UP' Magazine L'innovation pour défi

Close

Ouvrir les portes du monde que nous imaginons

monde-imaginaireLa conception traditionnelle de l'innovation fondée uniquement sur la recherche et les développements technologiques n'est plus d'actualité. Pour concevoir des produits et services que les clients adopteront durablement, il faut savoir laisser place à l'imagination. Pour vendre du rêve, il faut savoir gérer l'imaginaire de ses clients.Disposer des meilleurs chercheurs ne suffit pas. L'innovation n'est pas que l'apanage des ingénieurs et techniciens. Elle se nourrit de la dualité cerveau droit cerveau gauche.

Une nouvelle façon de penser l'entreprise de demain

La révolution numérique 3D ouvre de nouvelles perspectives dans la répartition de la chaîne de création de valeur. Auparavant, l'ensemble du savoir était fondamentalement intégré dans le produit final.Aujourd'hui, le logiciel s'enrichit en permanence de nouveaux savoir-faire qu'on peut capturer, stocker, partager grâce au monde virtuel, à la simulation des processus de fabrication, à la collaboration.

C'est désormais ce capital précieux pour l'entreprise, incorporé dans le processus de fabrication qui fait le succès industriel et marketing d'un produit.

Ces évolutions nous invitent à penser l'entreprise de demain d'une façon nouvelle. Le problème crucial est humain et organisationnel : une utilisation optimale de la technologie nécessite de mettre en place de nouvelles méthodes d'apprentissage, de nouveaux rôles et un nouveau mode de leadership. Et l'effet réseau multiplie les gains, car grâce au logiciel qui incorpore les améliorations, le savoir-faire n'est plus local, mais généralisable et les progrès peuvent être partagés auprès de tous.

On a longtemps vu la compétence d'innovation comme une capacité personnelle de quelques innovateurs. C'est vrai, mais aujourd'hui l'innovation réussie a un caractère éminemment collectif. Il ne s'agit pas d'une addition d'innovations individuelles, mais bien d'une capacité collective à reformuler, intégrer tous les apports d'une manière cohérente. Elle est le résultat de processus, de méthodologies et d'outils qu'il faut connaître et maîtriser, de raisonnements que l'on peut enseigner et faire partager. Il devient urgent de construire de nouveaux états d'esprit sur la manière de travailler en équipe, de coopérer, d'apprendre.

Nouveaux systèmes d'alliances face à la mondialisation

Le développement de la création et de l'innovation industrielle n'est pas limité à l'Europe et aux pays développés. La transformation en cours des processus de conception est une chance pour ceux qui, dans les pays émergents, veulent jouer le jeu du développement économique. L'un des faits marquants des années récentes est en effet que des nouveaux entrants, sans histoire industrielle longue, adoptent plus rapidement les technologies nouvelles. Cela n'engendre pas un nivellement des offres, bien au contraire. En effet, l'observation montre à quel point le savoir faire, sa virtualisation, donc sa capitalisation, son enrichissement et son partage constituent les force motrices de création de richesse grâce auxquelles on peut imaginer les produits, les procédés et les services qui élargissent les offres et permettent de fait la croissance au profit de tous.

Créer ce qui n'existe pas nécessite d'imaginer le futur. Cela suppose de travailler dans un monde ouvert, avec des partenaires, des clients, la recherche et les universités et des partenaires, quelquefois complémentaires mais aussi concurrents. C'est un pari à faire, c'est un choix stratégique, mais aussi un nouveau modèle économique structuré autour d'alliances.

L'innovation collaborative, c'est cette alchimie qui permet d'équilibrer la dynamique d'un écosystème savamment réajusté en permanence pour créer à la fois des richesses et des sources de progrès. Le monde virtuel est au service de l'imagination. Il représente une formidable opportunité d'apprendre, de découvrir et de partager différemment, bref d'expérimenter dans un monde propre et qui autorise l'erreur, d'envisager l'impossible. Et ceci afin que notre monde, bien réel lui, évolue grâce à des produits meilleurs pour l'homme et meilleurs pour l'environnement.

 

 

Loading...
Loading...