Close
Dans ECONOMIE

Alliance Industrie du futur: le MEDEF rejoint l'alliance pour le renouveau industriel

Alliance Industrie du futur
Les entreprises françaises connaissent d'importantes transformations : modèles économiques et organisationnels, modes de conception, de production et de commercialisation se reconfigurent sous l'action des technologies numériques. De nouveaux modes de management, de travail, de formation, l'emploi de nouvelles générations de matériaux, l'économie circulaire ou l'émergence de nouveaux usages, sont autant de facteurs impactant l'offre et la demande de produits, l'emploi, les métiers et les compétences, tout en créant de nouveaux ponts entre industrie et services. Créée en juillet 2015, l’Alliance Industrie du Futur réunit les organisations professionnelles de l’industrie et du numérique ainsi que des partenaires académiques et technologiques autour d’une ambition commune pour faire de la France un leader du renouveau industriel mondial et propulser l’ensemble. Le MEDEF rejoint l'alliance.
 
Le Plan stratégique Industrie du futur lancé en 2013 a été prévu pour jouer un rôle central dans la démarche de la seconde phase de la Nouvelle France Industrielle avec pour objectif d’amener chaque entreprise à franchir un pas sur la voie de la modernisation de son outil industriel et de la transformation de son modèle économique par le numérique. Il s'appuie depuis 2015 sur une plateforme opérationnelle : l'Alliance Industrie du futur, fédérant les entreprises, des organisations professionnelles, des centres de Recherche et des partenaires académiques. Avec le soutien de l'Etat et des Régions, elle déploie un plan d'actions pour positionner la France en leader du renouveau industriel mondial, et incuber dans ses entreprises les nouveaux systèmes et modèles industriels.
 
Le Groupe des Fédérations industrielles (GFI) est une structure de coopération renforcée regroupant les 19 principales Fédérations nationales sectorielles de l'Industrie. Il représente près de 95% de l'Industrie en France avec une double mission : valoriser le rôle de l'industrie comme facteur d'entrainement majeur de l'économie, et promouvoir son développement par l'innovation, la montée en gamme et l'amélioration de son environnement, tant au plan national qu'européen.
 
Le Medef, le GFI et l'Alliance Industrie du Futur souhaitent associer leurs moyens et leurs savoir-faire pour fédérer les acteurs, accélérer et transformer le tissu économique français afin de réussir cette étape de transformation digitale, au service de la croissance et des emplois de demain.
« Le soutien du Medef et du GFI à l'Alliance démontre la capacité des acteurs économiques en France à se projeter collectivement dans la transformation industrielle, à construire les solutions technologiques de demain, plus agiles mais aussi plus respectueuses de l'homme et de l'environnement », a déclaré Philippe Darmayan, président de l'Alliance Industrie du Futur et du GFI.
 
{youtube}UnR3DjakoaU{/youytube}
 
Avec ce partenariat, le Medef intègre le projet Industrie du futur dans sa feuille de route qui vise à transformer, moderniser et rendre plus compétitive notre économie. Il le décline de quatre façons :
- Soutien au déploiement territorial de l'Industrie du futur, à travers son réseau des Medef Régionaux et Territoriaux
- Soutien au déploiement sectoriel, en incitant tous les secteurs économiques concernés à rejoindre l'Alliance Industrie du futur
- Promotion et communication : à l'occasion d'événements valorisant la démarche auprès des entreprises et du grand public, notamment la Semaine de l'industrie (du 14 au 19 mars 2016) ou l'Université du numérique du Medef (16-17 mars)
- Valorisation internationale, en particulier via la coopération franco-allemande où le Medef et le BDI pourront approfondir les travaux engagés entre l'Alliance Industrie du Futuret sa plate-forme homologue allemande : « Industrie 4.0 ».
 
Pour Pierre Gattaz, président du Medef : « Nous devons être les propres acteurs de la grande transformation qui est à l'oeuvre dans nos entreprises et dans le monde aujourd'hui. N'ayons pas peur de la mondialisation et de la révolution numérique actuelle. Saisissons cette chance et proposons un nouveau modèle industriel pour préparer la croissance et les emplois de demain. Retrouvons l'esprit de conquête, le monde reste à équiper et le futur est à inventer ».