UP' Magazine L'innovation pour défi

Close

Lunettes connectées : il n'y a pas que Google !

lunettelasterLemonde.fr titrait il y a quelques jours : " Lunettes connectées : les clins d'œil de Google à la science-fiction" ; Ouest-France : "Google planche sur un projet de lunettes connectées" ; Challenges : "Semaine connectée 9 : lunettes Google,..." ; Métro : "Google chausse les lunettes connectées" ; etc...d'accord, mais il n'y a pas que Google qui fait de l'oeil à la science fiction !

Depuis deux ans, Google a fortement investi dans les technologies de reconnaissance visuelle et de réalité augmentée. Son application Google Goggles, capable de reconnaître bâtiments, textes et œuvres d'art prises en photo avec un téléphone portable, a connu un succès d'estime. Le géant du Web avait également racheté en 2010 Plink, une société spécialisée dans la reconnaissance d'images.

Si de nombreux chercheurs travaillent sur des applications dites "de réalité augmentée", le fait d'ajouter une "surcouche" d'informations numériques au monde réel, la plupart des logiciels actuellement disponibles (Goggles, Layar...) nécessitent l'utilisation d'un téléphone portable. Cette contrainte forte constitue l'une des principales limitations de ces technologies aux applications multiples, allant de la photographie au jeu vidéo.

S'affranchir de la contrainte du mobile est l'une des clés pour le développement des applications de réalité augmentée ; plusieurs projets récents ont exploré cette direction, permettant par exemple de transformer n'importe quel objet en interface d'ordinateur. Aucun n'a toutefois abouti pour l'instant à une interface commercialisée auprès du grand public à un prix abordable. (Source : LeMonde.fr - 5 avril 2012)

D'après les informations du Washington Post, Google travaillerait sur plusieurs versions de ces lunettes, pour lesquelles aucune date de commercialisation n'a été avancée. Un prototype de lentilles de contact connectées serait également en développement.

laster2La technologie de Laster.fr

Issue de plusieurs années de recherche en collaboration notamment avec l'Institut d'Optique et l'Université Paris Sud, la technologie EnhancedViewTM permet d'afficher aujourd'hui tout type d'informations (textes, images, vidéos, 3D,...) sur un simple verre transparent.

Le principe de la technologie repose sur la courbure spécifique d'un dioptre semi-réfléchissant qui renvoie l'image d'une source de lumière polychromatique collimatée dans le champ de vision du porteur. Grâce aux propriétés particulières de ces verres, il est ainsi possible d'obtenir un champ de vision augmenté extrêmement large (40° x 30° en standard) avec une résolution supérieure à 800 x 600 pixels. Ce qui correspond à visualiser un écran flottant de 90 cm (34'') de diagonale à une distance de 1 mètre et près de 270 cm de diagonale (88'') à une distance de 3 mètres !

Un rêve à portée de main : voir ce qu'on ne peut voir habituellement !

Associés à des algorithmes avancées de reconnaissance d'objets avec ou sans marqueurs, de tracking et de recalage, la technologie EnhancedViewTM permet de mettre en œuvre des applications de réalité augmentée dans les secteurs du médical, de l'aéronautique, du militaire et bientôt du grand public !  Ces technologies permettront d'accéder à l'Internet mobile ainsi qu'à une réalité augmentée d'informations qui ne se verraient pas à l'oeil nu (informations touristiques, informations contextualisées, vision de nuit).

LASTER Technologies est une société à l'avant-garde des technologies d'affichage numérique en réalité augmentée, créée par une équipe d'experts en optique et en traitement d'images au sein du CNRS en janvier 2005. Les lunettes informatives LASTER offrent une vision naturelle, sur verres transparents, enrichie d'informations numériques : textes, images, vidéos, animations.

L'adjonction d'images et d'informations dans le champ de travail de l'utilisateur permet de compléter sa perception du réel. En combinant le réel avec le virtuel, leurs produits permettent à l'utilisateur de visualiser des éléments qu'il ne verrait pas naturellement à l'oeil nu, de surveiller des données en temps réel, de disposer d'alarmes visuelles en toutes situations. Ils peuvent l'assister dans des opérations manuelles complexes, le guider dans un nouveau lieu, ou encore simuler des événements afin de le préparer à mieux réagir à des situations réelles futures.

masquerealiteaugmenteeLe masque de ski de réalité augmentée sur verre transparent, c'est eux !

Il s'appelle 'LASTER MG1',et est  le premier masque de ski de réalité augmentée sur verre transparent. Destiné aux sportifs et amateurs de ski, aussi bien qu'aux professionnels de l'industrie ayant besoin d'un masque de protection et d'informations mains-libres en vision ou réalité augmentée, il permet d'afficher des informations complémentaires, telles que des données de géolocalisation et des informations contextuelles dans le champ de vision naturel de l'utilisateur, à l'instar des pilotes de chasse (altitude, vitesse, plan, sites à proximité, zones à risque, etc..).  

AR Desk, le Bureau du futur 

A l'occasion des rencontres de Laval Virtual 2012, Laster technologies a présenté l'AR Desk « le bureau du futur », un nouveau concept de bureau à base de technologies de réalité augmentée. Ce bureau est dédié au métier d'architecte. Les modèles 2D/3D des projets de l'architecte s'affichent ainsi en réalité augmentée sur le bureau, différents outils virtuels de manipulation des modèles sont proposés, et le bill board virtuel permet, en même temps, d'afficher des documents multimédia complémentaires.

Différents emplacements d'affichage et d'interaction sont reconnus sur le bureau via la caméra miniaturisée embarquée sur la lunette de réalité augmentée sur verre transparent développée par Laster. L'AR Desk comporte un espace d'affichage des modèles 2D/3D, un bill board et plusieurs espaces d'affichages pour les outils virtuels d'interaction (il suffit de placer la main sur chaque outil pour activer la fonction). Ces outils offrent plusieurs fonctions : zoom, rotation, assemblage/de-assemblage, bill board, nouveau modèle/reset, et une fonction transversale «+/-».

L'architecte peut ainsi afficher le modèle 3D de son projet, le manipuler, zoomer sur un détail, ou encore, « démonter » le modèle, tout en consultant la fiche multimédia « projet » qui s'affiche sur le billboard. Le concept de l'AR Desk a été conçu pour être évolutif et modulable. Il peut intégrer de nouveaux outils d'interaction et être adapté à d'autres métiers.

 

 

Loading...
Loading...