. Et dernière récompense en titre : la médaille d'or du concours Lépine 2012. 

A qui s'adresse cette innovation ?

Le champ est très large puisque tout le monde peut utiliser chez soi écon'o. Mais il va rendre de précieux services à pas mal de secteurs comme les mobil home, le caravaning, le nautisme, les personnes à mobilité réduite, les architectes dans la construction des futurs HLM, ...

Quand démarre la commercialisation d'écon'o ?

Première présentation officielle au Concours Lépine de la Foire de Paris – Porte de Versailles – du 27 avril au 8 mai et démarrage officiel en septembre, via notre site internet.

En terme de distribution, nous avons effectué pendant 18 mois une importante étude de marché sur tout le territoire français, avec l'aide de Sup de Co' pour l'étranger. Ce qui nous fait approcher aujourd'hui des cuisinistes de renom, des enseignes de grande distribution bricolage et habitat.

econobisBon vent donc à écon'o !

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  - 09 82 49 59 59

www.econ-o.com

 

Loading...
Loading...