UP' Magazine L'innovation pour défi

Close

Les jeunes entreprises innovantes pour l'Habitat et la Ville du futur

villefutur3Asprom et Adelit organisent ensemble un séminaire ayant pour objectif de présenter les solutions pour la Ville du futur les Jeudi 29 et vendredi 30 novembre 2012 à la FIEEC, 17 rue de l'Amiral Hamelin 75116 Paris

De nouveaux besoins ont émergé en matière d'énergie : gestion de la pointe, énergies nouvelles réparties, nouveaux usages (comme les véhicules électriques). Face à ces nouveaux besoins, les technologies numériques permettent d'apporter des solutions nouvelles de maîtrise de la demande d'énergie.

La recherche de la performance optimale au niveau de l'utilisation de l'énergie permet de réduire la quantité nécessaire de ressources énergétiques - aujourd'hui largement basées sur des ressources naturelles non-renouvelables -, de limiter les pollutions engendrées, et d'atténuer le coût économique.

Le bâtiment reste de loin le secteur le plus consommateur d'énergie, représentant, à lui seul, plus de 40% des dépenses en énergie de la France. Agir sur les économies d'énergie dans ce secteur est donc essentiel.

Présenté comme une solution miracle, le véhicule électrique présente de nombreux avantages : pas d'émission de CO2, et pas de bruit, c'est l'idéal en ville. Encore faut-il comptabiliser les émissions pour produire l'électricité. Les batteries sont longues à charger et nécessitent des infrastructures lourdes.

La maîtrise du stockage de l'énergie est particulièrement importante pour valoriser les énergies alternatives, telles que l'éolien ou le solaire, sûres et renouvelables, mais par nature intermittentes. Une batterie/accumulateur est un moyen pour stocker de l'électricité, une pile en est un autre.

L'efficacité énergétique est désormais une priorité qui va impacter l'habitat et la ville du futur. Autre priorité qui améliorera notre vie au sein de la cité : les systèmes de la ville en mouvement avec l'explosion des technologies de communication sans fil de proximité.

De nombreuses PME innovantes sont impliquées dans le développement de technologies qui vont permettre de maîtriser la consommation d'énergie et d'améliorer la sécurité, le confort et la communication dans l'habitat et la ville du futur. Pour mieux connaître ces développements, l'ASPROM (Association pour la Promotion des technologies innovantes) et ADELIT vous proposent de participer à deux journées de séminaires avec quelques-uns des meilleurs experts de ces PME Innovantes.

Au sommaire du matin du Jeudi 29 novembre : Maîtrise de l'énergie : convergence énergie-Telecoms

9h – 9h30 : Eco-quartiers/smart cities : les enjeux d'une nouvelle gestion collective de l'énergie résidentielle. Par Serge SUBIRON, PDG d'IJENKO

En parallèle des projets de Smart Grid à échelle nationale, on assiste aujourd'hui à l'émergence de smart grids locaux ou régionaux, répondant aux enjeux des villes et des quartiers en matière de rénovation urbaine, de respect des réglementations environnementales, de meilleure régulation des flux et d'équilibre énergétique et de qualité de services aux citoyens.

L'un des enjeux de ces micro-grids est de pouvoir mesurer et piloter l'ensemble des flux énergétiques au sein d'une zone urbaine, à partir d'un Centre d'Opérations unique, en prenant en compte les différentes « énergies » (électricité, eau, gaz), la production locale (EnR, biomasse...), le stockage et les véhicules électriques. Le défi est d'autant plus complexe que les intérêts des différents acteurs ne sont pas de même nature. Des Cockpits de gestion des flux des villes durables se créent, comme mécanisme technique d'intermédiation entre les consommateurs, les producteurs, les distributeurs et plus généralement les responsables d'équilibre de l'énergie.

Développement des différents enjeux de cette nouvelle gestion collective de l'énergie, appliquée au secteur résidentiel du quartier, de la ville, et présentation d' un exemple d'application dans le cadre du projet ISSY GRID, 1er réseau de quartier intelligent en France.

9h30 – 10h Implication des occupants dans la démarche de maîtrise de l'énergie. Par Marc BONS, fondateur de FLUDIA

Le rôle des occupants est primordial pour parvenir à maîtriser les consommations réelles des bâtiments dans leur utilisation quotidienne. Sans une implication des utilisateurs du bâtiment, les meilleures solutions d'équipements performants, d'isolation et même d'automatismes, sont au mieux sous-optimales et au pire contre-productives.4 Cette implication, dans sa forme la moins élaborée, consiste déjà à ne pas s'opposer frontalement à la recherche de performance énergétique. A ne pas ouvrir les fenêtres pour réguler la température, à ne pas faire souffler le chaud et le froid au même endroit et au même moment, à ne pas forcer le fonctionnement de la clim tout le week-end pour être sûr d'être au frais le lundi matin...

Cette implication, dans des formes plus élaborées, contribue à la recherche de solutions concrètes (astuces, réglages, remontées d'information), à l'établissement d'une vigilance partagée avec les équipes de maintenance, à la diffusion des bonnes pratiques, à la prise d'initiatives dans les arbitrages entre confort et sobriété énergétique...

Pour favoriser la participation des occupants au "projet commun" de maîtrise de l'énergie, des formules pédagogiques simples, ont été imaginées, soutenues par des innovations technologiques issues de la R&D de Fludia (lecture optique, répartition par usage, affichage instantané).

Présentation donc, d'une part, du contenu des projets concrets mis en œuvre et d'autre part, des innovations qui permettent à ces projets de gagner en efficacité et en aptitude à la généralisation.

Programme complet et inscription

 

Loading...
Loading...