Close
Dans ECONOMIE

Cocorico ! La France détient dix performances économiques

économie de l'innovation

Le journal Le Monde, dans un article de Mathilde Damgé du 2 mars 2015, présente le classement des dix performances économiques de la France. Utile par les temps qui courent pour recadrer un peu le moral des français ! L'hexagone est le premier mondial dans les dix classements suivants.

La première destination touristique

Il y a eu dans le monde en 2014 plus de 1,1 milliard de touristes internationaux, selon les chiffres provisoires de l'Organisation mondiale du tourisme. Parmi eux, 84,7 millions se sont rendus en France, ce qui permet à notre pays de rester la première destination touristique mondiale.
Ces chiffres provisoires, révélés par le groupement de professionnels du tourisme Alliance 46.2, montrent toutefois que l'Hexagone stagne par rapport à l'an dernier. Le président François Hollande a décrété à l'été 2013 une mobilisation générale pour redynamiser le tourisme français, érigeant le sujet en « cause nationale ». Le but étant de repasser devant l'Espagne en termes de recettes touristiques.

Une vigne productive

La France a retrouvé en 2014 son titre de premier producteur de vin. Elle l'avait cédé en 2012 à l'Italie, qui rétrograde à la deuxième marche du podium. L'Espagne complète le trio de tête, consacrant le Vieux Continent comme fournisseur principal de vin de la planète. Selon les chiffres de l'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), le pays du bourgogne, du bordeaux et du champagne totaliserait 46,2 millions d'hectolitres dans ses cuves, soit une hausse en volume de 10 % par rapport à 2013.

La stratégie du luxe

Les maisons du luxe françaises paradent au premier rang du marché mondial des produits de luxe, selon l'étude 2013 du cabinet de conseil Bain & Company. Les marques tricolores monopoliseraient un quart du chiffre d'affaires du secteur au niveau mondial, selon les calculs des consultants. Sur 270 marques de prestige dans le monde, 130 sont françaises, rapporte le ministère de l'économie.

Les semences tricolores sur toute la planète

La France reste classée au premier rang des exportateurs mondiaux de semences agricoles de grandes cultures, maïs en tête, selon les chiffres du groupement corporatiste mondial International Seed Federation.
En 2012, le chiffre d'affaires de la filière des exportations de semences française se maintient à 1,6 milliard d'euros ; les deux suivants, Pays-Bas et Etats-Unis, atteignent respectivement 1,4 et 1,35 milliard d'euros.

Les footballeurs s'exportent bien

Les footballeurs français s'expatrient avec succès. Selon l'Observatoire du football du Centre international d'étude du sport de Neuchâtel, 113 joueurs ayant grandi dans l'Hexagone évoluent cette saison dans les quatre plus grands championnats européens (Italie, Angleterre, Espagne, Allemagne).
Un record : l'Observatoire constate que la « France est devenue pour la première fois l'origine la plus représentée parmi les expatriés » au sein des quatre autres plus grands championnats du continent. Les deux autres nationalités les plus représentées dans des équipes étrangères sont le Brésil et l'Argentine.

Des voiliers qui sillonnent des mers

La France est au premier rang mondial pour l'exportation de voiliers, selon les derniers chiffres des douanes, datant de 2013 : « La production de voiliers, fer de lance de l'industrie tricolore, s'établit à 422,6 millions d'euros de chiffre d'affaires (...) dont 75 % sont réalisés à l'export », précise la Fédération des industries nautiques (chiffres 2012-2013), qui regroupe les entreprises du secteur.
Les segments du monocoque et du multicoque habitables, sur lesquels la France est également leader mondial participent à cette performance. Outre les voiliers, l'Hexagone est également leader du pneumatique et de la glisse, ajoute la FIN.

Des services administratifs en ligne performants

Selon une étude de l'Organisation des Nations unies, la France a des raisons d'être fière de son développement numérique puisqu'elle prend la tête d'un classement européen basé sur trois critères : les infrastructures de télécommunications, le niveau d'éducation des habitants et les services en ligne proposés par l'administration. Ces derniers arrivent à la première place au niveau mondial grâce au site service-public.fr.

Les as de l'atome

Même si cette proportion a commencé à diminuer, la France est le pays le plus « nucléarisé » au monde, en termes d’énergie, puisqu'elle produit 73 % de son électricité grâce à ses réacteurs nucléaires, selon les derniers chiffres (2013) du Nuclear Energy Institute.
Cette indépendance énergétique, voulue par le général De Gaulle après la seconde guerre mondiale, est toutefois mise en balance avec la nécessité de diversifier la couverture énergétique tricolore. La part de l'atome dans la fourniture énergétique française doit descendre à 50 % d'ici 2025, a promis François Hollande.

Le pays des grands écrivains

Avec Patrick Modiano, la France a empoché son 15e prix Nobel de littérature. Le tout premier prix avait aussi été attribué à un Français, Sully Prudhomme, en 1901.
La France est le pays qui affiche le plus grand nombre de lauréats. Sur 111 prix décernés depuis 1901, les 15 Français prennent donc la tête du classement des nationalités les plus récompensées, devant les Etats-Unis (12 lauréats), le Royaume-Uni (10), l'Allemagne et la Suède (8 chacun).

Le meilleur système de santé

Certes le rapport date de l'an 2000 mais le constat de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) est sans appel : la France dispose du meilleur service de soins de la planète, ou du moins des 191 pays membres de l'organisation. « L'analyse conclut que la France fournit les meilleurs soins de santé généraux, suivie notamment de l'Italie, de l'Espagne, d'Oman, de l'Autriche et du Japon. »
Dans les anciens rapports, la France était troisième (le Japon caracolant en tête), mais seul le niveau de santé général de la population – essentiellement la durée de vie – était pris en compte. Dans l'approche adoptée par l'OMS en 2000, des critères plus qualitatifs ont été ajoutés, comme le fonctionnement du système de santé et la satisfaction des malades, la part financée directement par les populations et la répartition équitable des soins.

©Mathilde Damgé - Le Monde, 2 Mars 2015

Lire l'article complet dans Le Monde