Close
Dans ECONOMIE

Le rôle de la technologie et de l’innovation dans le développement inclusif et durable

technologie et innovation
L’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI) a publié un rapport sur le rôle de la technologie et de l’innovation dans le développement inclusif et durable. Ce Rapport sur le développement industriel 2016 aborde un point délicat : quelles sont les conditions nécessaires pour que l’innovation et la technologie entraînent un développement industriel inclusif et durable (DIID) ?
 
La principale conclusion du rapport est que la technologie peut intégrer simultanément les trois dimensions de la durabilité. Une industrialisation inclusive et durable peut rapidement être obtenue pourvu que les décideurs politiques favorisent le processus d’industrialisation avec des politiques intelligentes, tout en évitant les erreurs commises par d’autres pays dans le passé.
 
Du point de vue économique, la mondialisation et la fragmentation de la production au niveau international ont facilité la diffusion de nouvelles technologies avec l’intensification du commerce de produits manufacturés sophistiqués. Toutefois, le manque de capacités technologiques et d’aptitude des pays à promouvoir des systèmes innovants a souvent empêché cette diffusion de se traduire en opportunités concrètes de croissance. Selon les auteurs du rapport, l’innovation doit être soutenue par des interventions appropriées, renforçant ainsi le processus allant de l’invention des technologies jusqu’à leur adoption par les entreprises, comme cela a été le cas dans plusieurs pays de référence (Chine et République de Corée).
 
Du point de vue social, l’industrialisation aide à faire progresser de nombreux indicateurs tels que le taux de pauvreté et l’indice de développement humain. Bien que la technologie et l’automatisation améliorent les conditions de travail en général, le remplacement des hommes par des machines peut entraîner à terme une diminution du nombre des emplois. Le rapport souligne que l’évolution technologique peut elle-même atténuer cet effet. Les nouvelles technologies génèrent également de nouveaux marchés (exemple : l’industrie de la gestion des déchets et du recyclage), réduisent le prix des biens de consommation et créent de nouvelles opportunités d’investissement dont les niveaux de rentabilité sont plus élevés.
 
Du point de vue environnemental, les entreprises ont tendance à rechercher une efficacité dans l’utilisation des ressources. Ainsi, les entrepreneurs essaient d’améliorer leurs profits tout en minimisant les « inputs » grâce à des innovations de processus. Opérée lors du changement structurel, la transition industrielle de la moyenne technologie vers la haute technologie est globalement bénéfique puisqu’elle réduit le niveau de pollution environnementale. Toutefois, une action mondiale concertée est indispensable afin de réduire les gaz à effet de serre et de stimuler la création et la diffusion d’un progrès technologique respectueux de l’environnement.
 
Adopté le 26 septembre 2015, l’Objectif 9 Bâtir une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et encourager l’innovation affirme que sans technologie et sans innovation, l’industrialisation ne se produira pas et sans industrialisation, il n’y aura pas de développement.
 
 
(Source : Forum des Politiques Publiques d'Innovation - 20/01/2016)