Close

Eric Julien: L'explorateur d’interstices

Eric Julien
Eric Julien nous fait partager les enseignements qu’il a reçus des Indiens Kogis, au travers de leur manière de vivre et de leur pérennité. Intrigué par leur voie inspirée du vivant, de leur respect et de l’harmonie avec les lois de la vie qui leur ont apportés plus de 4000 ans de durabilité, il se questionne sur la manière d’envisager une éco-modernité. Le moyen de concilier les sagesses des peuples racines et les talents de notre modernité. Son chemin de vie, original, vient bousculer les idées reçues et questionner nos représentations et certitudes.
 
Eric vit dans la Drôme, où il a contribué à créer l’Ecole de la Nature et des Savoirs. Géographe, diplômé en Sciences Politiques, il est consultant, spécialisé dans l’intelligence collective et l’accompagnement du changement. La « crise » est avant tout une crise du « regard », aime-t-il partager, elle appelle « l’ingéniosité ». Il se présente souvent comme « explorateur d’interstices », à la recherche des possibles de transformation des hommes et des organisations. Sa vie et ses recherches oscillent entre notre modernité, et la tradition des indiens Kogis, (Colombie) porteuse de ces principes du vivant, « que nous devons nous réapproprier d’urgence, pour permettre l’émergence du non advenu ».
 
Parties 1/3 :
- Eric Julien présente son parcours de vie
- Etre dans le courant de la vie
"Choisir d’être heureux est un acte de résistance politique. Nous sommes créateurs de valeurs comme force de vie." 
L’écologie pas au sens « mental », mais au sens « quotidien », au sens « vécu », au sens « pratique », au sens « d’éco-modernité », c'est-à-dire une modernité qui se réconcilierait avec le vivant."
 
 
Partie 2/3 :
- Etre en lien
- Apprendre à vivre en paix 
"Il y a quelque chose de l’ordre d’un nouvel imaginaire social à mettre en place ; cet imaginaire social, peut-être peut-il passer par ce que ces sociétés ont gardé en mémoire de la vie, peut-être…comme fondement de la vie : apprendre à vivre en paix. La fraternité est écrite dans la loi des origines, ce n’est pas discutable."
 
 
Partie 3/3 : Accepter ce qui est