Close

L'homme malade de lui-même

livre homme malade de lui-même
L'homme malade de lui-même de Bernard Swynghedauw - Edition Belin (Sciences) - Juin 2015 - 240 Pages
 
Chacun sait que les activités humaines bouleversent notre environnement à l'échelle de la planète. Elles modifient aussi profondément notre santé. Réchauffement climatique, accroissement et vieillissement de la population, transports mondialisés, destruction de la biodiversité, déforestation massive, pollutions multiples, usage abusif des antibiotiques... sont autant de facteurs qui influent de manière préoccupante sur la santé humaine.
Quelques chiffres en témoignent. En 60 ans, 300 maladies infectieuses nouvelles sont apparues chez l'Homme, à l'exemple du sida. Dans la même période, l'incidence de maladies allergiques comme l'asthme ou celle de maladies auto-immunes comme le diabète type 1 ont pratiquement doublé, voire triplé. Quant à la liste des polluants divers, elle ne cesse d'augmenter, et avec eux un cortège de maladies qui leur sont peut-être liées.

Dans ce livre, l'auteur montre, exemples à l'appui, l'impact de l'Homme sur sa propre santé. Il accorde une place particulière aux bactéries de nos intestins, qui sont indispensables à notre survie et dont l'écologie est elle aussi perturbée par nos modes de vie. Comment comprendre l'émergence de nouvelles maladies et peut-on s'en prémunir ? L'espèce humaine peut-elle s'adapter aux changements qu'elle a elle-même provoqués ? C'est à ces questions et bien d'autres que répond l'auteur. Il dessine dans ce livre une discipline naissante, celle d'une approche écologique de la santé prise dans sa globalité.
 
L'auteur : Bernard Swynghedauw est docteur en médecine, docteur-ès-sciences, directeur de recherches émérite à l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Il a présidé un groupe de travail de l'Académie de médecine sur « les conséquences médicales du changement climatique » et est actuellement membre du groupe « adaptation et prospective » du Haut Conseil de la Santé publique (HCSP).