Close
Dans ECONOMIE

Le Comité Stratégique de Filière numérique dirigé par Loïc Rivière

Arnaud MONTEBOURG et Fleur PELLERIN nomment Loïc RIVIERE à la tête du Comité Stratégique de Filière numérique.

Arnaud MONTEBOURG, ministre du Redressement productif, et Fleur PELLERIN, ministre déléguée chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Innovation et de l’Economie numérique, ont désigné Loïc RIVIERE à la vice-présidence du Comité Stratégique de Filière numérique.

Le Comité stratégique de filière numérique est l’un des treize comités du Conseil National de l’Industrie qui rassemblent industriels, représentants des salariés et pouvoirs publics, avec l‘ambition de renforcer leur compétitivité. Les travaux des Comités stratégiques de filière se concrétisent par la rédaction et la mise en œuvre de contrats de filière, qui formalisent l’engagement réciproque des membres du comité sur un ensemble de mesures de compétitivité définies selon un principe « donnant-donnant ».
La filière numérique a été identifiée pour les enjeux particuliers qu’elle présente pour l’avenir de notre pays, compte tenu de l’impact des technologies, produits et services numériques sur la croissance de l’ensemble de l’économie, et de leur rôle dans l’innovation dans toutes les branches industrielles et les activités de service.

Arnaud MONTEBOURG a indiqué que le numérique constituait « une des trois frontières des 34 plans de la nouvelle France industrielle présentés avec le Président de la République le 12 septembre dernier. Un tiers de ces plans permettront à la France de se positionner sur des secteurs d’avenir tels que le Cloud computing, le Big data, l’e-éducation, les systèmes embarqués, l’hôpital numérique, les enjeux de souveraineté en matière de télécommunications, les objets connectés, la réalité augmentée, l’usine du futur ou la cybersécurité. Le Comité stratégique de Filière numérique du Conseil national de l’Industrie est le Parlement des industries françaises du numérique. Je souhaite que ce comité poursuive le travail engagé depuis 3 ans, avec le même esprit de partage entre les industriels, les organisations syndicales et l’Etat et le même engagement qui doit maintenant se traduire dans les faits en mettant en œuvre le contrat de filière validé en juillet dernier. »

Fleur PELLERIN a déclaré : « Le numérique transforme toute l’économie et toute la société. Notre ambition est double : permettre l’affirmation d’un cœur de filière numérique puissant et compétitif à l’échelle mondiale, et préparer plus largement les mutations de notre tissu social et économique découlant de la diffusion du numérique. La France a besoin d’un lieu d’échange, de concertation et de promotion de l’action pour dégager des orientations non seulement sur le plan industriel mais aussi sur celui de l’emploi et de la formation. »

Diplômé de Sciences-Po Paris, Loïc Rivière, 41 ans, a débuté sa carrière au Service d’Information du Gouvernement (SIG) avant de rejoindre l’Association Française des Editeurs de Logiciels et Solutions Internet (AFDEL) à sa création en tant que Délégué général.
Loïc Rivière dirige également la revue professionnelle « Les Cahiers du numérique ». « La révolution numérique fait que la politique industrielle doit elle aussi se réinventer, car tout repose sur la dynamique de l’innovation et de l’entrepreneuriat, la capacité à croître vite et à l’international. Nos champions industriels sont donc challengés comme jamais auparavant et nos pépites ont un problème de passage à l’échelle. Notre défi sera de tenter d’adopter une stratégie collective. » a-t-il précisé.

Les ministres tiennent à saluer les travaux réalisés par le Comité stratégique de filière numérique, particulièrement le contrat de filière qui a été présenté le 3 juillet dernier. Les ministres rendent hommage à Guy ROUSSEL, qui a conduit les travaux de ce Comité Stratégique de Filière les trois dernières années avec un engagement de tous les instants au service de l’intérêt général.