UP' Magazine L'innovation pour défi

Close

Les initiatives clés de l'Union pour l'innovation européenne

unioninnovationLe programme de l'Union de l'innovation contient plus de trente points d'action , y compris des propositions avant-gardistes comme les partenariats d'innovation européens et notamment, le partenariat pilote sur le vieillissement actif et sain, ayant pour objectif d'ajouter une moyenne de deux ans de vie en bonne santé pour tous en Europe.

«L'Union de l'innovation», initiative phare d'Europe 2020, vise à stimuler et à accélérer l'innovation en Europe, tout en éliminant les obstacles qui empêchent les idées novatrices d'atteindre le marché.

Cette initiative prévoit de créer des «partenariats de l'innovation» publics-privés afin d'accélérer l'entrée sur le marché des produits et services novateurs. Elle devrait permettre de renforcer et de mieux coordonner les investissements dans la recherche et le développement, et d'actualiser la réglementation et les normes afin de les adapter aux besoins de l'économie.

L'Union de l'innovation prévoit l'utilisation stratégique des budgets des marchés publics pour financer l'innovation, une approche globale Innovation Scoreboard basé sur 25 indicateurs et un marché européen de la connaissance pour les brevets et licences.

Il comprend des mesures visant à renforcer les initiatives existantes réussies comme le Risk Sharing Finance Facility et permettre la contribution de la Banque d'investissement de plus d'un milliard d'euros.

L'Union de l'innovation, un investissement pour notre avenir

Nous devons faire beaucoup mieux  si nous voulons rester compétitifs sur le marché mondial et'améliorer la qualité de vie en Europe.

Nous sommes confrontés à une "situation d'urgence de l'innovation". L'Europe est passé de 0,8% du PIB inférieur aux États-Unis et 1,5% de moins que le Japon  pour la recherche & développement. Des milliers de nos meilleurs chercheurs et innovateurs ont déménagé à l'étranger où les conditions sont plus favorables. Bien que le marché de l'UE soit le plus grand dans le monde, il reste fragmenté et pas assez favorable à l'innovation. Et d'autres pays comme la Chine et la Corée du Sud sont en pleine évolution.

L'Union de l'innovation est un élément crucial d'investissement pour notre avenir. Par exemple, la réalisation de notre objectif d'investir 3% du PIB de l'UE en matière de R & D d'ici à 2020 pourrait créer 3,7 millions d'emplois et d'augmenter le PIB annuel par € 795 000 000 000 d'ici à 2025.

Les principales initiatives clés : 

Renforcement de la base de connaissances de l'Europe

La recherche et l'éducation pour favoriser l'innovation. L'Europe aurait besoin d'au moins un million de chercheurs de plus dans la prochaine décennie pour atteindre l'objectif d'investir 3% du PIB de l'UE en matière de R & D d'ici à 2020.

L'Union de l'innovation propose des mesures pour compléter l'Espace européen de la recherche d'ici 2014. Cela signifie une plus grande cohérence entre les politiques de recherche européennes et nationales, réduire les formalités administratives et éliminer les obstacles à la mobilité des chercheurs.

Promouvoir l'excellence dans l'éducation et le développement des compétences : à la fin de l'année 2012, les États membres devraient avoir des stratégies en place pour former suffisamment de chercheurs pour répondre à leurs nationaux de R & D des objectifs et à promouvoir les conditions d'emploi attrayantes dans les établissements publics de recherche. Des considérations de carrière devraient être pleinement prises en compte dans ces stratégies. Plus de détails sur les stratégies des États membres pour la formation des chercheurs et des conditions d'emploi sur I3S.

En 2011, la Commission, sur la base des travaux en cours de préparation, devra soutenir un organisme indépendant multi-dimensionnelle de système international de classement pour la performance des universités de référence. Cela permettra aux universités européennes les plus performantes d'être identifiées. En 2011, de nouvelles mesures seront proposées dans une communication sur la réforme et la modernisation de l'enseignement supérieur.

La Commission va également soutenir des collabor ations entre entreprises et universités à travers la création de "savoir" : alliances entre l'éducation et affaires afin de développer de nouveaux programmes portant sur ​​les compétences d'innovation. Ils aideront les universités à moderniser vers l'interdisciplinarité, l'esprit d'entreprise et des partenariats d'affaires solides. Plus de détails.

En 2011, la Commission proposera un cadre intégré pour le développement et la promotion des e-compétences pour l'innovation et la compétitivité, basée sur des partenariats avec les parties prenantes. Ce sera basé sur l'offre et la demande, pan-européennes des lignes directrices pour les programmes nouveaux, labels de qualité pour l'industrie basée sur la formation et des activités de sensibilisation. Plus de détails.

