UP' Magazine L'innovation pour défi

Close

Nouveau commerce, nouvelles tendances

brunchbazar2011 aura été, sous l'effet de la crise peut-être, l'année où la récupération, voire la revente de produits d'occasion par des enseignes traditionnelles, aura pris son essor en France. Pour une innovation du commerce traditionnel, mais surtout pour des relations autres et un vivre ensemble différent, en rupture avec le quotidien.

En amont de l'opération organisée fin octobre 2011par Monoprix avec Emmaüs, dont le succès a dépassé les espérances de l'enseigne, le BHV a aussi organisé fin 2011, sur deux journées, une opération baptisée "Le Vide Dressing du Bazar". Objectif : permettre aux fashionistas (hommes, femmes et enfants) de venir vendre les tenues et accessoires qu'elles ne portent plus, valorisés grâce à l'écrin des espaces de vente du BHV mais aussi via une fiche "Mon histoire" racontant une anecdote à propos du produit mis en vente.

En échange, les vendeurs recevaient des bons d'achat d'une valeur équivalente à leur vente, tandis que les acheteurs bénéficiaient pour leur part de conseils en look grâce à un partenariat avec le magazine BIBA. Une initiative qui n'est pas sans rappeler l'historique Trocathlon de l'enseigne Décathlon, ou encore ce qui existe en ligne comme par exemple la plateforme d'échange Family Troc gratuite, lancée en 2010 par Intermarché sur Facebook pour "lutter contre la vie chère".

Autre idée, le rendez-vous dominical qui s'organise autour de la réunion solidaire et généreuse de collectifs reconnus, initiateurs de projets créatifs :  le Brunch Bazar. Un week-end par mois, l'équipe du Baron, QG indétrônable de la jeunesse parisienne arty, toujours ouvert quand les autres clubs sont fermés, et Nadège Winter, l'écolo-branchée par excellence, ex-attachée de communication du concept-store Colette, reçoivent autour d'un brunch bio-veggie et vide-dressing familial dans un ancien parking de 2000m2 au fond d'une cour au 66 rue de Turenne (Paris 3e).

Le concept est séduisant : "un rendez-vous dominical qui s'organise autour de la réunion solidaire et généreuse de collectifs reconnus, initiateurs de projets créatifs, festifs, gustatifs et autres..." Une belle sélection d'acteurs du Paris écolo sont donc là : on mange bio avec Nanashi (le resto des bio-bentos, installé dans le 10e et le 3e), on apprend à tricoter funky avec Wool and the Gang, on remplit ses placards de pièces uniques vendues sur les stands de jeunes créateurs ou via le vide-dressing ouvert aux particuliers, et il paraît même qu'on danse et qu'on apprend à faire de la poterie... De toute façon, les activités changent à chaque nouvelle édition donc la seule solution pour avoir le programme des prochaines dates (prochaine édition : 17 et 18 mars) est d'aller voir sur leur page Facebook

A l'image de ce que font déjà depuis plusieurs années des chaînes comme Urban Outfitters aux Etats-Unis, l'enseigne Graine d'intérieur, historiquement spécialisée dans les meubles et accessoires de décoration accessibles, jeunes et urbains, propose depuis peu, dans certains de ses magasins, des meubles vintage des années 50-60, chinés dans des brocantes et renouvelés régulièrement. Dans le même esprit, l'enseigne de mobilier Habitat a annoncé l'ouverture pour début 2012 d'un espace original, dédié à ses pièces-phares vintage et design signées de Robin Day ou Verner Panton, au cœur du marché des Puces de Clignancourt. Une façon de répondre aux attentes des consommateurs pour des produits qui racontent une histoire et sont porteurs de culture, ce qui les distingue dans l'uniformisation des offres et la course à la nouveauté.

Dans le secteur textile, une enseigne comme APC propose depuis plusieurs années des jeans d'occasion, vendus avec les initiales de leur premier porteur en gage de "traçabilité" de l'histoire du vêtement... Et des enseignes spécialisées apparaissent, comme Pass the Baton (deux concept-stores à Tokyo) ou plus près de nous, Hippy Market (onze magasins en France) et Tilt Vintage (deux adresses à Paris) qui ne proposent que des vêtements de seconde main dans des boutiques spacieuses et organisées.

Le Groupe Casino et ses enseignes entament une démarche communautaire encore inédite dans l'univers de la grande distribution française en lançant C'Vous.com.  Le Groupe Casino est en effet le premier distributeur français à lancer une plate-­‐forme communautaire si ambitieuse.

L'approche est d'autant plus innovante qu'il s'agit là d'un véritable engagement du Groupe car les enseignes testeron et commercialiseront les produits et services plébiscités par la communauté. Le site C'Vous.com, supporté par 8 enseignes du Groupe Casino, est une invitation à imaginer le commerce de demain. Les consommateurs peuvent s'y exprimer sur leur activité hebdomadaire favorite (ou pas...) : l es courses!.

Ils peuvent également partager leurs opinions de consommateurs responsables et engagés. Aussi, plusieurs façons de s'exprimer sont proposées :

-­ Le post d'idées en matière de produits et services dans la rubrique C'Vos Idées

-­ Le vote pour ses produits préférés dans la rubrique C'Vos Produits

-­Le choix des nouveaux produits qui seront référencés par les enseignes du groupe dans la rubrique C'Votre Magasin

-­ Le  forum C'Entre Vous pour s'échanger astuces et bonnes idées.

Autant d'initiatives qui mettent en évidence un nouveau rôle potentiel du commerce, physique ou en ligne : devenir un lieu d'échanges, y compris non-marchands et porteurs de sens, au-delà d'un simple lieu de transactions. Et une façon pour les enseignes de reprendre à leur compte une tendance qui existe de toute façon déjà, sur le web, de particulier à particulier (voir ainsi les sites de revente de vêtements d'occasion et autres "social shopping" Vestiairedecopines.com et Ugotawish.com).

(Source : http://www.mescoursespourlaplanete.com)

 

Loading...
Loading...