Close
Dans Etudes

Les Jeunes 15-24 ans toqués de Smartphones

Les 15-24 ans, qui représentent près de 12% de la population, sont 7,3 millions en France. La quasi-totalité est internaute et raffole des smartphones à un point qu’on n’imagine peu communément. Un véritable plébiscite d’après la dernière enquête du Web Observatoire : près de 80% sont équipés.

Les smartphones ne connaissant pas la crise, les ventes n’arrêtent pas d’exploser. Ces téléphones intelligents sont tellement appréciés des consommateurs en France - comme ailleurs - que leurs ventes ont dépassé pour la première fois en 2013 celles des téléphones mobiles traditionnels. Elles représentent désormais les deux tiers de celles des téléphones portables écoulés dans l’hexagone, d’après le cabinet Gartner. La tendance n’est pas près de mollir. Les plus grands fans, on les rencontre surtout chez les 15-24 ans. Cette cible qui adore bouger est si adepte de cet outil indispensable pour rester en contact avec ses amis sur Facebook, Twitter ou Instagram, que ce compagnon ne les quitte quasiment jamais, ni dans les transports en commun, ni au travail, ni dans les loisirs, ni même à table.

Le bonheur d'internet dans la poche 

Si les 15-24 ans sont autant fans c’est parce que, à l’inverse des ordinateurs assez lourds et encombrants, les smartphones tiennent dans la poche pour ouvrir eux aussi avec bonheur la porte d’Internet. La proportion équipée de la cible est devenue impressionnante : huit internautes de 15-24 ans sur dix (79,2% exactement) ont désormais un smartphone, selon le bilan de l’enquête Web Observatoire portant sur le 1er trimestre 2014.

Le sésame fait partie intégrante du « dress code » de cette tranche d’âge. La cible si prisée des annonceurs - du fait de sa forte curiosité pour les marques et les nouveautés - a pris une nette avance sur la moyenne de la population déjà largement équipée (64,1%, sont dotés de ce précieux téléphone). Ainsi le smartphone est-il le deuxième moyen de connexion avec la Toile, après l’ordinateur qui caracole en tête : 96% des personnes de plus de 15 ans qui se sont connectées à Internet au cours du dernier mois l’ont fait sur ordinateur (66% sur mobile). A l’instar de l’ensemble de la population équipée de smartphone, les 15-24 ans sont plus d’un sur 2 (52,2%) à avoir choisi le système d’exploitation Android.

La publicité les intéresse  

Les 15-24 ans qui sont de grands adeptes de la gratuité font bon accueil à la publicité qui finance l’écosystème. Ils sont même moins zappeurs qu’on ne l’imagine. Ils voient la pub et l’acceptent avec le sourire pour son côté utilitaire. Ainsi les deux tiers des utilisateurs d’un smartphone (64,1%) témoignent avoir vu une publicité sur leur mobile, selon le module Mobile Consumer Insight de l’enquête Web Observatoire portant sur le 4e trimestre 2013.

De quoi enchanter les annonceurs qui chérissent cette jeune cible car la population en général n’a pas l’oeil aussi exercé (49,5%). La première occasion de voir la pub a lieu au cours du surf sur Internet, cela se passe ainsi chez un bon tiers de la cible (35,6% des jeunes). Le menu du service mobile de l’opérateur téléphonique offre une deuxième opportunité d’exposition à la publicité (21,2%) et la consultation des sites communautaires la troisième (pour 17,2%).

La publicité réjouit une bonne part des internautes de 15-24 ans utilisateurs de smartphones dès l’instant où elle les maintient informés, leur offre des avantages dans leur vie quotidienne et… fait baisser l’addition. 
C’est une tranche d’âge qui apprécie grandement les publicités interactives (jeux concours, bons de réduction…). Un score en fait foi : 45,3% des jeunes répondent volontiers à des annonces publicitaires sur smartphone (envoi de SMS/photo/email, recherche d’informations, achat sur mobile ou en magasin, …). La perspective d’améliorer leur pouvoir d’achat les enchante plus encore que la population en général : sept jeunes internautes sur dix ayant eu l’occasion de voir une pub sur leur mobile sont d’accord pour recevoir un message dès l’instant où il leur permet de réduire la facture. Cet avantage est plus frappant chez les jeunes (71,3%) que chez l’ensemble des internautes (58,6%). (Sources : Médiamétrie - Mobile Consumer Insight - 4ème trimestre 2013)

