Close
Dans Analyses

Une innovation ne se décrète pas, elle se constate

Il y a quelques semaines, Xavier de la Porte, ex-Place de la Toile sur France Culture et maintenant rédacteur en chef de Rue89 publiait un article passionnant sur l'origine politique de l'innovation. Il est toujours intéressant de faire appel à Diderot et d'Alembert pour offrir une autre perspective enrichissante.

De nombreux articles sont publiés régulièrement sur le sujet de l'innovation, source inépuisable pour les journalistes et les politiques de notre rédemption économique. Les publicitaires font régulièrement appel au concept. Tous les business plans à la recherche de financement ne proposent bien entendu que des innovations. Chaque jour, des communiqués de presse annoncent "une nouvelle innovation qui va révolutionner notre vie de tous les jours", dans tous les domaines, y compris dans ceux couverts par ce blog, que ce soient de nouvelles méthodes de paiement ou toute sortes d'objets connectés ou des services dans le Cloud. Sans remonter à Schumpeter (1), rappelons une méthode simple pour savoir si un produit ou un service est une innovation.

Sans usage, pas d'innovation

La notion d'usage, d'adoption, d'acceptation par le grand public ou dans l'industrie, et d'impact sur nos habitudes est le point-clé comme l'explique fort bien et régulièrement Marc Giget, fondateur de l'Institut européen de Stratégies créatives et d’Innovation et animateur infatigable des Mardis de l’Innovation. Voyons quelques exemples divers pour illustrer notre propos.

Charles Cros a inventé le paléophone, l'ancètre du phonographe. En 1877 il en a décrit le principe sans jamais le réaliser. La même année, Edison dépose un brevet pour le phonographe est en fait une innovation en le commercialisant avec succès.
Le standard MP3 a végété une dizaine d'années dans un laboratoire du Fraunhofer Institute en Allemagne avant que Winamp, Napster et tous les MP3 players y compris l'iPod en fassent une innovation qui a changé la manière d'écouter de la musique, en permettant d'emporter avec soi toute sa musique plutôt qu'un album, tout comme l'invention par Sony du Walkman a été une vraie innovation en permettant à chacun d'emporter de la musique avec soi en tout lieu.
Le Segway est un bel exemple d'un produit qui allait "révolutionner le transport urbain". D'après ces créateurs et ses investisseurs (dont Jeff Bezos, Amazon et Steve Jobs - on ne gagne pas à tous les coups), on allait construire des villes conçues autour du Segway. Vingt ans après, on en aperçoit de temps en temps servant à promener quelques touristes dans les grandes villes et à véhiculer des agents de sécurité dans des aéroports. Le Segway est une très belle réalisation technique mais il n'a jamais atteint une masse critique suffisante pour impacter notre quotidien et être considéré comme un innovation malgrè les déclarations fracassantes à son lancement.
• Autre exemple : la visiophonie, l'objet d'un des tous premiers articles de ce blog il y a plus de 4 ans. On allait se regarder tout en se téléphonant en associant téléphone et télévision. Un article de 1948 présentait déjà cette invention - le vidéotéléphone, et signalait même que la première expérience datait de 1937. France Telecom et d'autres opérateurs telecom ont régulièrement relancer le projet sans succès. Skype est ce qu'il y a de plus proche, mais c'est en rendant gratuit des échanges voix à travers les PC et en ajoutant ensuite la vidéo que l'usage s'est créé bien loin du concept d'origine "j'appelle avec un téléphone et je vois mon correspondant". Le visiophonie n'est pas une innovation alors qu'elle a été créée il y a 70 ans et annoncée comme telle. Par contre, la visioconférence sur un principe similaire a trouvé son public et peut-être considéré comme une innovation.
Roland Moreno a inventé la carte à puce en 1974 (2), le coeur du système bancaire et mobile dans le monde - près de 7 mds de carte à puce (sous de nombreux facteurs de forme) sont vendus dans le monde chaque année. A sa création, il pensait qu'elle servirait au dossier médical personnalisé (ce qui n'est toujours pas le cas). Après 10 ans de disette après son invention, les PPT en ont fait le support de la Télécarte en 1983 pour permettre aux étrangers de téléphoner plus facilement à une époque où le mobile n'existait pas. Les français ont adopté ce moyen de communiquer qui ne leur étaient pas destiné et le développement de la carte à puce a explosé. Il a donc fallu 10 ans avant que cette invention trouve son usage et devienne une innovation.
• Dans l'aéronautique, le turboréacteur est une innovation, car il a permis le développement du transport aérien de masse tout en raccourcissant les distances. Et l'avion électrique d'Airbus ou le Solar Impulse avion solaire ? Il est clair qu'il est bien trop tôt pour parler d'innovation puisqu'à ce jour, seuls des prototypes volent réellement et dans des conditions très particulières. Des prouesses technologiques en attendant un usage grand public.
L'approche d'Apple est très claire dans le domaine. La société invente peu, a une R&D limitée si on compare avec Samsung par exemple, mais la société sait aller chercher les meilleurs nouvelles technologies pour les intégrer à ses produits et elles deviennent alors (souvent) des innovations. Apple n'a pas inventé la souris, l'interface graphique, le baladeur musical, le smartphone ou la tablette mais dans tous ces domaines, elle a permis au plus grand nombre de les utiliser. La souris avant Apple n'était qu'une invention de laboratoire. Les utilisateurs de produits Apple en adoptant cette méthode d'interaction proposée par Apple en ont fait une innovation. Et c'est pour cela que Steve Jobs tout comme Thomas Edison sont des innovateurs et que Léonard de Vinci, Denis Papin, Cugnot, Clément Ader sont des inventeurs. Les deux premiers ont été capable de transformer des concepts ou des inventions de laboratoire ou de garage, des technologies potentiellement prometteuses en usages changeant profondément notre manière de vivre.
Tous ces exemples sont plutôt technologiques et industriels mais bien sûr l'innovation se retrouve dans tous les domaines et cette même règle - pas d'innovation sans usage. Sans adoption par le public (ou une large diffusion dans le cadre d'une technologie B2B), une invention reste une invention dans le garage ou dans la tête de son inventeur.

