Close
Dans ECONOMIE

47 technologies stratégiques pour la compétitivité et l’attractivité de la France

technologies clés 2020
"L'enjeu n'est pas de prévoir, mais de permettre. Permettre à l’innovation d’éclore, de rencontrer un marché, de se diffuser, d’accroître notre productivité, d’améliorer nos modes de vie… ». Tels sont les premiers mots d'Emmanuel macron dans l'introduction d'une étude prospective dans laquelle 47 technologies clés ont été identifiées par Philippe Varin, président du Cercle de l’industrie intitulée « Technologies clés 2020, préparer l’industrie du futur » et remise au ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique. Etude qui est un exercice prospectif qui vise à accompagner les choix des entreprises, notamment les PME et les ETI.
 
L’étude, réalisée entre l’automne 2014 et début 2016, identifie 47 technologies stratégiques pour la compétitivité et l’attractivité de la France dans les cinq à dix années à venir. Avec une ambition : "Servir de guide à l’orientation des stratégies de R&D de nos entreprises, en premier lieu les PME, pour encourager et favoriser l’émergence d’innovations en France."  Une démarche qui a conduit dans un premier temps à identifier et à comprendre les besoins des nouveaux usages et les nouveaux marchés pour, dans un deuxième temps, sélectionner les technologies nécessaires à leur comblement.
L’étude a été pensée comme un outil au service des industriels pour ouvrir les portes de l’industrie du futur : elle propose une vision stratégique de l’orientation à moyen terme des marchés mondiaux, notamment grâce aux monographies par domaines d’application, et un regard opérationnel sur les technologies à industrialiser pour conquérir ces marchés, au travers de fiches de technologies.

Préparer l’industrie du futur

Le ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique conduit tous les cinq ans une étude de prospective technologique visant à identifier les technologies stratégiques pour la compétitivité des entreprises françaises à moyen terme (horizon de cinq ans, et parfois davantage dans les domaines à constantes de temps plus longues). Cette étude, dont c’est la 5e édition, est devenue un document de référence pour les entreprises, les acteurs des écosystèmes français d’innovation et les acteurs institutionnels, notamment ceux en charge des politiques publiques.
L’’étude Technologies Clés 2020 a été réalisée entre l’automne 2014 et début 2016, et a mobilisé de nombreux experts. Pilotée par la DGE (Direction générale des entreprises), elle a été menée par Erdyn  et Alcimed. L’expertise technique sur la réalisation des cartographies et la représentation systémique a été apportée par l’Atelier Iceberg. Un Comité stratégique, présidé par Philippe Varin a donné les orientations stratégiques de l’étude, en a validé la méthodologie, a opéré la sélection des technologies clés et s’est assuré de la qualité des résultats.
Le Comité stratégique a souhaité que le nombre de technologies sélectionnées dans l’étude Technologies clés 2020 soit limité, afin de faciliter l’identification des priorités en termes de stratégie de R&D. L’étude recense donc 47 technologies clés concernant neuf domaines applicatifs : alimentation, environnement, habitat, sécurité, santé et bien-être, mobilité, énergie, numérique, loisirs et culture.
 

Que trouve-t-on dans l'étude ?

La version interactive de l’étude révèle très clairement la place centrale qu’occupe le numérique dans l'industrie du futur. Dans la continuité de l’édition précédente, cette étude confirme le rôle prédominant du numérique dans tous les secteurs de marché puisqu’en effet, les technologies qui en sont issues sont totalement transverses à tous les domaines applicatifs.
L’ensemble des fiches relatives aux technologies clés mettent en avant les principaux acteurs français et comportent également un volet synthétisant les forces, faiblesses, opportunités et menaces en regard de la concurrence internationale.
Elles se concluent par un jeu de recommandations opérationnelles à l’attention des entreprises en premier lieu mais également des décideurs publics et du monde académique. Ces recommandations, si elles sont suivies, devraient permettre aux entreprises françaises de gagner en compétitivité et donc de conquérir plus de parts de marché, secteur par secteur (alimentation, santé et bien être, sécurité, environnement, habitat, énergie, mobilité, numérique, loisirs et culture).
Parmi les 47 technologies clés identifiées, on retrouve notamment : les capteurs, les méga données, la modélisation, l’internet des objets, la 5G, la chimie verte, la cobotique et l’humain augmenté, l'intelligence artificielle, la robotique autonome, les communications sécurisées, les technologies immersives, le recyclage des métaux critiques et terres rares, le microfluidique, l'analyse comportementale (tracking, systèmes d'information, big data,...), les super calculateurs, les réseaux électriques intelligents (smart-grids, ...), les batteries électro chimiques, les carburants de synthèse, les technologies de l'hydrogène, l'ingénierie génomique, les solutions innovantes de protection et de stimulation des végétaux (Phytoprotection, biocontrôle,
défenses naturelles des plantes), les souches de probiotiques pour la biopréservation et la nutrition, l'ingénierie tissulaire et cellulaire (médecine régénérative, celluches souches, bioéthique,...), nanoélectronique,...
 
 
Pour chaque technologie, l’étude indique les marchés concernés, le positionnement de la France, ses atouts et ses faiblesses mais aussi les degrés d’interactions entre les différentes technologies. Enfin, le document répertorie, pour chaque technologie, les acteurs clés du territoire et y associe leurs coordonnées pour faciliter les mises en relation.
 

LES 47 TECHNOLOGIES CLÉS  
1 Matériaux avancés et actifs
2 Capteurs 3 Valorisation et intelligence des données massives
4 Modélisation, simulation et ingénierie numérique
5 Internet des objets  
6 Infrastructures de 5ème génération  
7 Systèmes embarqués et distribués,sécurisés et sûrs  
8 Procédés relatifs à la chimie verte  
9 Fabrication additive  
10 Cobotique et humain augmenté  
11 Intelligence artificielle  
12 Robotique autonome  
13 Communications sécurisées  
14 Technologies immersives  
15 Procédés relatifs à la chimie du pétrole  
16 Recyclage des métaux critiques et terres rares  
17 Microfluidique  
18 Métaomique  
19 Analyse comportementale  
20 Nouvelles intégrations matériel-logiciel  
21 Supercalculateurs  
22 Réseaux électriques intelligents  
23 Batteries électrochimiques de nouvelle génération  
24 Carburants de synthèse  
25 Technologies de l’hydrogène  
26 Ingénierie génomique  
27 Solutions innovantes de protection et de stimulation des végétaux  
28 Souches de probiotiques pour la biopréservation et la nutrition  
29 Ingénierie tissulaire et cellulaire  
30 Nouvelles modalités d’immunothérapie  
31 Dispositifs bio-embarqués  
32 Technologies d’imagerie pour la santé  
33 Exploitation numérique des données de santé  
34 Authentification forte  
35 Gestion intelligente de l’eau  
36 Technologies de diagnostic rapide (eau, air, sol)  
37 Traitement des sols pollués  
38 Systèmes de rénovation du bâti existant  
39 Systèmes constructifs à haute qualité environnementale pour le neuf  
40 Systèmes énergétiques intégrés à l’échelle du bâtiment  
41 Technologies de récupération de chaleur à basse température  
42 Solaire photovoltaïque  
43 Énergies éoliennes  
44 Technologies pour l’énergie nucléaire  
45 Technologies pour la propulsion  
46 Nanoélectronique  
47 Technologies de conception de contenus et d’expériences