Close
Dans ECONOMIE

Criteo, la startup française au Nasdaq

C'est un grand moment pour Criteo, la startup française spécialisée sur le ciblage publicitaire sur internet : premier jour de cotation à la Bourse de New-York, le Nasdaq, la Bourse américaine des valeurs technologiques, ce mercredi 30 octobre.

Cela fait des années qu'aucune société française n'avait fait ses premiers pas sur les marchés boursiers américains. La dernière grosse opération tricolore de ce genre date… de 1994, avec l'introduction en Bourse de l'éditeur de logiciels Business Objects. En dehors de  Dassault Systèmes, d'I-Log et d'InfoVista qui ont préféré, au bout de quelques années, ne rester cotés qu'à la Bourse de Paris. Aujourd'hui, seules quatre sociétés françaises sont au Nasdaq : le groupe pharmaceutique Sanofi et des sociétés de biotechnologie Edap TMS (ultrasons), Flamel Technologies (médicaments) et LDR (implants rachidiens).

Criteo a depuis longtemps internationalisé ses activités. Son patron, Jean-Baptiste Rudelle, s'est installé aux Etats-Unis  qui sont devenus le premier marché de la société. La région Europe-Moyen-Orient et Afrique, qui pesait pour 94 % des revenus en 2010, n'en représente plus que 55 %. Et Criteo opère - sans forcément y avoir de présence physique - dans 37 pays.

Créée en 2005, Criteo utilise des algorithmes de sélection pour acheter et revendre en quelques millisecondes aux annonceurs des espaces publicitaires sur internet. Cela lui permet de sélectionner les internautes qui les voient s'afficher en fonction des sites qu'ils ont visités.
Le cabinet Deloitte l'avait classée l'an dernier comme l'entreprise technologique ayant connu le plus fort taux de croissance en Europe depuis cinq ans. Son chiffre d'affaires a notamment bondi de 89% en 2012 à 272 millions d'euros (353 millions de dollars), pour un bénéfice net de 800.000 euros.

Une introduction en Bourse réussie

La valeur d'introduction initiale était de 27 à 29 dollars contre une fourchette de 23 à 26 dollars auparavant. Or, l’action de Criteo, bondissait de 33% à 41,26 dollars à New York une heure après son entrée en Bourse. 

Criteo précise dans son communiqué qu'elle introduisait sur le marché 8,083 millions d'actions au prix initial, auxquelles pourrait s'ajouter une sur allocation de 1,21 million d'actions supplémentaires. Les actions s'échangeront à partir de ce mercredi sur le Nasdaq sous le symbole "CRTO", ce qui pourrait lui permettre de lever jusqu'à 288 millions de dollars.