Close
Dans Etudes

La France et le Numérique : nouveau baromètre INOP'S

La France et le Numérique : INOP’S publie les résultats de son baromètre sur les Entreprises de Service du Numérique (ESN).

INOP’S est une entreprise française qui s’est donné pour mission de rétablir le lien entre PME et grands donneurs d’ordre. Son objectif, transformer le marché de la prestation intellectuelle en ouvrant le marché des grands comptes aux petites et moyennes entreprises.

La première édition du Baromètre INOP’S

Cet été, INOP’S a interrogé 300 entreprises de France, spécialistes du numérique sur le secteur de la prestation de services, afin d’identifier précisément les difficultés qu’elles rencontrent, et comprendre l’état d’esprit des entrepreneurs. Celles-ci sont implantées sur l’ensemble du territoire et orientées vers les clients grands comptes privés et publics.
Les complexités d’accès aux marchés pour les PME sont la principale difficulté pour ces entrepreneurs (38%) : marchés publics ou privés, ils sont le premier casse-tête relevé par les répondants : « La politique d’achat est clairement pointée sur doigt dans les réponses » commente Laurent Lévy, Président d’INOP’S. « Les meilleures expertises se trouvent dans nos PME. Pourtant, les grandes entreprises s’adressent majoritairement aux grands généralistes SSII pour répondre à leurs besoins. »
Juste après, c’est la difficulté de recruter des profils qualifiés qui pose problème : obstacle RH numéro 1 au développement des petites et moyennes entreprises, il représente 27% des réponses.

88% des problèmes de tarifs relevés par les entrepreneurs proviennent du positionnement des grandes SSII généralistes dans les référencements et contrats cadres au détriment des PME d’expertise, de niche et d’innovation sur les secteurs du numérique : plus que la baisse générale des tarifs constatée sur ces marchés, c’est le quasi monopole des grands groupes généralistes qui pose problème.

« Les entrepreneurs que nous avons interrogés soulignent une difficulté très française, celui des délais de paiement » ajoute Laurent Lévy. Ces retards sont la cause sous-jacente des difficultés financières des PME, la trésorerie étant le nerf de la guerre d’une PME en croissance.

Une majorité des PME n’investissent rien, ou presque, en R&D… un comble pour des entreprises innovantes ! Ces PME, qui pour 60% d’entre elles investissent moins de 5% de leur CA en Recherche & Développement, n’ont en fait pas les moyens de le faire du fait de leurs difficultés financières. « 58% des entrepreneurs voudraient investir davantage mais ne le peuvent pas. Et moins de la moitié ont fait appel au CIR durant les deux dernières années, l’outil Crédit Impôts Recherche étant plus axé sur l’innovation de rupture que l’innovation appliquée du numérique » commente Laurent Lévy.

88% des entrepreneurs ne se sentent pas suffisamment considérés (voire pas du tout) par le gouvernement, les chambres syndicales et les associations professionnelles. Ces chefs d’entreprises ne perçoivent pas l’apport de l’action institutionnelle dans leur développement et leurs difficultés actuelles et conjoncturelles.

Pour 70% d’entre elles, les ESN de l’hexagone se sentent seules : « Les chefs d’entreprises que nous avons interrogés témoignent d’un sentiment d’abandon de la part de leur écosystème. Ils ne perçoivent pas l’accompagnement de l’état ni celui de leurs partenaires financiers, et ne se sentent pas reconnus par les clients grands comptes. » analyse Laurent Lévy.

L’analyse de Laurent Lévy

« Ce baromètre aurait pu s’appeler « Du discours à la réalité », tant la réalité des PME est en décalage avec l’exaltation institutionnelle autour des PME en tant que vecteurs agiles du développement économique français.
. Les grandes entreprises nationales sont vues comme des forteresses imprenables, défendues par leurs processus de référencement et imposant des délais de paiement déraisonnables - et qui dépassent pour certains le cadre réglementaire.
. Pour avoir accès à ces marchés, les PME sont contraints de se positionner comme des sous-traitants de grands fournisseurs avec une double pénalité à payer : la non-reconnaissance de leur identité de par l’opacité de la relation de sous-traitance avec les grands acteurs généralistes, et la compression des marges du fait des mark-up importants imposés par les grands fournisseurs. »

Visualiser le baromètre complet

A propos d'INOP’S
INOP’S est le premier acteur de prestations intellectuelles d’expertises IT et de conseils métiers, s’appuyant sur un réseau de partenaires labellisés. Par son modèle unique, INOP’S fédère autour de projets informatiques les meilleurs experts à forte valeur ajoutée (expertise technique, métier, innovation) et les grands donneurs d’ordre privés et publics.
La société s’appuie sur un processus rigoureux de labellisation « INOP’S Certified Partner » revu régulièrement pour qualifier les compétences de ses partenaires et garantir leur qualité et leur réactivité.
Forte d’un réseau de près de 8500 spécialistes des solutions IT et du conseil, INOP’S apporte une réponse multi-experte adaptée aux exigences des grands donneurs d’ordre en termes de coûts, d’innovation et de délais sur près de 120 domaines de compétences.
www.inops.fr