Close

Les irremplaçables

Cynthia Fleury
Les irremplaçables de Cynthia Fleury - Edition Gallimard - Décembre 2015
 
Nous ne sommes pas remplaçables. L'Etat de droit n'est rien, sans l'irremplaçabilité des individus. L'individu, si décrié, s'est souvent vu défini comme le responsable de l'atomisation de la chose publique, comme le contempleur des valeurs et des principes de l'Etat de droit. Pourtant, la démocratie n'est rien sans le maintien des sujets libres, rien sans l'engagement des individus, sans leur détermination à protéger se durabilité.
 
Cet essai met en lumière le lien entre l'individu, le collectif et la durabilité de la démocratie. L'auteure montre que la normalisation des êtres dans une société uniforme peut être un frein à la construction d'un Etat démocratique et comment, au contraire, la valeur subjective de chacun doit être considérée comme un rempart aux dérives.
 
"Les années passent et se ressemblent. En apparence, rien n'est plus à sa place. Rien n'a plus de place. La modernité ne serait-elle qu'une plaisanterie, tant les changements produits se délitent sous l'analyse critique, et laissent apparaître sous leur fulgurance la rémanence de leurs archaïsmes ?"
 
"Les irremplaçables est un livre sur la non-linéarité de la vie, les seuils qualitatifs invisibles, un livre de moitié de vie. 
C'est aussi un livre qui renvoie à la définition dynamique de la vérité (tentative de dire une chose le plus adéquatement possible). Certes, il y a le passé, le tribunal intérieur traquant les erreurs, pris au piège de l'amertume et de la nostalgie. Mais la vérité reste d'abord une histoire d'avenir qui sert à se projeter. Elle est un socle pour construire et non pas réparer. Il y a l'incurable et il y a la dimension intrinsèque de la vérité, celle de bâtir".
 
Cynthia Fleury est philosophe et psychanalyste. Professeur à l’American University of Paris, elle est aussi membre du Comité consultatif national d’éthique (CCNE). En tant que psychanalyste, elle est marraine d’ICCARRE (protocole d’intermittence du traitement du sida) et membre de la cellule d’urgence médico-psychologique du SAMU (CUMP-Necker).