Close

Sortie internationale de la BD "Biogaz pour les Nazes"

La version anglaise de "Biogaz pour les Nazes" le livret pédagogique d’Alofa Tuvalu sur la biomasse-énergie, sort de presse pour une diffusion dans 15 pays du Pacifique.

« Nous sommes tous Tuvaluens ». La tragique exemplarité de la situation tuvaluenne a conduit ALOFA TUVALU à concevoir, au niveau national, une opération multi-supports d’éducation aux changements climatiques : les Chapiteaux « A l’eau, la Terre » et des publications de sensibilisation et d'alerte basées sur un principe, celui de décrire et d'expliquer le phénomène des changements climatiques et les moyens d’y faire face à partir de l’exemple concret de Tuvalu : archipel de neuf îles perdu dans le Pacifique sud et première nation menacée de disparaître sous la montée des eaux. L’idée : donner du sens aux décennies qui lui restent et offrir une chance à ses enfants de rester sur leur terre en nourrissant l’espoir d’épargner pareil sort à d’autres territoires.

Des actions que l’ONG propose depuis l’automne 2005 aux municipalités françaises et qui comptent parmi leurs partenaires et soutiens privilégiés l’ADEME, le Conseil Régional d’Ile de France, des municipalités et communautés de communes, Yann Arthus-Bertrand, le Réseau Action Climat, la Ligue de l’Enseignement, Planète Sciences, les Petits Débrouillards, ARGOS, le Journal des Enfants, Altereco, l’ONERC ou encore l’Unesco qui a coiffé le plan décennal «Small is Beautiful» d’Alofa Tuvalu du saut de la Décennie de l’Education au Développement Durable.

Après la BD “A l’eau, la Terre” tirée et téléchargée à plusieurs centaines de milliers d’exemplaires dans les quinze langues aujourd’hui disponibles, Alofa Tuvalu poursuit la promotion des solutions de lutte contre l’effet de serre avec un livret pédagogique, illustré par Kent, sur les énergies de la biomasse pour les jeunes et les novices.

La réalisation de ce nouveau support avait pu être initiée l’an dernier avec le soutien de ses partenaires traditionnels comme l’ADEME. “Le Biogaz pour les nazes” est diffusé auprès des jeunes, des enseignants et des animateurs français.

“Biogas – What a blast!!!” sera aussi utilisé par les groupes communautaires du Pacifique Sud pour sensibiliser des populations, d’ores et déjà impactées par les dérèglements climatiques, aux bénéfices des énergies renouvelables.

La diffusion de la version anglaise a été rendue possible grâce à l’Université du Pacifique Sud dans le cadre du projet européen USP-EU GCCA. Ce programme global de lutte contre les changements climatiques cible les îles Cook, les îles Fidji, les Etats Fédérés de Micronésie, Nauru, Niue, la Papouasie Nouvelle-Guinée, Palau, les îles Marshall, Samoa, les îles Salomon, le Timor oriental, Tonga, Tuvalu et le Vanuatu.

L’aventure biogaz est une des réussites du plan “Small is beautiful” d’Alofa Tuvalu qui oeuvre dans la lutte contre les dérèglements climatiques au travers d’actions concrètes, particulièrement sur les énergies de la biomasse, à Tuvalu, reproductibles dans d’autres pays. Le livret “Biogas – What a blast!” accompagne les reproductions.

Au terme de près d’une décennie de sensibilisation et de formations à la production locale de biogaz, les communautés tuvaluennes se sont approprié la technologie. Après Nanumea, accompagnée par Alofa Tuvalu en 2012, Nanumanga fait l’objet d’une mise en place avec le projet USP-EU GCCA qui prévoit pour Tuvalu la consolidation d’un mix d’énergies renouvelables. Tuvalu, qui a fait sien le rêve de devenir une nation énergétiquement autonome, est sur le chemin.

________________________________________

Dernières nouvelles d"A l'eau, la Terre" :
Trois nouvelles versions sont en préparation : Gallois, Fidjien et Hindi.
La BD est intégrée cette année dans des manuels de géographie 2nde par Hachette multimedia et les éditions Belin.

Contact : alofatuvalu[at]alofatuvalu.tv