Le plaisir de retrouver ses "amis" sur Internet 

Le smartphone est un moyen de communication arrivé à maturité chez les internautes de 15-24 ans. Ils l’utilisent prioritairement pour se raccorder à un réseau social afin de rester en contact avec leur communauté. Une activité incontournable chez plus de huit jeunes sur dix (80,9%). Leur prédisposition est plus marquée que chez les internautes en général, l’ensemble de ces derniers se servant prioritairement de son téléphone intelligent pour d’autres activités, comme la recherche sur Internet, le surf ou la messagerie. Si la visite d’un réseau social demeure répandue dans la population en général (55,4% des 15 ans et plus utilisent ainsi leur smartphone) cette activité n’arrive qu’au cinquième rang de ses usages connectés.
Autre fonction prioritaire du smartphone pour les 15-24 ans : la recherche sur Internet via un moteur de recherche. Une pratique très répandue puisque 75% d’entre eux s’y adonnent. Davantage que l’ensemble des internautes pourtant largement adeptes de cette façon de faire (66,2%), au point d’en faire la fonction numéro 1 de leur téléphone.

Vive les messageries

Le smartphone est un moyen de communication si facile d’usage pour les internautes de 15-24 ans qu’ils le plébiscitent quand il s’agit d’échanger avec ses amis sur une messagerie instantanée, de participer à un chat, ou encore d’adresser des sms online ou en recevoir. Ce type de communication partagée par trois jeunes internautes sur quatre (74,7%) constitue leur troisième activité prioritaire. Une cible décidément en avance sur la population en général (63,3% pratiquent ainsi). Par ailleurs, autant de jeunes ou presque (74%) jonglent avec leur smartphone pour surfer sur Internet. Davantage que l’ensemble de la population, une fois de plus. Au-delà de ces activités très pratiquées par les jeunes, d’autres sont répandues auprès de six individus sur dix mais ne sont pas aussi exacerbées.

Ainsi les internautes de 15-24 ans téléchargent-ils souvent des applications gratuites (64,1%), plus fréquemment que la population en général (54,3%). Ils aiment bien également adresser et recevoir des mails (62,9%, à peine plus, sur ce plan, que la moyenne de la population). De même consultent-ils volontiers des applications (61,7%), avec un engouement plus manifeste, au demeurant, que la population en général (49,9%).

Enfin, contrairement à une idée préconçue assez répandue chez les cibles plus âgées qui baignent dans l’audiovisuel et les jeux vidéos, les jeunes consultent volontiers la presse ou l’actualité gratuite : près d’un individu sur deux s’y adonne. Avec un score plus conséquent que chez l’ensemble des internautes, cette activité fait même partie du top 10 des activités prioritaires des jeunes internautes.

Des applications pour se divertir 

Les 15-24 ans sont intéressés en masse par tout ce qui peut faciliter la vie pratique. D’après l’étude Mobile Consumer Insight portant sur le 4ème trimestre 2013, près d’un sur deux (46,7%) déclare ainsi un intérêt manifeste pour les notifications d’informations pratiques sur leur smartphone, bien plus que l’ensemble des internautes (39,9%). Leur intérêt est également soutenu en faveur des bons de réduction (36,8%), ou encore des flashes d’actualité (31,9%, à l’instar de l’ensemble de la population internaute). L’utilisation des flash-code a franchement le vent en poupe (42,7%), plus que chez l’ensemble des internautes (37,8%).

Pas étonnant donc de voir les jeunes raffoler des applications. Ils en téléchargent bien plus facilement que la moyenne des internautes. Prendre connaissance des applications existantes est devenu un sport répandu ! Deux sur trois (65,9%) s’informent en priorité du choix possible en ouvrant la porte d’un magasin d’applications. Une filière deux fois plus suivie que le recours aux conseils d’un ami (36,1%) ou la lecture du top des applis les plus populaires (35,5%). 

Sans surprise, le téléchargement de jeux tient le haut du pavé : 68% s’adonnent à cet exercice contre 56,3% en moyenne chez l’ensemble des internautes. Les applications de divertissement sont également très prisées (40,3%). Envie de se faire plaisir, sans nul doute, elles l’emportent sur les applications de voyage ou de style de vie (28,1%). Au-delà de la curiosité et l’engouement pour une large panoplie d’applis, reste leur utilisation réelle. Sur ce plan, les applications de divertissement apparaissent plus utilisées (71,3%) que celles de jeu (62,4%) et de musique (54,8%).

En bref, les jeunes internautes veulent profiter autant que possible de toutes les curiosités de la vie.

Source : Marc Pellerin - Audience le mag - Médiamétrie : – Web Observatoire (1er trimestre 2014) et Mobile Consumer Insight (4ème trimestre 2013)