UP' Magazine L'innovation pour défi

Close

Prospective urbaine & alimentation

agricultureurbaineJe profite de l'occasion de deux expositions proposées actuellement par la Mairie de Paris pour vous sensibiliser fortement à un des grands changements en cours et à venir, celui de l'agriculture urbaine, de la ville comestible...

Avant de vous parler de ces deux expositions, voici une petite synthèse historique du sujet :

D'évidence, l'autosuffisance alimentaire et énergétique des villes modernes devient indispensable dans la conjoncture actuelle. Sans compter que cela répond également au besoin alimentaire des individus de relocalisme, de végétal, de proximité.

En 2005, la FAO estimait que l'agriculture urbaine et périurbaine permettait déjà de nourrir environ 700 millions de citadins, soit le quart de la population urbaine mondiale.

fermeverticaleLe phénomène d'urban farming fleurit sur les balcons et les toits des villes depuis 2003, particulièrement aux Etats Unis, au Canada et aux Pays Bas – comme l'exemplaire éco-quartier d'Eva Lanxmeer aux Pays Bas.

Taja Sevelle, initiatrice de l'urban farming à Détroit parle «d'aménagement comestible» des villes. En effet, les fermes urbaines rendent obsolètes les cloisonnements campagnes villes organisés par les hommes.

 

Cette nouvelle pratique agricole bouleverse les codes traditionnels qui associent l'agriculture à la campagne, et les villes aux activités industrielles de commerce et de services. Le concept présente également des bénéfices environnementaux très intéressants : si à long terme les villes peuvent devenir auto-suffisantes, l'acheminement des matières premières devrait quasiment disparaître. Résultats : moins d'émissions de CO2 dus aux transports et des fruits et légumes qui conservent davantage leurs propriétés.

A Détroit, l'association garden ressources fait rimer agriculture urbaine et réinsertion sociale: des chômeurs deviennent jardiniers puis récoltent, voire vendent leur production. L'agriculture urbaine réanime le lien social, c'est une activité collective. Dans les jardins partagés des villes américaines, on retrouve des personnes de tout âge et de toute catégorie sociale. Le potager devient un levier de cohésion sociale : « Le potager, contribue à développer le système racinaire entre les humains, favorise des semis de relations, des échanges chlorophylliens entre individus » Dominique Louise Pélegrin.

A Rosario en Argentine, les fermes urbaines sont à la fois sources d'emploi et outils de sensibilisation à la consommation responsable. L'ONU a d'ailleurs reconnu en 2004, le projet d'agriculture urbaine de Rosario, comme l'une des dix meilleures pratiques au monde pour lutter contre la pauvreté dans le respect de l'environnement.

En route donc vers l'aménagement comestible des villes au Sud mais aussi ici comme l'atteste la récente dépêche de l'AFP : des potagers commencent à pousser sur les toits de Paris (voir blog proame « Paris, ville comestible demain ? » : http://www.proame.net/paris-ville-comestible-demain-agriculture-urbaine/

Deux expositions actuelles à Paris :

carrotcity- Carott City, parc de Bercy Paris 12ème,  jusqu'au 30 septembre 2012.

Du 20 juin au 30 septembre, le parc de Bercy (Paris 12e) présentera l'exposition internationale « Carrot City », sur les projets novateurs en matière de production alimentaire durable en ville. Cette exposition itinérante offre un aperçu d'initiatives contemporaines réalisées dans plusieurs villes du monde. Déjà exposée à Berlin, Toronto, New York... elle s'est enrichie, au fil de ses voyages, d'expériences locales sous forme de photographies et de visuels qui illustrent la conception, l'aménagement et le développement des projets d'agriculture urbaine et nourrissent la réflexion sur la revitalisation de différents espaces urbains.A ne pas manquer les exemples de Détroit et les serres urbaines perchées canadiennes fournissant directement des restaurants situés au rez-de-chaussée.

choux- Savez-vous planter les choux ? du 16 juin au 4 novembre 2012 au parc de Bagatelle Paris.

Le parc de Bagatelle fête cette année l'agriculture urbaine et péri-urbaine, le retour à la terre et s'interroge sur l'alimentation en ville.

Producteurs des environs de Paris, marchés, halles et légumes oubliés seront à l'honneur dans les bâtiments et dans le parc. En 1965, il y avait encore 3 000 maraîchers en Ile-de-France. Aujourd'hui, ils ne sont plus que 300, mais ils perpétuent encore cette tradition. Enfants et adultes découvriront pommes de terre, fruits et légumes et se questionneront sur les nouvelles façons de nourrir Paris demain.

Plus d'infos sur ce sujet :

Le concept des fermes verticales : cette idée regroupe divers concepts basés sur l'idée de cultiver des quantités significatives de produits alimentaires dans des tours, parois ou structures verticales, de manière à produire plus sur une sur une surface au sol restreinte pour répondre à des besoins de proximité (filières courtes). Certains projets sont des sortes de gratte-ciel consacrés à l'agriculture (farmscrapers). L'idée de base des projets les plus souvent cités vient d'un concept développé en 1999 par Dickson Despommier, professeur en santé environnementale et microbiologie à l'université Columbia à New York en association avec des étudiants diplômés de la Medical ecology class.

Le design architectural de ces tours a d'abord été développé par Andrew Kranis de la Columbia University et Gordon Graff à l'University of Waterloo. Vincent Callebaut, architecte, qui a déjà imaginé Lylipad (ville nénuphar pour réfugiés climatiques) a conçu quant à lui un prototype de ferme urbaine biologique : la tour Dragonfly qui a l'ambition de réduire l'empreinte écologique des consommateurs urbains en faisant d'eux des agriculteurs.

Pour aller plus loin :

Les Windows farmes pour chez soi : http://www.proame.net/prospective-agriculture-urbaine-les-windowfarms-pour-cultiver-un-potager-vertical/

Les fermes verticales : http://www.proame.net/les-fermes-verticales-urbaines-bonjour-a-lagriculture-urbaine/

Paris ville comestible demain ? : http://www.proame.net/paris-ville-comestible-demain-agriculture-urbaine/

A consulter l'atelier de fin mars 2010 de transit city : http://www.transit-city.com/ateliers/precedentes/fermes/

Le fruit comme produit de luxe : Urbanana : http://up-magazine.info/index.php?option=com_content&view=article&id=387:le-fruit-comme-produit-de-luxe&catid=90&Itemid=544

 

Loading...
Loading...