Close

Végétal design / Patrick Nadeau

Thierry de Beaumont, préface de Laurent Denize d'Estrées - Coédition Alternatives et Particule 14, 2012. 159 P. 

Think vivant & think végétal : urbains par nature en quête de nature (donc de sens).

Comme je l'ai maintes fois précisé, l'urbanisation accrue de notre époque – nous sommes des urbains par nature – nous pousse de facto vers un ré équilibrage au plus près du vivant. Le végétal, le jardin (tout comme l'alimentation vivante) sont au centre de notre bien être, irrigue notre équilibre psychique et émotionnel et sont une source intarissable de plaisirs. Bref, le végétal nous rend beau, heureux et je dirais même plus intelligent . Oui, c'est au contact de la nature, du vivant que nous pouvons nous ressourcer, nous recentrer sur les vraies valeurs, approfondir les choses au plus près de l'essentiel ou encore retrouver la sève de notre créativité. En un mot, rester et grandir humain.

Voici la préface de l' ouvrage de Patrick Nadeau :

"À la terrasse du bar La Place Verte (un nom prédestiné !), nous échangions avec mon ami Patrick Nadeau sur la conception d'un événement autour du temps et du végétal. Patrick me parle alors des « horloges végétales » du XVIIIͤ siècle, sorte de jardin qui s'animait tout le long du jour et donnait ainsi l'heure qu'il était ... (approximativement, me précise-t-il, de son ton rêveur).

Tout Patrick Nadeau est là, un savant mélange d'érudition et de simplicité, un ton bien particulier...

J'ai rencontré la première fois cet oiseau tombé du nid, il y a dix ans, pour un projet en béton ! Le sujet était suffisamment surprenant : un architecte-designer amateur de végétal venant me parler d'un projet en béton ! Incongru. Il s'agissait de monter des bibliothèques végétales pour la ville de Rennes en utilisant la technologie des bétons haute performance : une magie, une poésie à l'état pur, une justesse du propos, une force tout en délicatesse, une présence tout en discrétion. En y repensant, je ne sais plus si c'est du projet ou de l'homme dont je parle. Qu'importe, Patrick est si empreint de son travail ou inversement, le résultat est là. Sa candeur sait dompter avec souplesse ce matériau vivant et lui imposer naturellement une conversation avec des formes figées. A moins que ce ne soit notre « jardesigner » qui ne s'en laisse imposer par le végétal et la matière vivante pour (ré)inventer des espaces plus sensibles et plus humains.

De la douceur dans un monde abrupt, urbain, et bétonné, un esprit vert et ouvert sur la nature, qui rêve peut-être de se voir transporter un jour vers les cieux par un haricot géant, voilà comment j'imagine Patrick Nadeau.

Mais ne vous méprenez pas ! Derrière ses petites lunettes et sa coiffure ébouriffée d'artiste un peu ailleurs se cache un architecte qui s'interroge à la fois sur la possibilité pour le végétal d'être enfin considéré comme un matériau de construction à part entière, et sur le statut même de la plante dans son individualité, sa diversité et son statut d'organisme vivant, unique et respectable. Des questionnements qui devraient être les nôtres lorsque nous piétinons nonchalamment, du bout de nos chaussures, ce que Dame Nature nous offre.

Dans le livre qui lui est consacré, on nous invite à une balade dans notre environnement quotidien, je veux parler de ce qui nous entoure où que nous soyons – en ville, à table, au bureau, au bain ... – qu'importe, la nature nous enveloppe et a horreur du vide ! Ne l'oubliez jamais !"

A propos de Patrick Nadeau

Et si les plantes étaient plus évoluées et mieux organisées que nous ? Comment communiquer alors avec le règne le plus mystérieux de la planète, si ce n'est par le langage des formes et des matières, le design ? L'architecte-designer Patrick Nadeau est l'instigateur d'un mouvement audacieux et visionnaire: le design végétal, qui entend créer des objets, meubles et habitats en osmose avec le vivant afin de recevoir de la "part verte du monde" les clés d'un environnement domestique poétique et sensible.

A travers le portrait d'un créateur atypique et fécond, cet ouvrage retrace l'avènement de cette nouvelle discipline entraînant dans son élan écoles, étudiants, fabricants, éditeurs, spécialistes ou simples amateurs passionnés, et mettant en oeuvre de nouveaux outils technologiques et scientifiques liés à la botanique : cultures hors sol, physiologie, biotechnologies. Parallèlement à cette monographie largement illustrée, l'auteur, Thierry de Beaumont, revisite l'histoire de nos relations avec le monde végétal à l'échelle d'un intérieur, d'une ville, d'un site et nous conduit à reconsidérer les rapports intimes que nous entretenons avec les plantes, car, même dépourvues de cerveau et de langage, elles ont souvent le dernier mot, celui de la raison naturelle.

A propos de Thierry de Beaumont :

Journaliste et auteur, Thierry de Beaumont enseigne la méthodologie à l'Ecole de design et d'architecture d'intérieur Camondo à Paris. Coauteur du Dictionnaire du design et des arts appliqués en 1996, puis des Années 90 d'Anne Bony, aux Editions du Regard, il a publié en 2010 Culinaire Design/Marc Bretillot aux Editions Alternatives, ouvrage de référence sur les perspectives d'un design renouvelé en pleine mutation. Rédacteur en chef de la revue Verre et Création, il se consacre à l'écriture de monographies augmentées de designers et d'artistes: Made in Daney : design, architecture et scénographies, éditions Archibooks, Michi Suzuki, perle d'art et l'Arche de Verre de Baldwin et Guggisberg aux éditions de la Revue de la céramique et du verre. Membre de l'association de designers Particule14, Thierry de Beaumont entend remettre l'homme au centre des disciplines appliquées à notre environnement domestique dans une optique de respect de l'équilibre naturel, de durabilité et de sincérité créative.

amazon