Combien d'innovations constatées ?

La conséquence de ce premier point est donc que l'innovation ne se décrète pas, elle se constate. C'est après que l'usage soit établi que l'on peut affirmer qu'un produit ou un service est une innovation. On peut bien sûr proposer des politiques de l'innovation favorisant l'émergence d'idées et la créativité, mettre en place des stratégies permettant aux inventeurs, aux chercheurs d'avoir plus de possibilités de développer leur idées, de promouvoir leurs inventions et leur recherche, mais seule une utilisation à grande échelle, grand public ou professionnel, avec un impact réel sur les personnes ou notre environnement, une fois passé l'effet de mode ou de buzz, permet l'attribution du titre d'innovation.
Alors demain, lorsque vous lirez un article sur ce nouvel "objet" connecté (ou tout autre nouveau produit ou service), une "innovation qui va changer radicalement votre mode de vie", ajoutez l'adjectif "potentiel" et prenez du recul. Le cimetière des illusions est rempli d'innovations annoncées qui n'en étaient pas. A suivre...

Pierre Métivier - 3 Juillet 2014



• "Il est très aisé d'inventer des choses étonnantes, mais la difficulté consiste à les perfectionner pour leur donner une valeur commerciale. Ce sont celles-là dont je m'occupe. » Edison, 1889
• Segway Inc – Analysis of an innovation that failed to commercialize
L'innovation sur Wikipedia
• Si le sujet vous intéresse, les Mardis de l'innovation vous tendent les bras
• L'article de Wikipedia sur l'innovation, cite "Mars 2006. Lancement par Piaggio d'un nouveau produit innovant, le MP3, le premier scooter à trois roues. Succès : (150000) de vendus en France. Rétrospectivement, une « vraie » innovation." Expression étonnante que "vraie innovation" montrant bien la méconnaissance de la définition du mot. Pas de vraie ou fausse innovation, juste des innovations .. ou pas.
• Aller voir et revoir le Musée des Arts et Métiers, lieu magique de l'invention et aussi de l'innovation.
1. ll est obligatoire d'écrire le nom de Schumpeter dans tout article parlant d'innovation sous peine de passer pour un amateur par les "gardiens du dogme".
2. L'attribution de l'invention de la carte à puce à Roland Moreno est parfois contestée d'où cette note.