Notre sélection de livres

Femmes et santé, encore une affaire d’hommes?

femmes et santé
Femmes et santé, encore une affaire d’hommes ? de Catherine Vidal et Muriel Salle - Editions Belin, collection Egale à Egal, septembre 2017
 
En matière de santé, femmes et hommes ne sont pas logés à la même enseigne. Pas seulement pour des raisons biologiques, mais aussi pour des raisons sociales, culturelles et économiques qui ne sont pas assez prises en compte. Les préjugés liés au genre influencent les pratiques médicales, la recherche, l’enseignement et le comportement des soignant.es comme des patient.es. Ils conduisent à des situations d’inégalité et de discrimination entre les sexes dans l’accès aux soins et la prise en charge médicale. L’objectif de ce livre est d’éveiller la vigilance d'un large public face aux inégalités de santé, pour une médecine plus égalitaire au service de la santé des femmes et des hommes.
 
Muriel Salle est maîtresse de conférences en histoire à l’Université Claude-Bernard Lyon 1. Elle est membre fondatrice de l’Association de recherche pour le genre en éducation et formation.
Catherine Vidal est neurobiologiste, directrice de recherche honoraire à l’Institut Pasteur et membre du Comité d’éthique de l’Inserm où elle est co-responsable du groupe « Genre et recherche en santé ».
 
Synopsis
 
Si les inégalités de santé entre les femmes et les hommes sont bien établies dans les enquêtes épidémiologiques, force est de constater que trop peu des recherches ont pour objet de les étudier dans une perspective globale qui intègre les facteurs biologiques, socio-culturels et économiques. Les différences de santé entre les sexes ne sont qu'en partie biologiques. Les représentations sociales du féminin et du masculin influencent les pratiques médicales, la recherche, l’enseignement et le comportement des soignants comme des patients. Les stéréotypes liés au genre font encore obstacle à la prise en charge efficace et équitable de pathologie graves comme les maladies cardio-vasculaires, l'ostéoporose, l’autisme etc. A cela s'ajoutent les conditions économiques et sociales de précarité qui touchent particulièrement les femmes et se répercutent sur leur santé.
L’ensemble de ces facteurs conduit à des situations d’inégalité de santé et de discrimination entre les sexes dans l’accès aux soins et la prise en charge médicale.
Dans le domaine de la recherche, prendre en compte le genre conduit à formuler de nouvelles hypothèses qui articulent les rôles des facteurs biologiques, sociaux et environnementaux dans les pathologies des femmes et des hommes.
Enfin, l'information aux patients est tout autant nécessaire pour la prévention des pathologies telles que les maladies cardiovasculaires et l'ostéoporose.
Considérer le genre dans la recherche et la santé constitue un enjeu de bioéthique majeur.  
 
Pour aller plus loin :
 
Le groupe de travail « Genre et Recherche en Santé » du Comité d’éthique de l’Inserm animé par Catherine Vidal et Jennifer Merchant :
Depuis 2013, le groupe « Genre et Recherche en Santé » du Comité d’éthique de l’Inserm travaille sur les enjeux éthiques des inégalités de santé entre les femmes et les hommes et sur les moyens d'améliorer les pratiques de recherche et de clinique (voir les rapports sur le site du comité http://www.inserm.fr/qu-est-ce-que-l-inserm/l-ethique-a-l-inserm/les-groupes-de-reflexion-thematique-du-comite-d-ethique).
 
Action récentes :
- Lancement d'une série de clips vidéos intitulée : "Genre et santé : attention aux clichés !
Série à destination d'un large public : patients, étudiants, médecins, chercheurs…. Ces six vidéos d'1 min sont des alertes face aux préjugés sur la santé des femmes et des hommes, pour mieux prendre en compte le genre dans la médecine et la recherche.
- Organisation d'un  Colloque international le 23 Novembre 2017  à Paris :"Sexe et genre dans les recherches en santé : une articulation innovante"
Captation Vidéo : Lien direct site web Inserm 
 

 

Articles en relation
La nanomédecine pour régénérer les articulations

Des chercheurs de l’Inserm et de l’Université de Strasbourg, au sein de l’Unité 1260 ” Nanomédecine régénérative”, ont mis au point un implant qui, appliqué comme un pansement, permet de régénérer les...

Sauv Life, l'appli qui sauve des vies

La grande majorité des cas d’accidents cardiaques survient au domicile (75%). Un chiffre qui confirme que le taux de survie dépend de la rapidité de réaction dans les secours à apporter. Une...

Addictions : ce que l'on doit changer

Selon une note des services de lutte contre les trafics de stupéfiants, la concentration en THC de la résine de cannabis est passée de 11% à 26,5% en huit ans. D’après les spécialistes, plus sa...

Nos cerveaux resteront-ils humains ?

Le XIXe siècle était celui des mesures physiques du crâne ou du cerveau pour justifier la hiérarchie entre les sexes, les races et classes sociales. Les critères modernes du XXe siècle sont les tests...

Plus d'articles
Les médicaments opiacés et la morphine bientôt bannis pour être remplacés par un produit naturel ?
Robotique, génomique, nano : la médecine change et n’a plus rien à voir avec ce qu’elle était
L’épidémiologie arriverait à bout de souffle
Dioxyde de titane E171 : suppression prévue mi-avril
Le gouvernement français se défausse sur l’interdiction du dioxyde de titane (E171)
Impostures, profits, faux-semblants : ce qui se cache derrière le fléau des faux médicaments