UP' Magazine L'innovation pour défi

Close

Métiers de l'Internet : création d'un Label Européen de Qualité

observatoiremetierinternetLe monde de l'Internet est en plein changement. Les métiers de l'Internet quittent les entreprises spécialisées (Webagencies, SSII) pour investir les entreprises de tous secteurs d'activité. Ce changement bouleverse la formation à ces métiers. Un label de qualité européen vient donc d'être mis en place pour valoriser les organismes de formation aux métiers de l'Internet adaptés au marché de l'emploi.

Métiers de l'Internet : une branche en pleine mutation !

Les formations aux métiers de l'Internet sont extrêmement récentes : l'internet grand public a démarré dans la fin des années 1995-2000. Les métiers et les formations spécifiques ont principalement dérivé des formations informatiques puisque les outils reposaient sur l'usage d'ordinateurs. les profils professionnels étaient spécialisés : développeurs web, webmestres, webmarketeurs...Les organismes de formation, qu'ils soient publics (Universités, DUT, Licences pro...) ou privés ont formé des professionnels spécialisés. La technique, l'usage des différents logiciels, étaient le coeur de l'enseignement de ces métiers.

Lors des dernières années un changement considérable s'est produit : ces métiers sont maintenant présents dans les entreprises de tous secteurs d'activité et notamment dans les PME (près de 50 % des PME ont maintenant un site internet) pour accroître leur notoriété, développer leur image, accompagner leur marketing et leurs ventes.

Quel métier pour quelle mission ?

Ces entreprises ont une équipe "internet" très réduite. Le profil nécessaire est totalement différent. Si le webmestre a complètement disparu des grandes entreprises, remplacé par une multitude de fonctions, il est maintenant le coeur de l'activité des PME.

L'entreprise peut faire appel à une webagency, ou une SSII pour la réalisation de son site (voire sa mise à jour) mais dans de nombreux cas, la PME va confier cette tâche à celui qui sera un webdesigner. Une fois le site créé, le chef d'entreprise demandera au "webdesigner" d'animer et de mettre à jour le site. Il devient en fait un webmestre. Pour accomplir sa tâche de webmestre, il se transformera aussi en webmarketeur, voire partiellement en community manager. Nous sommes donc avec un même professionnel occupant 4 rôles professionnels différents...

L'Observatoire International des Métiers de l'Internet

Ce constat repose sur les travaux de l'Observatoire International des Métiers de l'Internet qui regroupe sur une quinzaine de pays européens des Universités (publiques), des Ecoles professionnelles publiques et privées, des organisations professionnelles régionales et nationales, ainsi que des organismes intermédiaires accompagnant à la fois les entreprises (ex : Chambres de commerce) ou accompagnant les jeunes diplômés et demandeurs d'emploi. La Fédération Européenne de l'Economie Digitale EMF Forum e-Excellence qui fédère plus de 7 500 entreprises européennes est un des moteurs de l'Observatoire.

Des enquêtes en continu sont menées par les membres de l'Observatoire pour identifier les compétences nécessaires et décisives en matière d'emploi et de recrutement. Un fossé important entre les besoins du marché a été identifié : l'enseignement des compétences techniques correspond à peu près correctement aux besoins du marché de l'emploi (sauf dans des domaines très spécialisés développement technique, jeu vidéo....) ; par contre, les compétences transversales sont peu développées : sens du travail en équipe, attention aux détails et à la précision, créativité et imagination, orientation client/utilisateur (partir des besoins du client et non des fonctionnalités de la machine !), cohérence avec la stratégie de l'entreprise, capacité d'écriture (incluant orthographe et grammaire).

Un label européen

Cette enquête européenne a permis de publier 10 profils de fonction (à ne pas prendre donc comme profils professionnels), chaque entreprise faisant un mélange de ces fonctions et des compétences nécessaires. Viennent également d'être publiés des recommandations pour organismes de formation .

Ces différents documents et recommandations sont bien évidemment appliqués par des organismes de formation publics et privés. Un label Européen de qualité a été mis en place avec le soutien de la société DEKRA Allemagne mettant en valeur les organismes de formation qui appliquent ces recommandations et s'engagent à former à ces compétences transversales décisives pour l'emploi. Cette labellisation est ouverte à tout organisme de formation public ou privé, souhaitant démontrer son accord avec les besoins du marché de l'emploi dans le domaine Internet. 

Cette démarche est initiée dans le cadre du programme européen Pro InterNet (PIN) réalisé dans le cadre du programme Leonardo da Vinci de la Communauté Européenne. Les demandes de labellisation sont étudiées par un groupe de travail composé d'organismes de formation, d'entreprises et d'associations nationales professionnelles.

L'objectif de ce label est d'apporter plus de transparence dans les formations (meilleure orientation, identification des formations) et dans les recrutements pour permettre d'améliorer le taux d'embauche dans les métiers de l'Internet.

(Source : Observatoire International des Métiers de l'Internet)

 

 

Loading...
Loading...