Mettre les bonnes idées sur le marché

L'Union de l'innovation propose de créer un véritable marché européen unique de l'innovation qui devrait attirer des entreprises innovantes. Pour atteindre cet objectif, plusieurs mesures sont proposées dans les domaines de la protection par brevet, la normalisation, les marchés publics et une réglementation intelligente. L'Union de l'innovation vise également à stimuler l'investissement du secteur privé et propose d'augmenter les investissements européens de capital-risque.

Maximiser les avantages sociaux régionaux

Pour éviter une "fracture de l'innovation» entre les régions les plus innovantes et les autres, la Commission aidera les États membres à utiliser au mieux la partie restante des fonds structurels programmés pour la période 2007-2013 pour des projets de recherche et d'innovation.

L'Union de l'innovation vise à impliquer tout le monde en matière d'innovation . Cela est particulièrement vrai quand il s'agit de s'assurer que les employés eux-mêmes peuvent influencer la façon dont les entreprises et les pouvoirs publics  innovent et notamment en matière d'innovation sociale . En 2011, la Commission a lancé un programme de recherche majeur sur le secteur public de l'innovation sociale et créé un tableau de bord européen de l'innovation publique du secteur.

Unir nos forces pour percer

Les Partenariats d'innovation européens sont une nouvelle façon de rassembler les acteurs publics et privés au niveau européen, national et régional pour faire face aux grands défis auxquels nous sommes confrontés tels que le changement climatique, la sécurité énergétique et alimentaire, la santé et le vieillissement de la population. Ces défis représentent aussi des opportunités pour de nouvelles entreprises et les partenariats viseront à donner à l'UE un avantage au premier arrivant sur ​​ces marchés.

Les offres de premier partenariat sur le vieillissement actif et la bonne santé vise à ajouter une moyenne de deux ans de vie en bonne santé pour tous en Europe. Plus de détails.

Promouvoir l'Institut européen d'innovation et de technologie (IET) comme un modèle de gouvernance de l'innovation en Europe

À la mi-2012, l'Institut européen d'innovation et de technologie (IET) devrait établir un programme stratégique d'innovation pour développer ses activités en tant que vitrine pour l'innovation en Europe. Cela devrait correspondre à son développement à long terme au sein de l'Union de l'innovation, y compris la création de nouvelles CCI, des liens étroits avec le secteur privé et le renforcement du rôle de l'entrepreneuriat. Il devrait également s'appuyer sur la Fondation de l'IET pour un label d'excellence internationalement reconnu. Plus de détails.

La collaboration internationale

L'Europe a besoin de mieux travailler avec ses partenaires internationaux. Cela signifie que l'Europe doit continuer à ouvrir l'accès à son programmes R & D, tout en assurant des conditions comparables à l'étranger. Cela signifie également que l'Union européenne et ses États membres doivent traiter de la coopération scientifique avec les pays tiers comme une question d'intérêt commun et développer des approches communes pour protéger ses intérêts.

En 2012, un accord devrait également être conclu avec les partenaires internationaux sur le développement des infrastructures de recherche qui, compte tenu de leur coût / complexité, ne peut être développée à l'échelle mondiale.

Réformer les systèmes de recherche et d'innovation

Les États membres sont invités à effectuer des auto-évaluations et d'identifier les principaux défis et les réformes essentielles dans le cadre de leurs programmes nationaux de réforme . La Commission soutiendra ce processus grâce à des échanges de bonnes pratiques, examens par les pairs et le développement de la base de preuves. Il sera également de les appliquer à sa propre recherche et l'innovation des initiatives. Les progrès seront surveillés dans le cadre de la coordination économique intégrée («semestre européen»). Plus de détails.

Mesurer les progrès

La Commission propose de lancer les travaux nécessaires pour le développement d'un nouvel indicateur mesurant la part des entreprises à croissance rapide innovantes dans l'économie . Cela nécessitera la pleine coopération des États membres et les partenaires internationaux. Sous réserve de ces engagements, la Commission présentera les propositions nécessaires pour prendre des mesures urgentes pour développer cet indicateur au cours des deux prochaines années, en collaboration avec l'OCDE, le cas échéant, afin qu'il puisse devenir, au fil du temps, un indicateur nouveau, permettant dans le cadre de la stratégie UE 2020 de comparer les performances de l'UE avec ses principaux partenaires commerciaux.

Dès aujourd'hui, la Commission suivra les progrès accomplis sur la performance globale de l'innovation à l'aide de la recherche et tableau de bord Union de l'innovation. Plus de détails.

 

 

Loading...
Loading...